République kirghize

République kirghize

L'éducation en République kirghize

La Stratégie de développement de l'éducation 2020 (SDE 2012-2020) a été officiellement approuvée en 2012. Elle comprenait un plan d'action chiffré pour la période 2012-2014. La stratégie a été alignée sur les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en matière d'éducation, et sur la base de travaux analytiques approfondis et de larges consultations avec les parties prenantes. Elle a été formellement évaluée sur la base des lignes directrices du GPE et approuvée par les partenaires au développement en 2013.

Le Ministère de l'éducation et de la science de la République kirghize entame le processus de mise à jour de sa stratégie de développement de l'éducation, afin de l'arrimer aux objectifs de développement durable (ODD) et projette une vision à plus long terme au-delà de 2020. Etant donné que la SDE est en cours de mise en œuvre, sa révision apportera un changement pour examiner comment elle fonctionne, intégrer les leçons apprises et tenir compte des changements dans l'environnement politico-économique.

Depuis 2012, des progrès ont été accomplis et une expérience considérables acquise en termes d'extension de la couverture du préprimaire, la quasi totalité des enfants du préprimaire ayant bénéficié d'au moins une année d'enseignement. Des programmes d'études axés sur les compétences ont été introduits au niveau du primaire, et des révisions des programmes du niveau du secondaire en voie d'achèvement. La gestion du budget de l'éducation, notamment les mouvements des fonds, a été transférée du ministère des Finances (MinFin) au ministère de l'Éducation, qui a décentralisé les responsabilités budgétaires importantes au niveau des régions. Le financement par habitant pour déterminer les budgets scolaires a été déployé à l'échelle nationale. Le processus de révision permettra au ministère d'évaluer les progrès, d'affiner les stratégies, de combler les lacunes et d'aligner les étapes pour atteindre les objectifs fixés pour 2020 et les objectifs de développement durable.

Des élections parlementaires ont eu lieu en octobre 2015, conduisant à la nomination d'un nouveau ministre de l'éducation et de la science (MES). Bien qu'il existe une large continuité dans les stratégies de développement du gouvernement à travers la Stratégie nationale de développement durable, le gouvernement a fixé de nouveaux objectifs pour les secteurs sociaux dans le contexte des Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD); et met davantage l'accent sur l'emploi et la formation technique. Le MES est désireux de mettre en place des plans d'action pour la période 2017-2020, alignés sur une SDE actualisée, et en étroite collaboration avec les partenaires au développement.

Le système éducatif de la République kirghize est confronté à plusieurs défis. Parmi ceux-ci figurent l'allocation inadéquate des ressources et la gestion financière, l'inégalité dans les résultats d'apprentissage entre les régions géographiques, les très faibles niveaux de couverture préscolaire et une pénurie d'enseignants et de matériel didactique.

La stratégie énonce 12 objectifs à atteindre d’ici 2020 (sa révision pour la période 2017-2020 est en cours) :

  1. La majorité des enfants en âge préscolaire seront dans des programmes préscolaires.
  2. L'accès à l'enseignement général et secondaire de base de haute qualité pour tous, indépendamment du statut socio-économique, de l'origine ethnique, de la religion ou du sexe.
  3. La possibilité de choisir des spécialisations pour les diplômés des établissements de base de l'enseignement général.
  4. Le développement des compétences professionnelles alignées sur le marché du travail actuel ainsi que sur les intérêts et les besoins de la population.
  5. La création de conditions d’apprentissage continu et tout au long de la vie.
  6. Le développement du partenariat social et la participation proactive des employeurs dans le système et le processus éducatifs.
  7. L’introduction de la méthode d'apprentissage basée sur les compétences visant à améliorer les compétences en communication, analyses et prises de décision.
  8. La transition vers un système de crédit d'éducation afin d’assurer la mobilité et la flexibilité aux étudiants, combinant travail et études dans les établissements de l'enseignement supérieur.
  9. La préservation de la diversité culturelle et linguistique ainsi que de la tolérance dans l'environnement éducatif.
  10. Le soutien au financement de l'éducation provenant de sources multiples et la distribution équitable des ressources financières.
  11. Le développement de la planification stratégique et de systèmes de gestion de l'éducation basés sur la collecte de données et des techniques d’analyse.
  12. Le lancement d'un système de suivi et d'évaluation pour améliorer systématiquement le système d'éducation.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2014-2018 12 700 000 11 599 414 BIRD
2011-2012 5 908 730 5 908 730 BIRD
2007-2010 8 990 278 8 990 278 BIRD
Préparation d'un plan sectoriel 2017 400 000 113 735 BIRD
Préparation d'un programme 2017 250 000 BIRD
2013 200 000 192 023 BIRD
  TOTAL 28 449 008 26 804 630  

Données

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE en République kirghize

Projet de développement communautaire de la petite enfance, initié par la Banque asiatique de développement en République kirghize. Crédit : Banque asiatique de développement

Le dernier financement du GPE de 12,7 millions de dollars US est principalement axé sur le soutien à l'objectif préscolaire de la Stratégie du développement de l’éducation 2020.

Les trois composantes prises en charge par le financement sont :

  • Développer une éducation préscolaire de qualité grâce à l'expansion d’écoles maternelles basées sur la communauté, à un programme complet de préparation à une année scolaire, et permettre une éducation inclusive.
  • Améliorer la politique, les programmes et l'efficacité du système en mettant en œuvre des normes relatives à l’apprentissage précoce, en améliorant la mesure du développement de l'enfant, et en soutenant des visites d'étude et la formation liées au développement de la petite enfance.
  • Fournir une assistance technique et financière pour la communication et le plaidoyer, le suivi des parties prenantes, ainsi que le soutien de la mise en œuvre.

Le ministère de l'Éducation et des Sciences dirige le programme en partenariat avec la Banque mondiale, entité de supervision et l'UNICEF, agence de coordination.

Résultats

Le dernier programme du GPE a débuté en mai 2014 et a permis d'atteindre les résultats suivants :

  • 137 951 enfants supplémentaires inscrits dans le programme de préparation à l'année complète,
  • Le nombre d'enfants inscrits dans les jardins d'enfants communautaires dans les communautés ciblées est passé de 2 195 en avril 2017 à 8 000 en octobre 2017,
  • 100 % des classes préparatoires ont reçu un kit de matériels pédagogiques essentiels,
  • Un modèle d'intégration des enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux dans le cadre du programme de préparation scolaire a été évalué,
  • 100 écoles ont reçu du matériel d'apprentissage développé pour les enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux,
  • 244 enseignants et travailleurs sociaux scolaires ont été formés au modèle des besoins éducatifs spéciaux du programme de préparation scolaire,
  • 120 nouvelles écoles maternelles ont été créées,
  • 100 % des jardins d'enfants nouvellement créés ont reçu un kit de matériels pédagogiques essentiels,
  • 54 % des nouveaux enseignants de maternelle ont reçu des certificats après avoir achevé avec succès le cours financé dans le cadre du projet,
  • Un instrument de développement précoce permettant de suivre l'évolution de l'enfant dans les domaines clés de la croissance cognitive, sociale, émotionnelle et physique a été introduit et est utilisé pour suivre la préparation à l'école.

Source: World Bank Implementation Status and Results Report. November 2017

Dernière mise à jour 01 avril 2018