L'engagement du Kenya à améliorer les résultats d'apprentissage

Découvrez comment le pays met en œuvre des réformes pour transformer son système éducatif.

29 juin 2022 par Dr Julius O. Jwan, State Department for Early Learning and Basic Education, Kenya, et Charles North, GPE Secretariat
|
Lecture : 4 minutes
|
Une enseignante avec ses élèves dans sa salle de classe dans une école au Kenya. Avril 2017. Crédit : GPE/Kelley Lynch
Une enseignante évaluant ses élèves en classe dans une école au Kenya. Avril 2017.
Credit: GPE/Kelley Lynch

Le Kenya est l'un des six pays qui pilotent le nouveau modèle opérationnel du Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) : le plan stratégique GPE 2025. Ce plan vise à aider les pays partenaires à aligner tous les éléments de leur système éducatif selon une réforme prioritaire menant à un changement porteur de transformation.

Il s'agit d'un objectif ambitieux fixé dans le contexte de l'aggravation de la crise de l'apprentissage. Du fait du creusement des inégalités éducatives et de la lenteur des progrès, exacerbés par la pandémie de COVID-19, l'approche traditionnelle des questions d'éducation ne suffit plus à répondre aux besoins d'apprentissage des jeunes.

Lorsqu'on lui a présenté la stratégie GPE 2025, le Kenya était déjà en train de mettre en œuvre des réformes de l'éducation dans un objectif de transformation du système.

Le nouveau modèle opérationnel du GPE a aidé le gouvernement à hiérarchiser les réformes et à aligner les partenaires, y compris ceux du secteur privé, et les ressources en fonction des priorités, créant un sentiment d'appropriation collective des défis auxquels est confronté le système éducatif.

Réforme prioritaire : améliorer les résultats d’apprentissage

À l'aide des données et des éléments factuels disponibles, le Kenya a analysé la performance de son secteur éducatif, approfondi sa compréhension des obstacles à la réforme et identifié une réforme prioritaire susceptible d'entraîner un changement systémique.

Sur la base de l'évaluation pilotée par le pays, les partenaires ont convenu de donner la priorité à l'amélioration des résultats d'apprentissage afin de renforcer les bases du développement du capital humain.

Le Pacte de partenariat du Kenya a été élaboré dans le cadre d'un processus consultatif et participatif sous la direction du gouvernement kényan, au cours duquel les partenaires se sont engagés à œuvrer et soutenir les efforts du Kenya pour la réalisation de son programme de réforme.

« Nous travaillerons ensemble sur cette priorité, mobiliserons des ressources et renforcerons les interventions pour soutenir les efforts visant à contribuer à cet objectif. »

Déclaration d’endossement des partenaires, Pacte de partenariat du Kenya

Un élément clé de la stratégie GPE 2025 est l'élaboration d'un Pacte de partenariat, qui définit la manière dont le gouvernement envisage de travailler avec les partenaires pour mettre en œuvre sa réforme prioritaire.

Le pacte sert également de base pour déterminer les financements accordés par le GPE et pour mobiliser des ressources supplémentaires. Le Kenya est le premier pays partenaire à avoir finalisé son pacte, ce qui constitue un jalon important tant pour ce pays que pour le GPE.

Le gouvernement et ses partenaires s'accordent à dire que pour améliorer les résultats d’apprentissage, ils doivent chercher à atteindre les objectifs suivants :

  • Améliorer la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage ainsi que l'éducation préscolaire en renforçant la mise en place de programmes et d'évaluations scolaires axés sur les compétences, en améliorant l'apprentissage de la lecture, de l'écriture et du calcul chez les jeunes enfants, ainsi qu’en développant les compétences des enseignants et en réformant leur formation.
  • Atteindre la parité entre les sexes dans l'éducation grâce à une approche plurisectorielle et interorganisations pour, entre autres, soutenir la mise en œuvre des directives de rescolarisation et de programmes sanitaires et psychosociaux optimisés afin d'assurer le bien-être des élèves.
  • Améliorer l'accès à l'éducation pour atténuer les disparités d’apprentissage entre les régions et entre les sexes chez les jeunes enfants (préscolaire) et les obstacles pour l'accès à l'éducation primaire et secondaire.
  • Renforcer l'équité et l'inclusion dans l'éducation en s'efforçant d'atteindre les plus marginalisés afin que l'éducation soit accessible à tous. Cet objectif sera mis en œuvre en améliorant les infrastructures pour proposer une éducation de qualité dans les régions accusant des retards, en proposant des bourses aux élèves dans le besoin, en adoptant des pédagogies intégrant la notion de genre, et en procédant à un redéploiement et une redistribution des enseignants.
  • Renforcer les capacités du système pour soutenir les mesures de réforme, notamment en soutenant l'institutionnalisation de l'utilisation des données pour informer les prises de décisions, et en renforçant la coordination du système à tous les niveaux.

Le contexte de la réforme prioritaire

Le Kenya, pays partenaire du GPE depuis 2005, a réalisé d'importants progrès en matière d'accès à l'éducation et de résultats d'apprentissage. Malgré ces interventions, des difficultés persistent, notamment des disparités régionales sur le plan de l'accès à la scolarisation, de la transition du primaire au secondaire, de l'achèvement des études et des résultats d'apprentissage.

La réalisation de l'égalité entre les sexes et de l'équité reste un défi dans certaines régions, les disparités les plus importantes étant observées chez les enfants ayant des besoins particuliers et des handicaps.

Par ailleurs, la pandémie de COVID-19 a fortement perturbé les apprentissages en 2020 et début 2021, et a annulé les progrès réalisés en matière d'amélioration de l'accès à l'éducation et des acquis scolaires.

Tout en étant conscient de ces difficultés, le Kenya reste déterminé à atteindre le statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure d'ici à 2030 et souligne le rôle essentiel de l'éducation dans la réalisation de cette ambition.

Les financements du GPE au Kenya ont déjà permis d'obtenir des résultats importants, notamment la fourniture d’un lot de manuels scolaires à chaque élève et de subventions aux écoles, le déploiement de l'éducation de la petite enfance et la mise en place d’un système de données sophistiqué.

En outre, le gouvernement du Kenya a lancé des réformes qui ont abouti à l’introduction de programmes scolaires axés sur les compétences, dont le déploiement est en cours.

Grâce à toutes ces réformes, le Kenya est bien placé pour accélérer le rythme des améliorations en vue d'un système éducatif plus équitable, plus inclusif et plus résilient, adapté aux compétences du XXIe siècle.

Avancer sur la voie de la transformation du système

Le pacte de partenariat est un document évolutif qui sera mis à jour en fonction des besoins. Au fur et à mesure des avancées réalisées par le Kenya, ces révisions seront fondées sur les processus de planification et d'action sectoriels en cours afin de garantir que les priorités soient alignées sur les plans et politiques nationaux. Un examen à mi-parcours évaluera les progrès réalisés dans les principaux domaines couverts par le pacte.

Le groupe local des partenaires de l'éducation du Kenya soutiendra et suivra conjointement la mise en œuvre du pacte.

Pour faciliter l'apprentissage et l'adaptation, le pacte comprend des éléments de suivi, d'évaluation et d'apprentissage permettant de suivre les progrès réalisés dans le domaine couvert par la réforme. Avec, à la clé, la possibilité de corriger le tir en fonction des remontées d'information sur l'évolution du système.

Laisser un commentaire ou
Gouvernance, ODD 4
Afrique sub-saharienne: Kenya

Derniers blogs

Commentaires

Merci beaucoup pour l'enseignement du Kenya par rapport d'amelioration du systems educative.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.