Une rentrée scolaire pas comme les autres au Yémen

Au Yémen, le conflit en cours et les conséquences dévastatrices des déplacements forcés ainsi que des bâtiments scolaires endommagés et occupés ont perturbé l'éducation de millions d'enfants. Le PME et l'UNICEF ont uni leurs forces pour que les enfants puissent poursuivre leurs études en offrant aux enseignants des incitations et une formation.

07 janvier 2019 par Secrétariat du GPE
|
Lecture : 1 minute
|
Children under a tree in Yemen
Au Yémen, le conflit en cours et les conséquences dévastatrices des déplacements forcés ainsi que des bâtiments scolaires endommagés et occupés ont perturbé l'éducation de 2,4 millions d'enfants. Depuis le début du conflit, les mariages d'enfants et les recrutements d’enfants soldats se sont multipliés, privant des millions d’enfants des diverses opportunités d’apprentissage.
Credit: UNICEF
Children
L'augmentation des mouvements de population et l'incapacité de trouver un emploi ont empêché les parents de couvrir les besoins essentiels de leurs enfants, notamment leur éducation. Même lorsque les écoles sont ouvertes et que les enseignants sont disponibles, les parents ne sont pas en mesure d’envoyer leurs enfants à l’école, car ils n’ont pas les moyens de leur acheter du matériel pédagogique de base.
Credit: Julien Harneis
People sitting
Dans le but de sensibiliser les parents des communautés marginalisées et nomades sur l’importance d’envoyer leurs enfants à l’école, l’UNICEF, soutenu par un financement du GPE, a lancé une campagne baptisée « Retour à l’école » entre septembre et décembre dernier, en coordination avec Communication for development (c4d) et Education program. La campagne ciblait les régions à faible taux de scolarisation et de rétention scolaire. Elle a également permis de répondre directement aux besoins urgents des enfants touchés par le conflit.
Credit: UNICEF
Dans plusieurs camps
Dans plusieurs camps de personnes déplacées à l'intérieur de leur pays, notamment celui d'Al-Farsi à Aden, la campagne « Retour à l'école » sensibilise sur l'importance pour les enfants d'accéder à l'éducation par le biais d'activités de communication telles que des théâtres de marionnettes, des pièces de théâtre à ciel ouvert et des concerts, entre autres.
Credit: UNICEF
un théâtre à ciel ouvert dans une communauté accueillant des personnes déplacées internes
Ici, les volontaires du programme Communication for Development (C4D) organisent un théâtre à ciel ouvert dans une communauté accueillant des personnes déplacées internes dans le district de Burykha, à Aden.
Credit: UNICEF
les volontaires du programme
À Shabwa, les volontaires du programme C4D dialoguent avec les leaders de la communauté lors de sessions interpersonnelles pour discuter de l’importance de l’éducation.
Credit: UNICEF
Les imams aident également
Les imams aident également à diffuser le message en rappelant aux parents que l'acquisition de connaissances est un devoir pour chaque musulman et qu’ils devraient laisser leurs enfants retourner à l'école.
Credit: UNICEF
Des volontaires communautaires du programme C4D
Des volontaires communautaires du programme C4D ont organisé un théâtre de marionnettes à Abyan.
Credit: UNICEF
parents
Au cours de ces activités, les messages s'adressent aux parents, afin qu'ils comprennent bien l'importance d'envoyer leurs enfants à l'école et les mesures à prendre pour inscrire leurs enfants. Les enfants comprennent également les avantages d'une éducation et reçoivent des conseils utiles à mettre en pratique lorsqu'ils sont sur le chemin de l'école et/ou déjà à l'école, afin de rester en sécurité.
Credit: UNICEF
enseignants
Grâce aux efforts du GPE et de l’UNICEF, dans les zones à forte concentration de personnes déplacées, plus de 1 400 enseignants ont reçu des incitations et participé à une formation pour venir en aide à 63 000 enfants dont certains déplacés et d'autres issus des communautés d’accueil.
Credit: UNICEF
Layla
Layla, 10 ans, est déjà une ardente défenseuse du droit à l'éducation. Elle affirme d'ailleurs : « Je suis actuellement en 4e année et je continuerai à aller à l'école jusqu'à ce que je devienne enseignante. »
Credit: UNICEF
Laisser un commentaire ou

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.