STEPCam : une initiative pour améliorer l'apprentissage dans les petites classes au Cambodge
Financé par le PME et le programme de l'UNESCO pour le renforcement des capacités en matière d'éducation, STEPCam vise à améliorer l'apprentissage en début de scolarité à travers quatre interventions.
22 septembre 2019 par Ilaria Vanzin, UNESCO|
|
Des élèves participant à une leçon dans l’une des écoles pilotes de Siem Reap.
CREDIT: UNESCO Cambodge

En juillet dernier, nous avons célébré le premier anniversaire du lancement de l’initiative de Renforcement des programmes de formation des enseignants au Cambodge (STEPCam), un programme de trois ans conçu par l'UNESCO et le ministère de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports du Cambodge.

Financé par le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) et le Programme de développement des capacités pour l'éducation de l'UNESCO (CapED), STEPCam vise à aider le ministère de l’éducation à améliorer la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage dès les premières années. C’est le troisième financement consécutif du PME au Cambodge depuis 2008.

Globalement, le soutien de STEPCam permettra au ministère de l’éducation d’assurer le développement professionnel effectif, continu et de meilleure qualité à plus de 4 000 enseignants, formateurs d’enseignants et près de 3 000 membres clés du personnel des écoles au Cambodge.

Bien que STEPCam vise le développement professionnel continu des enseignants, les apprenants, en particulier ceux issus de zones et de groupes défavorisés, en sont également les grands bénéficiaires. STEPCam permettra de toucher plus de 225 900 élèves des deux premières années du primaire, contribuant ainsi directement aux efforts du Cambodge pour atteindre l’ODD 4 qui est d’assurer à tous une éducation inclusive et équitable et des possibilités de formation tout au long de la vie à l’horizon 2030.

STEPCam vise à améliorer l’apprentissage dans les petites classes grâce à une approche progressive et holistique couvrant quatre composantes clés, l’objectif principal étant de soutenir la mise en œuvre du Plan stratégique de l’éducation du Cambodge pour la période 2019-2023.

Le développement professionnel institutionnalisé des enseignants (composante 2) - INSET (formation continue) - est au cœur du programme. Il consiste au développement des capacités pour concevoir, élaborer ainsi que fournir un apprentissage innovant et du matériel pédagogique pour les cours de Khmer et des guides pédagogiques pour les mathématiques (1ère et 2ème années du primaire). L'initiative encourage l'adoption d'une nouvelle approche centrée sur l'apprenant, visant à développer sa curiosité et une participation active aux cours.

Le matériel pédagogique sensibilisera également les enseignants et leur permettra de mieux comprendre des aspects transversaux plus larges, notamment l'équité, l'inclusivité et le genre.

Une approche de genre est intégrée aux matériels et méthodologies d’enseignement et de formation. Les personnages dans les livres et les outils pédagogiques sont équilibrés en termes de genre et sont implicitement conçus pour traiter les idées fausses traditionnelles sur les rôles sexospécifiques. Ils permettent aux apprenants de développer une conscience sociale et l'inclusion pour devenir des citoyens du monde responsables.

STEPCam introduit une approche interactive de conduite des leçons en classe, faisant de l’enseignement et de l’apprentissage un processus gratifiant, intégrant notamment des stratégies innovantes telles que la classe inversée. La finalité ici est de permettre aux enfants de s’impliquer et s’immerger davantage dans le processus d’apprentissage.

Dans la mesure où STEPCam cible les enseignants, les outils et matériels pédagogiques incluent des méthodologies permettant de maintenir et de renforcer leurs compétences dans un large éventail, tels que comprendre et adopter des évaluations formatives pour favoriser des approches pédagogiques inclusives et centrées sur l’élève.

Un système de mentorat a été mis en place parallèlement à la formation dispensée aux enseignants pour les deux premières années du primaire. Les enseignants bénéficient d’un mentorat permanent et les mentors visitent et observent les cours au moins deux fois par mois par enseignant.

Comme le souligne Mono KEO, conseiller technique pour STEPCam :

La première étape consiste à jeter les bases d'une nouvelle approche. STEPCam complète l'utilisation des manuels et harmonise les pratiques antérieures en s'assurant que toutes les étapes sont dûment prises en compte et en veillant à ce que la démarche pédagogique soit véritablement progressive.

Au cours de la première année, l’apprentissage de la lecture dans les petites classe a été mise à l’essai dans toute la province de Siem Reap et 851 enseignants de première année du primaire ont été formés. Un avant-projet pilote pour les mathématiques dans les petites classes avait été mené dans deux districts, Chikreng et Angkor Thom, au cours duquel 147 enseignants de première année avaient été formés.

Une enseignante utilisant la nouvelle méthodologie développée dans le cadre du STEPCam pendant une leçon. Crédit: UNESCO Cambodge
Une enseignante utilisant la nouvelle méthodologie développée dans le cadre du STEPCam pendant une leçon.
CREDIT: UNESCO Cambodge

Au cours de l'année scolaire 2019-2020, l’enseignement des mathématiques en 1ère année du primaire sera appliqué dans toute la province de Siem Reap, tandis que l’enseignement du Khmer en 1ère année sera déployé dans les quatre autres provinces identifiées comme prioritaires par STEPCam (Kratie, Preah Vihear, Stung Treng, Oddar Meanchey).

D'ici fin 2021, tous les modules d'apprentissage et de formation en lecture en khmer et en mathématiques pour la première et deuxième année seront finalisés, en vue de leur déploiement à l'échelle nationale.

Laisser un commentaireou

Derniers blogs

Tous les blogs
Une élève de cinquième année lisant à voix haute dans sa salle de classe à l'école de Phonsivilay, dans le district de Meun au Laos. Crédit: PME/Kelley Lynch
Ce n’est que lorsque l’égalité des sexes fera partie de l’ADN des systèmes éducatifs que nous pourrons obtenir des résultats d'apprentissage plus équitables en faveur des filles.
Barsha Kumari Pashawal dans sa classe à l'école Shree Ram Narayan Ayodhaya dans le district de Mahottari, quartier 4, Népal. Crédit: PME/Kelley Lynch
Alors que nous célébrons la Journée internationale de la fille, nous sommes heureux de partager les histoires de ces trois filles du Népal, d’Éthiopie et de Mauritanie qui, malgré les obstacles...
Cette enseignante utilise le chant pour mieux dispenser son cours. Ecole de Kivukoni à Katavi en Tanzanie. Août 2019.
Avec l'adoption de l'ODD 4 sur l'éducation et de la cible 4.c qui reconnait les enseignants comme étant indispensables à la réalisation du programme Éducation 2030, la Journée mondiale des enseignant...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis