Alice Albright rencontre élèves et partenaires de l'éducation au Tchad
Photo de la semaine
01 mars 2019 par Secrétariat du PME
|
Lecture : 2 minutes
|
Aboubakar Assidick Choroma, Ministre de l'Éducation nationale et de la Promotion civique du Tchad, et Alice Albright, Directrice générale du GPE, ont rencontré des élèves de seconde à l'école pour filles d'Amrighebe
Aboubakar Assidick Choroma, Ministre de l'Éducation nationale et de la Promotion civique du Tchad, et Alice Albright, Directrice générale du GPE, ont rencontré des élèves de seconde à l'école pour filles d'Amrighebe

Au lycée bilingue pour filles d'Amrighebe, près de N’Djamena, Aboubakar Assidick Choroma, Ministre de l'Éducation nationale et de la Promotion civique du Tchad, et Alice Albright, Directrice générale du GPE, ont rencontré des élèves de seconde.

L'école accueille 1500 filles et compte 80 enseignants, dont 30 femmes. Elle dispense un enseignement en arabe et en français.

Alice Albright était au Tchad cette semaine pour rencontrer des responsables gouvernementaux et les partenaires de l'éducation. Elle s’est engagée à poursuivre l’aide du GPE pour aider le pays à renforcer son système éducatif.

La coopération suisse coordonne les partenaires de l’éducation au Tchad et l’UNESCO et l’UNICEF agissent en tant qu’agents partenaires pour le financement en cours du GPE.

Il existe de grandes disparités géographiques et sociales au Tchad et de nombreux enfants, en particulier des filles, ne terminent pas l’école. Dans la région du lac Tchad, le GPE et d'autres partenaires soutiennent les services d'éducation destinés aux enfants réfugiés et aux enfants des communautés environnantes.

Le Tchad est partenaire du GPE depuis 2012 et a reçu plus de 82 millions de dollars de financements. Le plus récent, de 27,8 millions de dollars, est utilisé pour la construction de salles de classe, la distribution de manuels scolaires, l’octroi de subventions aux enseignants pour alléger le fardeau financier des parents pauvres, la formation des enseignants, l’alphabétisation non formelle des apprenants âgés de 15 ans et plus, et la réintégration des enfants non scolarisés âgés de 9 à 14 ans.

Le financement vise également à améliorer le système national d’information sur les données d’éducation et à renforcer les capacités de supervision et de gestion du ministère de l’Éducation.

Laisser un commentaire ou
Tchad
Suisse

Derniers blogs

Commentaires

Cette école visitée n'est pas la seule école des filles du pays. Il existe à N'Djamena un Lycée féminin laïc, le collège Assomption, catholique uniquement pour filles et il existe à Moundou, le collège notre dame, uniquement pour filles. pour ne citer que ces quelques écoles.

Ecole pour filles voilées dans un pays laïque, est-ce le modèle du partenariat mondial pour l'éducation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.