Comment les États des Caraïbes orientales assurent-ils la continuité de l'apprentissage pendant la pandémie de coronavirus ?

Avec le soutien du GPE, l’Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) fait un pas de plus vers la réduction de la fracture numérique, en veillant à ce que tous les enfants puissent apprendre en ligne pendant la période de fermeture des écoles à cause de la pandémie de coronavirus.

28 juillet 2020 par Talia de Chaisemartin, GPE Secretariat
|
Lecture : 5 minutes
|
Une bibliothécaire dominicaine formant les parents sur la façon d’apprendre à lire à leurs enfants à la maison.
Une bibliothécaire dominicaine formant les parents sur la façon d’apprendre à lire à leurs enfants à la maison.
Commission de l'OECO

L'apparition de la COVID-19 qui a entraîné la fermeture d'écoles dans toute la région des Caraïbes orientales, a placé l'éducation numérique au premier plan de l'agenda politique. Le temps d'enseignement étant gravement compromis et face aux risques de pertes substantielles en termes d'apprentissage en raison des fermetures des écoles, les États membres ont dû avoir recours à l'apprentissage en ligne pour permettre aux élèves de poursuivre leurs études.

Durant la période de transition, les États membres étaient confrontés au fait que toutes les communautés n'ont pas aisément accès à Internet d’une part, et que tous les élèves n’ont pas accès à des appareils pouvant leur permettre de s’y connecter d’autre part. Face à ce constat, les ministères en charge de l’éducation ont distribué du matériel didactique sous forme papier et ont fourni des appareils à certains élèves vulnérables. Cependant, ces efforts n'étaient pas suffisants et les écarts entre les élèves demeuraient importants. Nombre d'entre eux n'avaient toujours pas accès aux plateformes d'apprentissage utilisées par leurs écoles, ce qui les exposait de manière disproportionnée au risque de prendre du retard. Il était clair que ce désavabtage, dont étaient davantage victimes les élèves les plus vulnérables de la région, creuserait davantage les écarts de réussite.

Un plan d'intervention régional pour atténuer les effets de la pandémie

L'OECO a rapidement mobilisé des ressources et des partenaires au niveau régional pour développer sa stratégie de réponse et de redressement du secteur de l'éducation face à la COVID-19. Une évaluation rapide des besoins et une série de consultations avec les principales parties prenantes ont fourni des éléments de base pour définir une approche globale et élaborer une stratégie d’interventions ciblées. Cette stratégie se concentre sur 4 domaines clés, notamment l'harmonisation de la réponse politique entre les États membres, la transition vers un apprentissage accessible à tous, la garantie du bien-être des élèves à l'école et en dehors, et la promotion de leur engagement.

Un financement de 3 millions de dollars alloué par le GPE à ses États membres que sont la Dominique, la Grenade, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines soutiendra la mise en œuvre du plan de réponse régional qui vise à garantir des opportunités d'apprentissage pour chaque enfant. Avec le soutien de la Commission de l'OECO, qui a été choisie pour accompagner les États membres dans l'élaboration et la mise en œuvre du programme, une série d'interventions sera mise en place aux niveaux régional et national pour atténuer les effets de la pandémie.

Des solutions pour étendre la formation à distance pour tous et réduire la fracture numérique

Afin d'accélérer et de soutenir les États membres dans leur transition vers l'enseignement à distance, le programme formulera des recommandations politiques sur les plates-formes d'apprentissage à utiliser, afin d'harmoniser les programmes d'enseignement à distance, développer et diffuser les biens publics numériques à utiliser, et développer des programmes pour la radio et la télévision destinés à compléter l’instruction en ligne. Les enseignants seront également accompagnés dans leur processus d’adaptation à ce nouvel environnement de travail grâce à une formation axée sur des approches factuelles de l'apprentissage en ligne, des compétences pédagogiques de haute qualité et le renforcement de la résilience pour la formation continue pendant la période de fermeture des écoles.

