Le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) approuve des financements d’un montant record de 300 millions de dollars en faveur de la République centrafricaine, l'Éthiopie et le Mozambique
|
Cet élève de Centrafrique a dit que son rêve pour le futur était de devenir prof de math
Cet élève de Centrafrique a dit que son rêve pour le futur était de devenir prof de math
Crédit : UNICEF/KIM

Ces nouveaux financements portent à 1,5 milliard de dollars le montant total de l’aide accordée en 2020 par le GPE pour soutenir l'éducation dans les pays à faible revenu, durement touchés par la pandémie de COVID-19

WASHINGTON DC, 17 décembre 2020 -Le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) vient d’approuver de nouveaux financements pour un montant total de 300 millions de dollars destinés à transformer les systèmes éducatifs en République centrafricaine, en Éthiopie et au Mozambique.

Ces trois nouvelles allocations, qui visent à améliorer l’éducation des enfants dans ces pays à faible revenu, portent ainsi à près de 1,5 milliard de dollars le total des financements approuvés par le GPE pour l’année 2020. Ce niveau record de financements inclue la somme de plus de destinés à aider les pays à mettre en œuvre leur riposte à la pandémie de COVID-19. Les 140 millions de dollars accordés au Mozambique constituent le financement le plus important jamais accordé à ce jour par le GPE à un pays partenaire.

Le but de ces financements est d’aider à renforcer le secteur de l'éducation dans ces trois pays. Ces fonds permettront de financer la construction et la réhabilitation d'écoles, l’achat et la distribution de manuels scolaires, la formation des enseignants, la mise en œuvre d’évaluations de l'apprentissage, la distribution de repas scolaires et l'amélioration des pratiques de gestion administratives.

La Banque mondiale est l'agent partenaire du GPE dans les trois pays.

« Le GPE s’est engagé à transformer l’éducation à travers le monde afin que les enfants les plus vulnérables des pays à faible revenu et ceux touchés par les conflits puissent en bénéficier&nbps;»” a déclaré Alice Albright, Directrice générale du GPE. « Ces fonds aideront la République centrafricaine, l'Éthiopie et le Mozambique à maintenir des investissements essentiels dans l’éducation, en dépit des pressions économiques causées par la pandémie de COVID-19. L’objectif est de contribuer à assurer un avenir meilleur à des millions d'enfants. »

La République centrafricaine recevra la somme de 31,6 millions de dollars sur une période de quatre ans. Ce soutien financier permettra d’aider le pays à améliorer l'accès à l'éducation des enfants vulnérables et déplacés, et particulièrement des filles. Elle vise également à améliorer la qualification des enseignants en assurant la formation de ces derniers et en mettant à leur disposition d'autres mesures incitatives, notamment à l’intention de ceux qui exercent dans les zones rurales et les zones touchées par des conflits. De plus, ce financement permettra d’améliorer le système national d’évaluation de l’éducation et de renforcer la capacité du pays à produire des données désagrégées, afin que les programmes mis en œuvre puissent mieux soutenir les enfants déplacés, les enfants handicapés et les filles. Une initiative pilote introduira l'enseignement du Sango dans les premiers niveaux du primaire.

En Éthiopie, le financement de 125 millions de dollars qui s’étalera sur trois ans permettra d’étendre l’accès universel aux écoles maternelles, aux écoles primaires et aux établissements d’enseignement secondaire dans les zones les plus défavorisées du pays, notamment en améliorant la qualité de l'enseignement préscolaire dans 16 000 écoles et en construisant 500 nouvelles salles de classe dans les régions mal desservies du pays. 600 nouveaux centres de ressources sur l’éducation inclusive seront également créés dans le but de promouvoir l’éducation des enfants à besoins spéciaux et une analyse comparative entre les sexes sera menée en vue d’améliorer l’accès des filles à l’éducation. Ces fonds permettront également à l’Éthiopie de renforcer les solutions liées aux technologies éducatives dans l’optique d’accélérer l’accès équitable à l’éducation et d’améliorer les résultats de l’apprentissage.

Le Mozambique bénéficiera de la somme de 140 millions de dollars sur cinq ans. Cela aidera le pays à étendre les programmes d’éducation de la petite enfance - notamment grâce à la construction d’écoles maternelles publiques dans les régions les plus pauvres du pays - mais également à améliorer les résultats d'apprentissage dans les classes de la Section d’Initiation au Langage (SIL) au CE1 et à fournir un soutien aux enseignants. Le financement contribuera également à accroître le taux de scolarisation des filles et à soutenir leur transition du primaire au premier cycle du secondaire. Une évaluation nationale de l'apprentissage permettra de mesurer l'efficacité des programmes d'éducation monolingues et bilingues.

Le financement alloué au Mozambique inclut une somme de 15 millions de dollars du fonds à effet multiplicateur du GPE. Pour chaque dollar investi, ce mécanisme innovant mobilise l’équivalent de près de quatre fois les fonds investis en guise de financement externe des partenaires de développement, tels que les banques de développement régionales et multilatérales, les donateurs bilatéraux et les fondations philanthropiques.

###

Campagne de financement "Lève la main"

Le GPE a récemment lancé une campagne de financement baptisée « Lève la main » qui vise à récolter plus de 5 milliards de dollars pour aider à transformer les systèmes éducatifs de 87 pays où vivent plus d'un milliard d'enfants.

Cette campagne sera clôturée par une conférence d'annonces de contributions prévue mi-2021 et présidée conjointement par M. Boris Johnson, Premier ministre britannique, et S.E Uhuru Kenyatta, Président du Kenya.

À propos du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE)

Le GPE est un engagement commun à mettre fin à la crise mondiale de l’apprentissage. Nous mobilisons des partenaires et des fonds pour aider près de 70 pays à faible revenu à transformer leurs systèmes éducatifs, afin que chaque fille et chaque garçon puisse bénéficier de l'éducation de qualité nécessaire pour se réaliser pleinement et ainsi contribuer à la construction d’un monde meilleur.

Responsable médias et relations presse

Tamara Kummer – tkummer@globalpartnership.org, + 33 7 82 26 07 18

Cet élève de Centrafrique a dit que son rêve pour le futur était de devenir prof de math
Cet élève de Centrafrique a dit que son rêve pour le futur était de devenir prof de math
Crédit : UNICEF/KIM
Financement

Dernières actualités