Toutes les filles au Nigeria méritent une éducation
« Il n'est pas nécessaire d'être en position de pouvoir pour être un agent du changement ». Wadi Ben-Hirki, jeune militante nigériane pour le droit à l'éducation, nous encourage à tous unir nos efforts pour donner aux enfants la chance d'avoir un avenir meilleur.
30 juillet 2018 par Wadi Ben-Hirki, Wadi Ben-Hirki Foundation
|
Lecture : 5 minutes
|
La Fondation Wadi Ben-Hirki a participé à la campagne #BringBackOurGirls, qui préconisait de ramener les filles enlevées par Boko Haram au Nigeria. Crédit: Fiyin Gambo de Cliq Media
La Fondation Wadi Ben-Hirki a participé à la campagne #BringBackOurGirls, qui préconisait de ramener les filles enlevées par Boko Haram au Nigeria.

Des statistiques récentes d’UNICEF Nigéria montrent que mon pays compte environ 10,5 millions d'enfants non scolarisés et que les filles représentent 60 % de cette population. Les statistiques indiquent également qu'environ 43 % des filles au Nigeria se marient avant leur 18ème anniversaire.

L'insurrection et les attaques terroristes augmentent progressivement, et trop peu de mesures sont prises à ce sujet. Les problèmes en matière de pauvreté, de mariage des enfants, de l'analphabétisme et de l'insécurité peuvent être combattus en formulant et en appliquant des lois, des règles et des politiques qui réglementent les pratiques et les activités, et qui apporteront des résultats mesurables.

Chaque enfant, peu importe sa situation, mérite une éducation

Je plaide en faveur de 12 années d'éducation gratuite, de qualité et inclusive pour les enfants des communautés vulnérables et les moins privilégiées. Ceci est d'une importance majeure car, ce sont les circonstances qui ont volé presque tout à ces enfants. L’éducation est le seul moyen à travers lequel ils peuvent commencer à reconstruire leurs communautés de manière significative.

Cette éducation doit être dispensée gratuitement et à travers des partenariats significatifs entre les ministères du gouvernement, les départements et les agences, les citoyens bénévoles et les organisations non gouvernementales, qui peuvent faire beaucoup pour concrétiser ce projet.

Enfin, l'éducation doit être inclusive. Aucune population ou communauté ne devrait être empêchée d'y accéder, et cela inclut évidemment les minorités et les filles.

Les retombées d'une éducation inclusive et de qualité comprennent : une meilleure économie, une réduction de l'engagement des jeunes dans les comportements à risque, une maîtrise de l’augmentation de la population et un pays plus stable.

Nous sommes tous des agents du changement

La Fondation Wadi Ben-Hirki a pour objectif d'influencer la vie des moins favorisés, des marginalisés et des défavorisés à travers l'humanitaire et l'activisme.

Il n'est pas nécessaire d'être en position de pouvoir pour être un agent de changement. La plus grande ressource de tout pays demeure en son peuple. Si chacun peut puiser dans les talents qu'il a, et si nous pouvons ensuite mettre en commun tous nos efforts pour améliorer notre monde, alors nous constaterons que dans peu de temps, le monde autour de nous se transformera en un bien meilleur endroit.

Nous jouons tous des rôles essentiels dans la réalisation du changement positif que nous recherchons, et comme le dit le dicton populaire : « Soyez le changement que vous voulez voir ».

C'est pourquoi j'ai décidé de créer la Fondation Wadi Ben-Hirki il y a trois ans, afin d'avoir un impact sur la vie des personnes les moins favorisées, les marginalisées et les défavorisées par le biais de l'humanitarisme et de l'activisme.

Notre mission est de raviver les espoirs des femmes et des enfants qui souffrent. Nous nous engageons à aider les Nations Unies à atteindre leurs objectifs de développement durable par le biais de nos projets majeurs : Street2School, GirlsNotWives et LITMOW (Love In The Midst Of War - L'amour au milieu de la guerre).

Jusqu'à présent, le projet Street2School a contribué avec succès à ce que 15 enfants retournent à l'école grâce à nos programmes de bourses d'études, et à ce que 250 enfants reçoivent des fournitures scolaires. Le projet Street2School œuvre actuellement en faveur d’un partenariat avec d'autres organisations et des sponsors, afin de rescolariser beaucoup plus d'enfants.

