L'éducation au Kenya

Le plan sectoriel de l'éducation pour la période 2018-2022 décrit les priorités politiques ainsi que les programmes et stratégies du secteur de l'éducation pour les cinq prochaines années. Le plan s'appuie sur les succès et les défis du précédent plan couvrant la période 2013-2018.

L'accès à l'école primaire et ses taux d'achèvement se sont considérablement améliorés dans les zones rurales et urbaines, malgré les écarts observés dans les comtés du nord et du nord-est. Dans l'ensemble, les filles sont plus susceptibles d'achever le primaire, de passer au secondaire et de l'achever que les garçons. Mais, celles vivant dans les régions arides et semi-arides du nord sont largement défavorisées.

La Commission des services aux enseignants (TSC), un organe constitutionnel indépendant relevant directement de la Présidence de la République, est responsable du recrutement, du déploiement, de la formation et de l'évaluation des performances des enseignants.

Le groupe local des partenaires de l'éducation du Kenya est appelé Groupe de coordination des partenaires au développement de l'éducation, un forum de parties prenantes très représentatif créé pour soutenir le ministère de l'Éducation dans la mise en œuvre réussie du plan sectoriel de l'éducation 2013-2018. Au Kenya, les partenaires au développement se sont fortement impliqués dans la coordination des programmes tout en supervisant l'élaboration du nouveau plan sectoriel de l'éducation.

Infos et derniers blogs

Dernier financement

Une enseignante écrivant au tableau dans sa salle de classe au Langata West School à Nairobi.

Une enseignante écrivant au tableau dans sa salle de classe au Langata West School à Nairobi.

CREDIT: GPE/Mediabase
Objectif de développement: améliorer les compétences en mathématiques des les premières années de scolarisation et renforcer les systèmes de gestion aux niveaux scolaire et national.
Allocations: 9 700 000 $US
Années: 2020-2022
Agent partenaire: Banque mondiale

Le financement actuel du PME de 88,4 millions de dollars vise à améliorer les compétences en mathématiques dès les premières années de scolarisation et à renforcer les systèmes de gestion aux niveaux scolaire et national. Le financement supplémentaire de 9,7 millions de dollars aidera le gouvernement à consolider les gains en termes de compétences de base en mathématiques pour renforcer encore les compétences fondamentales en calcul des enfants.

Le financement supplémentaire se concentre sur quatre composantes à savoir :

  1. l'amélioration des compétences en mathématiques de la petite enfance - en assurant la supervision et le soutien pédagogique aux enseignants sur l'application des méthodologies d'enseignement des mathématiques à la petite enfance.
  2. le renforcement de la gestion et de la responsabilisation des écoles - par l'intégration de bonnes pratiques de gestion des écoles et des mécanismes de responsabilisation tirés du plan d'amélioration de l'école
  3. le renforcement des capacités d'élaboration de politiques fondées sur des données probantes au niveau national - en produisant et en diffusant une brochure statistique sur l'enseignement secondaire pour l'année scolaire 2019-2020, à travers la collecte de données détaillées sur le nombre de filles qui réintègrent l’éducation de base et en dispensant une formation technique au personnel du Centre national d'évaluation
  4. la coordination, la communication, le suivi et l'évaluation du projet - en finançant une enquête sur les compétences de base en mathématiques des élèves de 2e année ; une étude sur l’évaluation et le perfectionnement professionnel des enseignants et une étude sur l’allocation équitable des bourses de capitation aux élèves.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre du programme 2020-2022 9 700 000 - Banque mondiale
2015-2020 88 400 000 83 009 838 Banque mondiale Rapport d'avancement
2005-2008 121 000 000 121 000 000 Banque mondiale  
Préparation d'un plan sectoriel 2013 250 000 248 350 Banque mondiale  
Préparation d'un programme 2014 293 488 291 074 Banque mondiale  
  TOTAL 219 643 488 204 549 262    

Le PME a également octroyé à la Coalition Elimu Yetu (EYC), un financement dans le cadre du Fonds de la société civile pour l’éducation, afin de soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques, notamment en termes de qualité, d’équité, de financement et de réforme dans le secteur de l’éducation.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation au Kenya et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Primary Completion Rate (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Public Expenditure on Education as Share of GDP (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Teachers Trained (%)

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 06 février 2020