Riposte au COVID-19

Fin mars 2020, le bureau de l'UNICEF au Tchad a reçu un financement du PME de 70 000 $ US destiné à aider le ministère de l'Éducation à planifier sa riposte à la pandémie de coronavirus (COVID-19).

L'éducation au Tchad

Le Plan Intérimaire de l’Éducation du Tchad (PIET), qui couvre la période 2018-2020, vise à améliorer la qualité, les résultats d'apprentissage (temps d'apprentissage, affectation des enseignants, méthodes d'enseignement, réduction des taux de redoublements à tous les niveaux) ainsi que les taux d'achèvement, la réglementation et l'alignement de l'offre en formation professionnelle et technique aux besoins du marché du travail.

Le pays prévoyait d'élaborer une stratégie sectorielle décennale devant couvrir la période 2017-2026 mais, la crise financière a été si grave qu'il n'a pas été possible d'élaborer un cadre financier viable compatible avec les données sur l'éducation. Il est probable que le pays étende le PIET jusqu'à fin 2021. La crise financière qui n’a cessé d’évoluer a entrainé des perturbations considérables en termes de prestation des services éducatifs, notamment dans les zones rurales.

Le système scolaire tchadien repose sur trois principales catégories d'enseignants : les fonctionnaires, les enseignants communautaires formés et les enseignants communautaires non formés.

Le secteur est confronté à de nombreux défis, notamment le manque de financement, l'indisponibilité des données sur l'éducation, les disparités entre zones rurales et urbaines en termes d'accès et de qualité de l'éducation, l'afflux de réfugiés fuyant les conflits dans les pays voisins (RCA, Nigéria et Soudan) et la situation fragile dans la région du lac-Tchad qui a engendré un nombre important d'enfants déplacés à l'intérieur du pays.

Pour surmonter ces défis, le gouvernement a mis en place un certain nombre de mesures, notamment l'adoption d'une politique d'éducation bilingue (français et arabe) au niveau de l'enseignement de base ; l’intégration du réseau des écoles des camps de réfugiés dans le système scolaire national, l’amélioration du SIGE et des programmes scolaires, pour ne citer que quelques-uns.

Infos et derniers blogs

Dernier financement

Objectif de développement: relever les principaux défis du pays en matière d’éducation, notamment améliorer les disparités sociales et l’égalité des sexes, en mettant l’accent sur les régions les plus pauvres où les taux de scolarisation des filles sont faibles.
Allocations: 50 044 830 $US
Années: 2018-2022
Agent partenaire: UNESCO,UNICEF
Décaissements: 2 840 904 $US

En 2018, le PME a soutenu le Projet de renforcement de l'éducation au Tchad (PREAT) grâce à un financement de 27,8 millions de dollars. Son objectif était de soutenir le Plan d’éducation intérimaire du pays et de contribuer aux efforts du gouvernement pour préserver et élargir l’accès à l’enseignement primaire, améliorer les taux d’achèvement et augmenter les taux d’alphabétisation.

En raison de la crise économique persistante à laquelle le pays est confronté, le PME a accordé au Tchad 22,2 millions de dollars supplémentaires.

Ce financement supplémentaire cible les composantes existantes du PREAT approuvé en 2018, et répond ainsi aux principaux défis du pays en matière d'éducation, notamment l'élimination des inégalités sociales et entre les sexes en matière d’accès à l’éducation, en mettant un accent particulier sur les régions les plus pauvres affichant de faibles taux de scolarisation des filles.

Environ 96 % du financement supplémentaire est destiné à augmenter la quantité et/ou améliorer la qualité des activités du programme approuvé, et les 4 % restant sont destinés aux nouvelles activités prévues dans les sous-composantes existantes.

Les principales composantes du programme sont :

  1. Amélioration de l'accès à l'enseignement primaire à travers :
    • l’améliorations des infrastructures (construction de nouvelles salles de classe, latrines, points d’eau, etc.)
    • l’appui à la contractualisation et au subventionnement des enseignants.
  2. Amélioration de l'encadrement et des conditions d'enseignement à travers :
    • l’achat de manuels et des formations des enseignants à leurs usages
    • l’amélioration de la formation continue des enseignants et de ceux qui soutiennent les améliorations pédagogiques en classe
    • l’amélioration du système d'évaluation de l'apprentissage.
  3. Amélioration de l'accès et de la qualité de l'alphabétisation et de l'éducation non formelle à travers :
    • le soutien à l'alphabétisation
    • le soutien à l'éducation de base non formelle.
  4. Renforcement de la gestion du système éducatif à travers :
    • le renforcement des capacités des différentes parties prenantes pour une meilleure coordination et gestion du secteur
    • le renforcement du système d'information de gestion de l'éducation (SIGE).

Les deux agents partenaires que sont l'UNICEF et l'UNESCO, soutiendront le programme comme suit: l'UNICEF est responsable de la composante I, tandis que l'UNESCO soutient les composantes III et IV. Pour la composante II, l'UNICEF soutient les activités liées aux manuels, tandis que l'UNESCO soutient la formation continue des enseignants et l'évaluation des apprentissages.

 

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre d'un programme 2018-2022 50 044 830 2 840 904 UNESCO, UNICEF  
2013-2017 7 029 066 6 933 935 UNESCO  
2013-2017 40 140 000 39 261 332 UNICEF Rapport de fin d'exécution
2016-2017 6 955 170 6 710 640 UNICEF Rapport d'avancement
Préparation d'un plan sectoriel 2020-2021 500 000 0 Banque mondiale  
2016-2017 165 078 250 000 UNESCO  
Préparation d'un programme 2018-2019 182 669 0 UNICEF  
2016-2018 199 605 199 605 UNICEF  
2014 129 820 129 820 UNICEF  
2014 106 000 106 000 UNESCO  
  Total 105 452 238 56 432 236    
Dernière mise à jour : 27 juillet 2020

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation au Tchad et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Primary Completion Rate (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Public Expenditure on Education as Share of GDP (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Teachers Trained (%)

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 21 mai 2020