Préparer les élèves des États des Caraïbes orientales à une meilleure réussite scolaire

Avec le soutien du PME, les États de la Dominique, de la Grenade, de Sainte-Lucie et de Saint-Vincent-et-les Grenadines des Caraïbes orientales investissent dans les programmes d'enseignement, le perfectionnement des enseignants et les chefs d'établissement pour améliorer les résultats d'apprentissage des élèves.

03 février 2020 par Alvine Sangang, Global Partnership for Education Secretariat
|
Lecture : 4 minutes
|
Des élèves de l'école pour garçons St Aloysius R.C à Sainte-Lucie. Crédit : Quinton Morson, planificateur de l'éducation, Saint-Kitts-et-Nevis
Des élèves de l'école pour garçons St Aloysius R.C à Sainte-Lucie.
Quinton Morson, planificateur de l'éducation, Saint-Kitts-et-Nevis

En 2016, le PME a approuvé des financements de 500 000 dollars en faveur de chacun de quatre États insulaires situés dans les Caraïbes orientales : la Dominique, la Grenade, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les Grenadines.

Les quatre États ont décidé d'adopter une approche de partenariat et ont élaboré un programme régional sous la coordination de leur organe intergouvernemental, l'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO). Ce programme du PME d’une valeur totale de 2 millions de dollars a été mis en œuvre de juillet 2016 à septembre 2019.

L'apprentissage des élèves au centre de la stratégie régionale du secteur de l'éducation

La Dominique, la Grenade, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les Grenadines ont tous atteint l'objectif de rendre l’enseignement primaire universel. La parité entre les sexes a été réalisée au niveau du primaire mais, on note encore de petites différences au niveau du secondaire entre les filles et les garçons.

Ces pays reconnaissent bien l'importance d'une éducation de qualité dans l’amélioration du développement social et économique. En effet, leur stratégie régionale pour le secteur de l'éducation 2012-2021, approuvée en mai 2012, envisage un système dans lequel « chaque apprenant réussit ».

La stratégie donne la priorité au développement professionnel des enseignants, au renforcement du leadership et de la gestion, et à l'amélioration des programmes d’enseignement et des stratégies d'évaluation.

Le Recueil des statistiques sur l'éducation de l'OECO de 2016 a mis en évidence de faibles résultats d'apprentissage. 67 % des enseignants du primaire et du secondaire avaient suivi une formation et dans de nombreuses îles, moins de 60 % des élèves ont atteint le niveau de compétence aux examens nationaux du primaire, par exemple. Le programme du PME a été conçu pour aider l'OECO à combler ces lacunes.

Le programme financé par le PME met l'accent sur la qualité

Les principaux objectifs du programme de soutien à l'éducation de l'OECO (OESP, en abrégé) appuyé par le financement du PME de 2 millions de dollars étaient les suivants :

  • Élaborer et utiliser des normes d'apprentissage de qualité pour soutenir l'enseignement et l'apprentissage fondés sur des données probantes au niveau du primaire
  • Améliorer les pratiques des enseignants au niveau du primaire
  • Renforcer le leadership et la responsabilité des écoles primaires
  • Renforcer les capacités de suivi et d'évaluation à l'appui d'une gestion stratégique et d'une prise de décision fondées sur des données probantes.

Au total, 2 900 enseignants et chefs d'établissement ont participé à des activités de développement professionnel et plus de 43 000 enfants scolarisés dans les écoles primaires des quatre pays en ont bénéficié.

Les principales réalisations de l'OESP

Dans le domaine des programmes d'enseignement, des normes régionales et un cadre d'évaluation de l'enseignement primaire en lecture, écriture, calcul, sciences et sciences sociales ont été élaborés et déployés dans les quatre pays.

Le financement a soutenu le développement professionnel des enseignants à travers des programmes sur les pratiques pédagogiques efficaces, l'évaluation formative, des ateliers de formation de formateurs, des stages d'été, le coaching par les pairs et les communautés d'apprentissage. À la fin du projet, 2 700 enseignants avaient bénéficié d'activités de formation.

Le leadership et la responsabilisation des écoles ont été améliorés grâce à la révision des fonctions et de des instruments d'évaluation des directeurs d'école et à l'élaboration de manuels de formation au leadership en éducation. En outre, 125 chefs d'établissement ont suivi des programmes de développement professionnel. Un forum national pour les chefs d'établissement s'est tenu quelques mois avant la clôture du projet, afin de faciliter un dialogue sur les normes en matière de direction pédagogique, les pratiques d'évaluation, les résultats des programmes de formation et de reconnaître les réalisations des participants.

Au niveau du système, le suivi et l'évaluation ont été renforcés par la création d'une boîte à outils envoyée à tous les responsables de l'éducation et des programmes d’enseignement dans les États membres et conçue pour être utilisée au-delà de la durée de vie du projet.

Quels ont les défis ?

Comme dans tout programme, des difficultés ont été rencontrées lors de la mise en œuvre. Par exemple, en République dominicaine, le démarrage du programme a été retardé en raison des besoins de reconstruction de l’île après l'ouragan. En Grenade, il a fallu du temps et une collaboration supplémentaires avec le syndicat des enseignants pour garantir la participation des enseignants aux ateliers. Dans chaque pays, une personne a été recrutée au niveau local, pour aider à relever le défi de la coordination entre les activités de développement professionnel et d'autres initiatives dans les ministères de l'Éducation respectifs.

Des retours essentiellement positifs de la part des parties prenantes

Le programme du PME a permis une plus grande mise en réseau et un plus grand partage des ressources entre les écoles et entre les enseignants de différentes écoles. Selon une enquête menée à la fin du programme, les enseignants sont plus impliqués dans leur planification et leur approche de l'enseignement, une condition clé à l’amélioration de l'apprentissage en classe. Selon l’enquête également, les directions d'école se sentaient plus autonomes après leur formation en leadership.

La plupart des parties prenantes ont convenu de la pertinence et de la qualité du programme du PME. Les commentaires ont souligné l'importance du suivi et de la durabilité des initiatives au-delà du projet.

Il s'agissait du premier financement régional du PME basé sur un plan régional du secteur de l'éducation, et ce programme a donc été une étape importante pour le PME et l'OECO.

Vers la prochaine stratégie régionale et le programme soutenu par le PME

Bien que les pays de l'OECO doivent encore surmonter de nombreuses difficultés, la région a considérablement progressé vers l'amélioration de l'apprentissage des élèves. L'approche régionale a permis au partenariat d'utiliser au maximum les ressources disponibles et de faciliter le partage des connaissances entre les pays de l'OECO. Elle a souligné les principes du PME en matière d'appropriation par les pays et renforcé la coordination sectorielle.

La région a bénéficié d’un financement pour la préparation d'un plan sectoriel en 2018 visant à soutenir un examen à mi-parcours de la stratégie sectorielle régionale en cours et préparer son prochain plan stratégique.

Grâce aux enseignements du premier programme soutenu par le PME, l'OECO continuera de veiller à ce que « chaque apprenant réussisse ».

Financements du PME en faveur de l’OECO
  • 2014 : 298 500 $ (Financement pour la préparation d’un plan sectoriel)
  • 2014 : 316 000 $ (Financement pour la préparation du programme)
  • 2016-2019 : 2 millions $ (Financement pour la préparation du programme)
  • 2018 : 450 150 $ (Financement pour la préparation d’un plan sectoriel)
Total : 3,06 millions $
Laisser un commentaire ou
Financement, Apprentissage

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.