Donner la priorité à l'éducation des filles au Kenya
30 janvier 2020 par Fazle Rabbani, Global Partnership for Education |
Lecture : 3 minutes
|

Avec le soutien du Partenariat mondial pour l'éducation, le gouvernement du Kenya fait des progrès pour garantir à toutes les filles - y compris celles qui vivent dans les régions les plus pauvres et les plus reculées du pays – d’avoir accès à une éducation de qualité.

Le Kenya place le développement humain - en particulier l'éducation - au centre de sa stratégie de développement. L'introduction de l'enseignement primaire gratuit en 2003 et de l'enseignement secondaire gratuit en 2008, a permis au pays de faire des progrès remarquables dans l'amélioration de l'accès à l'éducation pour les filles et les garçons.

Ceci est illustré par les progrès importants des taux bruts de scolarisation et d'achèvement dans l'enseignement primaire. En 2011, le taux de réussite des filles était de près de 73 %, légèrement inférieur à celui des garçons à 75 %. De plus, le taux brut de scolarisation des garçons et des filles était presque égal - à 115 % et 114 % respectivement.

Cependant, ces chiffres masquent d’énormes disparités régionales pour ce qui est de l’éducation des filles – notamment en termes de scolarisation, de rétention et d’achèvement de l’éducation de base. Les 14 comtés des régions arides et semi-arides du pays (ASAL) - les plus pauvres et les plus reculés aussi - se caractérisent par une faible scolarisation et des taux d'abandon élevés, ce qui les met en retard par rapport aux autres régions.

Le score moyen national aux examens du Certificat d’études primaire était de près de 254 en 2016, tandis que dans les écoles situées dans les comtés de l'ASAL, il n'était que de 207. En outre, l'indice national de parité entre les sexes était de 98 %, contre 95 % dans les écoles des ASAL la même année.

Une écolière debout dans sa salle de classe.
Une écolière debout dans sa salle de classe.
PME/Kelley Lynch

S'assurer qu'aucune fille n'est laissée pour compte

Les deux financements du PME, d’une valeur d’environ 98 millions de dollars, soutiennent - entre autres initiatives - 4 000 écoles à travers le pays pour améliorer leurs performances tout en améliorant la scolarisation et la rétention des filles. 1 400 de ces écoles sont situées dans les comtés de l'ASAL.

Le financement actuel du PME soutient l'allocation de subventions aux écoles pour mettre en œuvre les activités décrites dans leurs plans d'amélioration, élaborés par les membres des conseils scolaires en collaboration avec la communauté, qui répondent aux principaux défis de l'éducation.

Chaque école reçoit une subvention de 5 000 dollars pour soutenir les activités incluses dans le plan. Celles-ci peuvent comprendre la construction de toilettes, des activités de sensibilisation de la communauté à l’importance de l’éducation des filles, ainsi que la formation de bénévoles pour assurer la sécurité des filles sur le chemin de l’école.

Les autres activités comprennent l'octroi d’allocations financières et de bourses aux filles, la construction de toilettes séparées pour les garçons et les filles et la collecte d'informations sur les ménages des filles susceptibles d'abandonner, afin de trouver des moyens de les aider à poursuivre leurs études.

Assurer la durabilité

Les premiers chiffres montrent déjà des résultats prometteurs : la scolarisation des filles en première année a augmenté dans toutes les écoles des comtés de l’ASAL et l'amélioration des compétences en mathématiques a montré que les filles surpassent déjà les garçons dans les écoles soutenues par le PME.

Dans un effort pour promouvoir la durabilité et assurer l'impact à long terme sur l'égalité entre les sexes dans l'éducation, le gouvernement du Kenya a déjà intégré dans le budget national plusieurs des activités réussies menées dans le cadre des plans d'amélioration des écoles.

Le PME aide le gouvernement du Kenya à surmonter les principaux obstacles à l'égalité des sexes dans l'éducation, afin que davantage de filles aient une chance d'avoir un avenir meilleur et puissent avoir un impact sur la vie de leur famille et de leur communauté.

 Carte des parcours de réussite

Carte des parcours de réussite

Explorez l'impact du PME à travers le monde.

Voir la carte

Laisser un commentaire ou
Égalité des sexes
Afrique sub-saharienne: Kenya

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.