Une approche consultative pour une action ciblée dans l’éducation de la petite enfance

Des élèves du Centre Mnyimbi TuTu à Zanzibar, en Tanzanie. Crédit: GPE/Chantal Rigaud

Des élèves du Centre Mnyimbi TuTu à Zanzibar, en Tanzanie.

Credit: GPE/Chantal Rigaud

Dans les pays en développement, les connaissances et les bonnes pratiques sont limitées lorsqu'il s’agit de développer, à l’échelle des systèmes éducatifs nationaux, une éducation et protection de la petite enfance (EPPE) de qualité. C’est pourquoi, au cours de ces derniers mois, le Secrétariat du GPE s’attache à finaliser la conception d’une nouvelle initiative sur l’apprentissage précoce intitulée l’Initiative pour un meilleur apprentissage des jeunes enfants à grande échelle (Better Early Learning and Development at Scale - BELDS). L’objectif de l’initiative BELDS est d’aider à combler ces lacunes en termes de connaissances et de bonnes pratiques pour améliorer l'EPPE dans les pays partenaires.

Trois principaux objectifs se sont dégagés lors de la réflexion relative à la conception globale de l’initiative BELDS – dont le processus devrait être comme suit :

  • à l’initiative des pays partenaires du GPE et axé sur les domaines comportant des besoins identifiés au cours de la consultation
  • une sélection transparente des activités et des pays
  • la création d’un modèle aisément déployable avec un financement supplémentaire.

Ces objectifs ont été intégrés dans le processus de conception et sont une force motrice dans la prise de décision.

Quatre étapes dans la conception du soutien à l’apprentissage précoce

Le processus de garantie d’une approche à l’initiative des pays implique quatre étapes, avec le soutien des pays partenaires du GPE, du Secrétariat du GPE, des membres de la société civile et des experts du domaine de l'EPPE.

La première étape est l’évaluation des besoins. Une enquête en ligne a été menée auprès de l’ensemble des pays partenaires du GPE, avec 40 participations enregistrées à ce jour. L’enquête, conçue en consultation avec le Secrétariat du GPE, les experts et partenaires techniques, a fourni des éléments précieux pour dresser un tableau de l’EPPE et des priorités des pays partenaires.

La deuxième étape est celle des consultations. Suite à un premier feedback sur l’enquête en ligne auprès des pays partenaires, des consultations clés ont été organisées pour une compréhension approfondie du contexte et des éléments à intégrer dans la conception de l'initiative BELDS.

L’analyse préliminaire des réponses des pays partenaires à l’enquête sur l'EPPE a été présentée aux représentants des pays pour faire l’objet de remarques préliminaires lors de la réunion préparatoire à la réunion du Conseil du GPE en décembre 2017. Par ailleurs, des consultations en face à face et par téléphone ont été organisées avec un petit groupe d'agents techniques d’EPPE des pays partenaires. Lors de ces réunions, des représentants des gouvernements ont continué d’élaborer sur leurs objectifs et d’évoquer les difficultés en termes de mise en œuvre de services d’EPPE de qualité dans leur pays.

Pour obtenir un aperçu plus complet du paysage de l’EPPE et des difficultés posées, une version légèrement adaptée de l’enquête sur l’EPPE a également été envoyée aux organisations de la société civile en Afrique (des tentatives de sondage d’organisations de la société civile dans d’autres régions sont actuellement en cours). Cela nous a permis de croiser les réponses et a ajouté de nouvelles voix aux données croissantes.

Début février 2018, une réunion a été organisée avec des représentants des organisations multilatérales, des fondations privées, des milieux universitaires et des chercheurs, de la société civile, des réseaux régionaux d’EPPE et du Secrétariat du GPE. Le groupe de 12 experts a réagi aux réponses de l’enquête sur l’EPPE, ainsi qu'identifié les domaines prioritaires à soutenir dans le cadre de l’initiative du GPE. Cette réunion a contribué à préciser la portée de l’action dans le cadre de l'initiative BELDS et offert un espace pour des discussions approfondies sur l’EPPE.

Les principales questions ressorties de ces consultations constituent un point important de la conception des programmes :

  1. Il y a un manque d’information et de tests de programmes d’EPPE dotés de ressources à grande échelle.
  2. L’information disponible n’est pas exploitée au maximum de son potentiel, soit parce qu’elle n’est pas contextualisée, soit parce qu’elle n'est pas correctement diffusée.
  3. Les outils et instruments existants pouvant créer et maintenir des systèmes d’EPPE de qualité ainsi que des capacités sont souvent sous-utilisés.

Les troisième et quatrième étapes sont la conception et la mise en œuvre des programmes. L’initiative BELDS sera lancée vers la moitié de l’année 2018 en soutien à un petit groupe de pays partenaires avec une approche pilote de renforcement des capacités et d’apprentissage par les pairs auprès de responsables des gouvernements et de membres des groupes locaux des partenaires de l’éducation et d’autres acteurs nationaux pertinents dans l’éducation préscolaire.

En étroite consultation avec les pays partenaire et les experts, des études de cas rigoureuses sur la planification et la mise en œuvre de divers modèles d’EPPE efficaces seront développées afin de générer des outils et produits finalisés pouvant servir au mieux les pays partenaires du GPE et leurs programmes d’EPPE.

Conception et mise en œuvre de l'initiative BELDS.

La conception de l’initiative BELDS sera un processus continu tout au long de la mise en œuvre et du suivi. Cette approche en continu bénéficiera non seulement à l'initiative BELDS, mais informera également la conception et la mise en œuvre d’autres nouvelles initiatives du GPE, tel que le mécanisme d’échange des connaissances et des innovations (KIX). Ceci n’est qu’un exemple des façons dont les partenariats permettent au GPE d’avoir un impact dans le secteur éducatif.

Merci de nous contacter si vous avez des questions supplémentaires sur l’initiative BELDS ou l'ensemble du portefeuille d’EPPE au GPE Christin McConnell et Christen Maguire

Auteur (s)

Consultante, Global Partnership for Education
Christen Maguire est consultante au Partenariat mondial pour l'éducation, et soutient le travail du Secrétariat dans le domaine de l'éducation et de la protection de la petite enfance (EPPE). Elle a commencé...
Spécialiste de l'éducation, Global Partnership for Education
Christin McConnell travaille comme spécialiste de l'éducation au Partenariat mondial pour l'éducation, où elle dirige le travail du GPE en matière de protection et d'éducation de la petite enfance. Avant de...

Derniers blogs

Les enfants handicapés sont parmi les enfants les plus marginalisés du monde. Voici 5 faits sur les défis qu'ils rencontrent en matière d'accès à l'éducation, et les efforts fournis par le GPE pour s...
De nouveaux outils de l'Institut de statistique de l'UNESCO visent à promouvoir une meilleure compréhension de la production et de l'utilisation des données relatives à l'ODD 4 par les acteurs du...
Conception collaborative de cours, co-enseignement et observation et feedback sont trois alternatives et des compléments aux ateliers pour améliorer le développement professionnel des enseignants.