L’appui du GPE aux réseaux régionaux d'évaluation des acquis scolaires : un élément clé de l'initiative « Évaluation au service des apprentissages »

L’appui à deux réseaux régionaux d'évaluation des acquis scolaires, le Réseau des éducateurs pour la transformation de l'enseignement-apprentissage (TALENT) en Afrique subsaharienne et le Réseau sur le suivi de la qualité de l'éducation dans la région Asie-Pacifique (NEQMAP) en Asie-Pacifique était une composante majeure de l'initiative « Évaluation au service des apprentissages », récemment conclue par le GPE, qui vient de publier une fiche d’information sur les réalisations de ces réseaux.

11 mai 2021 par Ramya Vivekanandan, Global Partnership for Education Secretariat, Davide Ruscelli, UNESCO Dakar, et Mark Manns, UNESCO Bangkok
|
Lecture : 5 minutes
|
Une enseignante et ses élèves dans une salle de classe multigrade de l'école de Khokkham dans le district de Pak Ou en RDP lao. Crédit : GPE/Kelley Lynch
Une enseignante et ses élèves dans une salle de classe multigrade de l'école de Khokkham dans le district de Pak Ou en RDP lao.
Crédit : GPE/Kelley Lynch

Après trois années de mise en œuvre et l’aboutissement récent de l'initiative « Évaluation au service des apprentissages » (A4L, du sigle en anglais) du GPE, le moment est venu d’examiner les principaux résultats et leçons à tirer de cette initiative.

L’initiative A4L a été mise en œuvre entre 2017 et 2020 avec pour objectif de soutenir les efforts déployés au niveau national pour renforcer les systèmes nationaux d'évaluation des acquis scolaires et promouvoir une évaluation davantage holistique des apprentissages. Une récente évaluation sommative indépendante (en anglais) a mis en lumière les réussites de l’initiative.

Comme indiqué dans l'évaluation, l’initiative A4L avait pour composante principale le soutien à deux réseaux régionaux d'évaluation des apprentissages : le Réseau des éducateurs pour la transformation de l'enseignement-apprentissage (TALENT) en Afrique subsaharienne (ASS) et le Réseau sur le suivi de la qualité de l'éducation dans la région Asie-Pacifique (NEQMAP) en Asie-Pacifique.

Le GPE vient de publier une fiche d’information (en anglais) qui résume les principales activités et résultats clés obtenus par ces réseaux grâce au soutien de l’initiative A4L. Elle analyse également les résultats auxquels ce soutien a contribué et comment il se situe par rapport au soutien apporté par le GPE au renforcement des systèmes d'évaluation de l'apprentissage.

Deux réseaux régionaux d'évaluation de l'apprentissage

Le NEQMAP a été créé en 2013 par le Bureau régional de l'UNESCO pour l'éducation en Asie-Pacifique (UNESCO Bangkok) dans le but de soutenir l’effectivité d’une meilleure cohérence entre les évaluations, les programmes d'enseignement et les pratiques pédagogiques, grâce au développement des capacités, à la recherche et au partage de connaissances à travers la région.

Le réseau TALENT a été créé en 2016 par le Bureau régional multisectoriel de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Ouest (Sahel) à Dakar dans le cadre du processus de renforcement de la coordination régionale sur l'ODD 4, et pour servir de plateforme de génération des connaissances, de promotion du partage des connaissances et de renforcement des capacités dans les domaines de l'enseignement et de l'évaluation des apprentissages.

Ces deux réseaux réunissent des institutions membres des gouvernements des deux régions respectives ainsi que d'autres parties prenantes dans le domaine de l'évaluation des apprentissages, telles que des universités, des ONG, des organisations régionales et sous-régionales.

Investir dans le développement des capacités, la recherche et le partage de connaissances

Grâce au soutien de l’initiative A4L, les deux réseaux ont pu engager les pays partenaires du GPE dans le renforcement des capacités nationales, la production de recherches de qualité et le partage de connaissances sur l'évaluation des apprentissages au cours de la période 2018-2020.

En ce qui concerne le développement des capacités, les réseaux TALENT et NEQMAP ont chacun organisé quatre ateliers régionaux qui visaient à renforcer les capacités nationales dans diverses dimensions de l'évaluation de l'apprentissage. Les ateliers ont couvert un éventail de sujets tels que l'alignement du système, l'évaluation formative, la rédaction de rapports, l'utilisation d'évaluations à grande échelle, l’élaboration et l'utilisation d'évaluations nationales, la qualité des données, les données contextuelles et la mesure des compétences transversales.