30% des enfants ne disposant pas d'appareils électroniques et n'ayant pas accès à l'apprentissage en ligne, le programme aidera les États membres à s’en procurer et à les distribuer à tous les élèves vulnérables du primaire qui en ont besoin. La Commission de l'OECO a également noué un partenariat solide avec les régulateurs et les opérateurs de télécommunications au niveau national, régional et international qui offriront une connectivité gratuite pour chaque appareil acheté. De cette manière, le financement stratégique et le partenariat public-privé seront associés pour combler l’écart en termes d'équité numérique dans les Caraïbes orientales, afin de garantir aux élèves les plus vulnérables de continuer à apprendre aux côtés de leurs pairs.

Les enfants vulnérables des Etats-membres de l'OECO ont été touchés de manière disproportionnée par la pandémie de COVID-19. Beaucoup se retrouvent sans accès à Internet et ne disposent pas des appareils nécessaires pour suivre des cours à distance. Au nom des États membres de l'OECO, la Commission remercie le GPE pour son soutien et ce partenariat, notamment suite à l'octroi de ce financement qui contribuera à apporter une aide indispensable aux enfants vulnérables. Cet appui contribuera grandement à fournir les moyens nécessaires à la participation continue des enfants vulnérables au processus d’enseignement et d’apprentissage pendant cette pandémie.
Dr Didacus Jules, Directeur général de la Commission de l'OECO.

En outre, avec le soutien du GPE, un programme de rattrapage scolaire de 6 à 9 mois sera lancé en faveur des élèves ayant été gravement touchés par le manque de dispositifs d'apprentissage et l'absence de soutien en personne des enseignants ou des conseillers. Le programme se déroulera dans des centres communautaires facilement accessibles, où des installations technologiques et pédagogiques seront fournies aux élèves. Dans certains cas, le programme sera conduit dans les écoles, en utilisant plusieurs salles de classe pour adhérer aux directives de distanciation sociale.

Assurer le bien-être des élèves lors de leur retour à l’école

Lorsque les écoles rouvriront, le programme soutenu par le GPE fournira aux élèves dans le besoin des kits d'hygiène pour promouvoir des pratiques saines. Les écoles qui desservent les localités avec une majorité de population vulnérable bénéficieront également d'un soutien sanitaire, notamment des installations de points d'approvisionnement en eau et assainissement améliorés, de dispositifs et matériels pour le lavage des mains et la mise à disposition de produits de nettoyage pour le maintien des locaux propres.

En collaboration avec des partenaires du secteur de la santé et du secteur privé, le programme soutenu par le GPE lancera également une campagne de communication pour diffuser des messages clés sur les bonnes pratiques d'hygiène et les directives de distanciation sociale. La campagne offrira des conseils aux parents sur la manière de fournir un meilleur soutien aux enfants souffrant d'anxiété en raison de la pandémie, tout en amplifiant les messages clés sur la réouverture en toute sécurité des écoles.

Mieux reconstruire

Le programme du GPE offre une occasion unique d'apporter des changements transformationnels au secteur de l'éducation dans les pays-membres de l'OECO et de promouvoir l'équité dans l'éducation. On estime que 24 300 élèves et 1 600 enseignants bénéficieront directement du programme, avec un accent particulier sur les élèves, les enseignants et les écoles à risque, marginalisés et vulnérables.

Au-delà de la pandémie, le soutien du GPE, en particulier pour soutenir la transition des États membres vers l’enseignement à distance, aidera non seulement à relever les défis immédiats en matière d’éducation dans la région, mais jettera également les bases pour faire face aux futures menaces de manière plus efficace.

Les Caraïbes étant la deuxième région du monde la plus exposée aux risques environnementaux, les États des Caraïbes orientales doivent être prêts à faire face aux conséquences des ouragans et des catastrophes naturelles car, elles endommagent les infrastructures essentielles et entraînent également la fermeture des écoles.

Avec un leadership fort, un partenariat actif et solidaire, et un financement du GPE, l'OECO a la possibilité de sortir plus forte de cette crise et de renforcer la résilience des systèmes éducatifs des Etats de la région, confrontés à diverses menaces, tout en veillant à ce que personne ne soit laissé pour compte.

Laisser un commentaire ou
Financement, Santé scolaire

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.