Vivre, apprendre et s’épanouir avec un handicap
Leroy Phillips, ambassadeur de la jeunesse pour le GPE, se rappelle des premières années qui ont suivi la perte de sa vue, la stigmatisation dont il été victime, et les programmes et mentors qui lui ont permis d'évoluer par la suite.
28 août 2018 par Leroy Phillips
|
Lecture : 4 minutes
|
Julia Gillard, présidente du conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation, et Leroy Phillips, défenseur de l'éducation inclusive, ont récemment reçu le prestigieux prix Queen's Young Leaders. Crédit: GPE/Carine Durand
Julia Gillard, présidente du Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation, accueille Leroy Phillips, défenseur de l'éducation inclusive et ambassadeur des jeunes du GPE, au festival Global Citizen à Central Park, à New York, en septembre 2015.

J’avais six ans lorsque j’ai perdu la vue. Il a fallu quatre ans, quand j’ai eu dix ans, pour que mon corps et mon cerveau travaillent enfin à l’unisson et puissent véritablement appréhender tous les changements survenus dans ma vie. C’était des changements essentiels dans ma façon de vivre et d’apprendre.

Heureusement, je n’ai jamais perdu mon optimisme d’enfant, et ma cécité ne m'a pas déprimé. Mais ces années furent difficiles. Je me sentais fragilisé, je ne connaissais aucun réseau de non-voyants ou malvoyants expérimentés, qui pouvaient partager avec moi leur expérience.

La découverte d’une communauté grâce au sport

Ce n’est qu’en 2006 que j’ai entendu parler d’un sport adapté aux aveugles – le cricket pour aveugles. Je me suis impliqué dans ce sport et j'ai pu ainsi y rencontrer de nombreuses personnes qui ont constitué une véritable source d’inspiration pour moi. Il s’agissait d’autres jeunes, qui, comme moi, étaient des déficients visuels. Leur résilience et leur courage m'ont motivé.

Je n’allais pas laisser mon handicap me gâcher la vie. Grâce au cricket pour aveugles, j’ai pu créer tout un réseau qui m’a aidé à grandir, tant au niveau personnel que professionnel. Et j’ai enfin pu bénéficier d'un enseignement secondaire et aller à l’université.

Des difficultés à poursuivre l’apprentissage dans le milieu scolaire

Quand je repense à mon éducation, je trouve que le système éducatif de mon pays manquait d'énergie. Il n'y avait pas suffisamment d’acteurs aux postes de pouvoir pour initier un véritable changement en faveur des personnes handicapées. En d’autres termes, personne ne voulait changer le système pour satisfaire les besoins des handicapés.

Les enfants aveugles, comme moi, étaient considérés comme des enfants ayant des difficultés d’apprentissage ou un handicap mental. À l’école, on nous traitait différemment. Notre éducation et le travail que nous produisions n’étaient pas pris au sérieux. Le matériel pédagogique était converti sur des supports audios, mais nous ne bénéficiions d'aucune explication supplémentaire ou attention particulière.

Certains d’entre nous étions vraiment seuls. Dans les écoles ordinaires, les enseignants n’étaient pas formés au braille et ne savaient pas enseigner avec cette méthode. On manquait généralement de soutien, parfois même de la part de notre famille.

Trouver ma voix pour plaider en faveur de l'éducation des enfants handicapés

Mon implication dans le cricket pour aveugles et le fait de rencontrer des personnes auxquelles je pouvais m'identifier m’ont permis de surmonter ces obstacles. Cela m’a également motivé à devenir jeune ambassadeur de l’éducation pour les personnes handicapées.

Au début, je ne savais même pas comment je devais gérer mon handicap. Je ne savais pas quels étaient les bons termes à employer. Je me laissais maltraiter. Contre toute attente, chez moi aussi, je souffrais de discrimination.

Ce type de discrimination vient généralement d’un manque d'information. C’est pourquoi je milite désormais pour mieux informer sur l'expérience des enfants et des personnes handicapés et garantir aux enfants handicapés l’accès à une éducation de qualité, au même titre que les autres enfants.

J’ai participé à des tables rondes avec le Ministère de l’Éducation de la Guyane sur la réforme des programmes scolaires afin d’inclure tous les enfants, notamment les enfants handicapés. J’ai également fait du bénévolat auprès de la Commission nationale sur le handicap afin de sensibiliser aux droits des personnes handicapées dans la Loi sur le handicap de 2010.

J’ai présidé le groupe des Jeunes Voix de Georgetown de l’organisation en faveur des handicapés Leonard Cheshire. Nous nous attachions à mettre en place des projets pour que notre ville et notre pays soient plus inclusifs. Nous avons rencontré des représentants du Gouvernement pour discuter des difficultés touchant les enfants et les adultes handicapés et avons suivi les évolutions politiques en faveur du changement.

Sensibiliser davantage par la radio

Depuis 2011, je travaille comme animateur et producteur d’une émission de radio diffusée le dimanche et intitulée « Une voix pour toucher ». Elle informe sur les actualités nationales, régionales et internationales relatives au handicap à travers des interviews et un partage d’information. C’est une plateforme efficace de sensibilisation au sein de la communauté des personnes handicapées.

En tant que jeune ambassadeur pour l'éducation au GPE, je me fais entendre, via les réseaux sociaux et les campagnes en ligne, pour défendre une éducation inclusive afin que les politiques internationales en matière d’éducation prennent en compte et défendent le droit à l’éducation de tous les enfants handicapés.

Mon action est motivée par une question : quand des millions d’enfants handicapés sont marginalisés et n'ont pas accès à une éducation de qualité, peut-on rester sans rien faire ?

Nous devons agir maintenant pour qu’aucun enfant handicapé ne se voie nier son droit à l’éducation et à explorer et développer tout son potentiel.

 

Laisser un commentaire ou
Éducation inclusive, Jeunes
Guyana

Derniers blogs

Commentaires

I'll est important de ne pas negliger Les handicappes surtout dans les nation's sous developes .

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.