Les deux réseaux ont également organisé des cours en ligne sur l'évaluation des compétences du 21e siècle, un sujet qui suscite un intérêt croissant tant dans la région Asie-Pacifique qu'en Afrique subsaharienne.

L’appui du GPE a également permis aux deux réseaux de mener des recherches de grande envergure qui ont élargi la base de connaissances sur l'évaluation de l'apprentissage dans leurs régions respectives.

Des études cartographiques, des revues thématiques, des études de cas et des recherches transnationales sur un certain nombre de sujets figuraient parmi les activités de recherche. Les thèmes abordés étaient les suivants :

  • l'évaluation des compétences du 21e siècle ou des « compétences transversales » ;
  • l'évaluation en relation avec des questions telles que le genre, la langue et le handicap ;
  • l'utilisation et l'impact d’une évaluation ;
  • l'évaluation en temps de crise, notamment pendant la pandémie de COVID-19 qui a entrainé la fermeture des écoles dans le monde entier.

Des connaissances et des capacités accrues en matière d'évaluation de l'apprentissage

En tant que réseaux rassemblant divers pays de leurs régions respectives, TALENT et NEQMAP se sont également engagés dans diverses activités de partage de connaissances. On peut citer la création ou l'amélioration de portails de connaissances sur l'évaluation de l'apprentissage, de webinaires et de séminaires spéciaux, de bulletins d'information et de réunions annuelles.

La fiche d’information (en anglais) fournit des liens vers toutes ces ressources ainsi que vers les résultats de la recherche et les ateliers de développement des capacités, offrant ainsi aux pays et aux praticiens la possibilité de bénéficier de ce que les deux réseaux ont produit grâce au soutien de l’initiative A4L.

Par le biais de ces activités, les pays participants et les autres parties prenantes ont eu l'occasion d'acquérir des connaissances techniques, de partager les meilleures pratiques et de s'engager dans l'apprentissage par les pairs. L'évaluation de l’initiative A4L a mis l'accent sur les ateliers de développement des capacités en particulier, notant qu'ils ont été jugés « pertinents, adaptés et alignés » sur les besoins et les intérêts des pays, et qu'ils ont favorisé « l'échange systématique de connaissances entre les pays ».

Étant donné les difficultés bien documentées des pays partenaires en matière d'évaluation de l'apprentissage, la possibilité de tirer des enseignements des différents modèles et cadres et d'établir des liens pour soutenir leur travail s'est avérée extrêmement précieuse.

En outre, il existe bien des preuves que certains pays ont utilisé les connaissances acquises grâce à leur engagement dans les réseaux pour promouvoir des politiques et des réformes au niveau national. Par exemple, des participants du Bhoutan et du Cambodge ont indiqué que leur participation aux ateliers du NEQMAP avait contribué à l'élaboration ou à l'amélioration de leurs cadres d'évaluation nationaux.

L'apprentissage reste une priorité de la nouvelle stratégie du GPE

Ces résultats du soutien de l’initiative A4L aux réseaux TALENT et NEQMAP ont complété le soutien plus large apporté par le GPE aux systèmes d'évaluation de l'apprentissage au niveau national. Entre 2016 et 2020, l'apprentissage était le domaine d'investissement le plus important du partenariat, et une étude thématique a révélé que 31 des 36 financements en cours en 2018 soutenaient des interventions dans ce domaine.

Il n'est donc pas surprenant que les pays partenaires du GPE continuent de faire des progrès dans le renforcement de leurs systèmes d'évaluation des apprentissages.

Dans ce contexte, les réseaux d'évaluation régionaux ont servi de plateformes essentielles au partenariat pour rassembler et partager les informations, et pour s'engager avec les pays partenaires sur les questions d'évaluation.

En ce qui concerne l'avenir, le plan stratégique du GPE (GPE 2025) met fortement l'accent sur l'amélioration de l'apprentissage, tandis que le nouveau modèle opérationnel offre plusieurs possibilités de faire progresser cette priorité.

En s'appuyant sur les réalisations de l’initiative A4L, les réseaux TALENT et NEQMAP continueront à être des partenaires stratégiques importants pour renforcer les systèmes d'évaluation de l'apprentissage dans les deux régions dans lesquelles ils interviennent et pour améliorer le travail global du GPE dans ce domaine.

Pour plus d'informations sur le travail de l’initiative A4L et du GPE sur les systèmes d'évaluation de l'apprentissage, veuillez contacter Ramya Vivekanandan. Pour en savoir davantage sur le réseau TALENT, veuillez contacter Davide Ruscelli. Pour de plus amples informations sur le NEQMAP, veuillez contacter Mark Manns.

Laisser un commentaire ou

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.