Assurer aux enfants handicapés les mêmes droits à l’éducation que les autres
Dans un rapport, le GPE a analysé la manière dont le handicap et l'éducation inclusive sont traités dans les plans sectoriels de l'éducation et dans les programmes financés par le GPE.
27 décembre 2018 par Eleni Papakosta, Global Partnership for Education|
|
Dans cette classe, certains étudiants handicapés reçoivent une attention particulière. École primaire de Kisiwandui en Tanzanie.
CREDIT: GPE/Chantal Rigaud

L'UNESCO estime qu’on dénombre entre 93 et 150 millions d'enfants handicapés dans le monde. Ils constituent l'un des groupes d'enfants les plus marginalisés et les plus exclus. Ils sont souvent négligés dans les actions humanitaires en raison du caractère limité des ressources.

Selon l'UNICEF, environ 90 % des enfants handicapés des pays en développement ne vont pas à l'école. Même lorsque les enfants handicapés vont à l'école, ils sont souvent exclus de l'apprentissage car, le programme n'est pas adapté à leurs besoins et les enseignants n'ont ni la formation ni le temps nécessaires pour leur fournir un soutien individualisé et une aide à l'apprentissage.

Le rapport du GPE vise à documenter les progrès accomplis par les pays en développement partenaires du GPE pour répondre aux besoins des enfants handicapés dans leurs plans sectoriels de l’éducation et dans leurs financements provenant du GPE.

Nous avons examiné les plans sectoriels de l'éducation de 51 pays pour cette étude, ainsi que les financements pour la mise en œuvre du programme sectoriel de l’éducation (ESPIG), les documents de programmes, les rapports sur l’avancement de la mise en œuvre et l'analyse sectorielle de l'éducation, le cas échéant.

Dans quelles mesures les plans sectoriels de l'éducation abordent-ils l'éducation inclusive ?

Dans cette étude, 30 pays en développement partenaires ont identifié l'amélioration de la qualité de l'apprentissage pour tous les enfants comme étant une priorité stratégique intégrée dans leurs plans sectoriels de l'éducation. Des activités spécifiques y ont été incluses pour atteindre cet objectif, notamment la formation initiale et continue des enseignants, les dotant d’un matériel pédagogique de meilleure qualité tel que des kits sur l’éducation inclusive et du matériel d’orientation, des supports pédagogiques tels que des bouliers et des dictionnaires audiovisuels en langue des signes.

Parmi les autres activités figurent la manière de mesurer l’apprentissage des enfants handicapés scolarisés, l’élaboration et l’adaptation de programmes d’enseignement pour répondre aux divers besoins d’apprentissage des élèves et la possibilité pour les enseignants d’adapter leurs plans de cours, afin que tous les élèves puissent participer, apprendre et réussir. Les pays étudient également la possibilité d'introduire des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'éducation, afin d’atteindre tous les enfants.

Aider les enseignants et améliorer l'accès aux écoles

Soutenir les enseignants et les élèves est essentiel pour promouvoir l'inclusion dans les écoles. Pour e faire, des activités spécifiques doivent être mises en place. Il s’agit notamment d’activités telles que la formation d’enseignants et de travailleurs communautaires, du dépistage des handicaps, de la fourniture d’aides et d’appareils de rééducation, l’embauche de personnel d’appui pour permettre aux enseignants d’aider les élèves handicapés et la création de centres de ressources pour enseignants.

Une autre priorité stratégique relève de l’amélioration de l’accès dans 40 pays en développement partenaires concernés par cette étude, qui disposent presque tous de bâtiments et d’installations scolaires inaccessibles aux enfants handicapés, tels que les toilettes, principale raison pour laquelle les enfants handicapés ne vont pas à l’école primaire.

Pour remédier à ce problème, les pays en développement partenaires prévoient de construire de nouvelles écoles et des écoles spécialisées ou de rénover les écoles existantes pour les rendre accessibles aux enfants handicapés.

En outre, dans le but de lutter contre les obstacles en termes de comportement vis-à-vis des enfants handicapés, les pays en développement partenaires prévoient d’élaborer des stratégies de communication axées sur la sensibilisation des parents, des acteurs de l’éducation et des communautés, à la valeur de l’éducation pour les enfants handicapés.