Le projet GirlsNotWives mesure le succès sur une base régulière, car des centaines de personnes sont maintenant éduquées et informées des dangers du mariage des enfants et des avantages de l'éducation des filles. Plus de 100 femmes ont vu leurs compétences améliorées à travers les diverses formations dont elles ont bénéficié, afin de leur permettre de joindre les deux bouts. Enfin, grâce au projet LITMOW, plus de 1 500 personnes reçoivent des vêtements et des chaussures tous les six mois.

En juillet 2016, nous avons lancé une entreprise sociale appelée Sapphire par WBHF, où de la marchandise de marque est produite et vendue pour promouvoir et lever des fonds pour la fondation. À long terme, nous espérons doter les gens des pouvoirs nécessaires à travers l’acquisition de compétences et les former pour leur permettre de recueillir des fonds, afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille.

Être une ambassadrice de ONE

Je suis actuellement ambassadrice de la campagne ONE au Nigeria et mon travail majeur avec ONE consiste à militer en faveur de l'éducation des 130 millions de filles non scolarisées à travers le monde par le biais de la campagne #GirlsCount.

Je suis chargée d’exploiter au mieux les plateformes des médias sociaux (Twitter, Instagram) dans le but d’informer les gens sur le travail que nous faisons et de les encourager à soutenir la campagne en s’inscrivant comme membres et en signant nos pétitions. J'organise également des rencontres entre jeunes et réalise des projets lors de journées spéciales comme la Journée internationale de la fille (11 octobre), afin de responsabiliser les jeunes écolières et les inciter à travailler plus pour qu'elles puissent devenir les leaders de demain.

J'ai représenté ONE lors de la Conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation 2018 et j'ai eu le privilège de plaider sur la scène internationale. Les jeunes défenseurs et les responsables du changement qui représentaient diverses organisations internationales faisaient partie de la délégation des jeunes à l'événement. Comme les sujets abordés nous touchent directement, nos voix doivent être entendues.

Nous avons publié une déclaration de solidarité, qui a été présentée aux chefs d'État et de gouvernement. Elle était destinée à encourager les gouvernements, les organisations internationales et les agences à travers le monde à s'engager à soutenir et à investir dans une éducation gratuite, de qualité et inclusive pour tous sur 12 ans.

Grâce au travail du GPE, et grâce au travail de défenseurs infatigables de la jeunesse, des millions d'enfants de plus ont désormais accès à l'éducation, ce qui nous donne l'espoir d'une société meilleure et plus durable.

La campagne #SheCanLead

J'ai été choisie comme la leader nigériane pour guider le haut-commissaire du Canada au Nigeria, S. E. Christopher Thornley, durant la campagne #SheCanLead visant à démontrer ce qu’est capable d’accomplir une jeune fille instruite et autonome, et la nécessité pour chaque fille d'avoir accès à une éducation de qualité.

Grâce à mes actions de plaidoyer, j'ai récemment été sélectionnée pour siéger au Conseil consultatif des jeunes de l'African Leadership Institute ainsi qu’à plusieurs autres conférences et programmes.

Au cours des prochaines années, j'espère pouvoir mesurer l'impact tangible et voir que les choses ont radicalement changé du fait de mon travail. Je souhaite voir que les enfants sont prioritaires et qu’on les dote des bons outils pour diriger plus tard, comme le dit le dicton : « les enfants sont les leaders de demain ».

J'espère également que les jeunes bénéficieront de davantage de plateformes et d'opportunités sur la scène mondiale, car nous faisons partie de la population du monde la plus importante, et par conséquent nos voix doivent être entendues.

Pour en savoir plus sur mon travail humanitaire et de plaidoyer et obtenir des mises à jour, rendez-vous sur :

Site web :http://wbhfoundation.org/

Twitter :
https://twitter.com/wbhfoundation
https://twitter.com/SapphirebyWBHF

Instagram :
https://www.instagram.com/wadibenhirkifoundation/
https://www.instagram.com/saphtoria/

Facebook : https://www.facebook.com/wbhfoundation/

Laisser un commentaire ou
Égalité des genres, Jeunes
Nigéria

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.