Activités pour personnes handicapées dans les plans sectoriels de l'éducation
Activités pour personnes handicapées dans les plans sectoriels de l'éducation

Les pays en développement partenaires envisagent également de renforcer leurs systèmes éducatifs en répondant aux besoins éducatifs des enfants handicapés. L’amélioration de la collecte de données relatives aux personnes handicapées, la mise à l’échelle de projets pilotes en matière d’éducation inclusive, la collecte de données relatives aux enfants handicapés et l’élaboration de stratégies de coordination efficaces entre les divers ministères chargés de l’aide aux enfants handicapés figurent parmi les activités spécifiques.

Les financements du GPE soutiennent l'éducation inclusive

L'étude remonte à 2012 et montre que depuis cette année-là, le GPE a permis de soutenir la mise en œuvre de plans sectoriels de l'éducation grâce à un total de 439 millions de dollars américains. 5,07 millions de dollars de cette somme ont permis de financer des activités spécifiques en faveur des enfants handicapés.

Douze pays (Cambodge, Comores, Érythrée, Éthiopie, République kirghize, République démocratique populaire lao, Libéria, Népal, Tadjikistan, Tanzanie, Ouganda et Zimbabwe) ont bénéficié de financements du GPE pour soutenir l'éducation des enfants handicapés.

L'activité principale visant à lutter contre le handicap et en faveur de l'inclusion consiste à fournir des équipements et du matériel d'apprentissage aux enfants handicapés. Les autres activités comprennent le soutien aux enseignants et la formation en éducation spécialisée, la sensibilisation de la communauté, la construction de nouvelles écoles et l’agrandissement d’écoles existantes pour enfants handicapés, la fourniture de matériel pédagogique, le dépistage précoce afin d’identifier les enfants handicapés le plus tôt possible, la création de centres de ressources, l’aide financière réservée aux élèves handicapés, la mise en œuvre d’une stratégie d’équité, l’intégration des enfants handicapés, la réalisation d’évaluations préalables à l’inscription et la fourniture d’un soutien envers les centres d’éducation inclusive.

Activités pour handicapés dans les ESPIG
Activités pour handicapés dans les ESPIG

Faire en sorte que les enfants handicapés puissent pleinement participer à la société

Les systèmes éducatifs inclusifs ont le pouvoir d'amplifier les voix des enfants handicapés, afin qu'ils puissent être entendus dans les décisions qui concernent leur vie quotidienne. Les systèmes éducatifs inclusifs tirent parti des capacités des enfants handicapés, développent leurs aptitudes pour participer de manière significative à la prise de décision et à la vie sociale, culturelle et économique, et veillent à ce qu'ils jouissent de l'ensemble de leurs droits.

Notre rapport souligne la nécessité de renforcer le soutien apporté aux pays en développement partenaires en matière de handicap et d'éducation inclusive.

Nous devons améliorer la prise en compte des questions relatives au handicap et à l'inclusion dans les analyses sectorielles de l'éducation et dans les processus de planification sectorielle, afin de mieux promouvoir la réalisation de l'objectif stratégique 2 du GPE 2020 et de réaliser la vision transformatrice du Programme 2030.

Cela signifie que les filles et les garçons handicapés peuvent non seulement jouir pleinement de leur droit à une éducation de qualité dans un environnement stimulant, mais aussi que, grâce à l'éducation, ils peuvent devenir autonomes pour participer pleinement à la société et exercer pleinement leurs droits et leurs capacités.

Laisser un commentaireou
Enfants handicapés

Derniers blogs

Tous les blogs
Crédit: Teach For Nigeria
Alors que les dirigeants du monde se réunissent pour la Conférence annuelle des parties à Madrid, il nous est rappelé que nous devons réorienter l’éducation, afin d'en faire un élément majeur du...
Makbel Henok, 7 ans, et sa camarade de classe partagent un manuel en classe. Elles sont en 2e année du primaire.
A travers trois propositions claires, Julia Gillard, écrivant à titre personnel, dresse un portrait de ce à quoi devrait ressembler l'architecture de l'éducation dans le monde, si l’on souhaite...
Des enfants à l'école primaire Makamba en Ouganda. Crédit : PME/Livia Barton
Tandis que nous célébrons la Journée mondiale de l'enfance et le 30ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant, nous constatons que nous ne pourrons résoudre la crise de l'...

Commentaires

Vos actions sont connues mondialement, Mais des enfants handicapés non connus ont toujours besoin de votre assistance. Le mien en fait parti. Un Ami m'a conseillé de voir sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis