Soudan du Sud : assurer une éducation de qualité à mesure que la paix progresse
27 février 2020 par Fazle Rabbani, Global Partnership for Education et Carolina Valenzuela, Global Partnership for Education |
Lecture : 4 minutes
|

La guerre civile qu'a connu le Soudan du Sud a largement affecté le système éducatif du pays. Grâce au nouvel accord de paix actuellement en vigueur, le PME continue de soutenir le gouvernement dans ses efforts de ramener les enfants à l'école et leur fournir une éducation de qualité.

Le Soudan du sud - plus jeune pays au monde - compte environ 7 millions de citoyens ayant besoin d'une aide humanitaire (sur 12,5 millions de personnes), et plus de deux millions se sont déjà réfugiés dans les pays voisins à la suite d’années de conflit.

Cependant, l'espoir de mettre fin au conflit a récemment refait surface, lorsque samedi dernier, Salva Kiir, le Président sud-soudanais a nommé le chef de l'opposition et ancien chef rebelle Riek Machar, comme vice-président du pays. Le nouveau gouvernement d'union nationale représente une avancée majeure vers la construction d'un pays pacifique et stable.

 Carte des parcours de réussite

Carte des parcours de réussite

Explorez l'impact du PME à travers le monde.

Voir la carte

Les défis en matière d'éducation demeurent légions

L'héritage de la guerre civile, combiné aux effets cumulatifs d'années de conflit, d'instabilité politique et d'extrême pauvreté, a affecté les progrès antérieurs en matière d'accès à l'éducation.

On estime qu'au moins 2,2 millions d'enfants n'y étaient pas scolarisés en 2018, la grande majorité d’entre eux étant des filles, des enfants soldats, des enfants handicapés et des enfants ayant tout simplement trop faim ; étant trop occupés à travailler pour aider leur famille, ou ayant trop peur de se rendre à l'école.

La population du Soudan du Sud est parmi les plus jeunes du monde. Ceci met une pression supplémentaire sur le système éducatif déjà surchargé, caractérisé par des systèmes nationaux faibles et dotés de ressources insuffisantes.

L'espérance de vie scolaire au Soudan du Sud est parmi les plus faibles au monde : un enfant peut y serait scolarisé pour une durée totale de cinq ans en moyenne.

On y observe aussi une pénurie de manuels scolaires : 3 élèves se partageant un manuel pour l'anglais et les mathématiques. On est ici très loin de la politique d’un manuel par élève.

Le soutien du PME au Soudan du Sud en temps de crise

Le Soudan du Sud est un pays partenaire du PME depuis 2012. Cependant, les conflits qui ont frappé le pays en 2013 et 2016 ont entravé la mise en œuvre du plan sectoriel de l'éducation (PSE) couvrant la période 2012-2017. Le programme financé par le PME a dû être interrompu pendant un certain temps, avant de pouvoir être restructuré pour répondre aux besoins créés par le conflit.

En 2015, le PME a accordé au Soudan du Sud un financement pour soutenir le développement d’un PSE répondant aux défis identifiés pendant l'analyse du secteur de l'éducation. Bien intitulé « Planification de la sécurité, de la résilience et de la cohésion sociale », le nouveau plan envisage d'amener les enfants non scolarisés dans les écoles, d'harmoniser les cours de formation des enseignants, d'introduire un nouveau programme et un ensemble de manuels alignés sur le programme.

Plusieurs partenaires ont participé à l'élaboration du PSE, notamment des acteurs humanitaires, des ONG et des organisations de la société civile, ainsi que des enseignants et quelques ministères.

Ce processus inclusif - mené par le PME - a contribué à construire une vision commune pour le secteur de l'éducation tout en favorisant un dialogue sectoriel coordonné et un meilleur processus de planification.

Combler le fossé entre les besoins humanitaires et le développement du pays

Le PME a alloué un financement de mise en œuvre de 36,1 millions de dollars au Soudan du Sud pour la période 2013-2018, afin de financer les activités décrites dans son plan d'éducation. Bien que le programme ait été élaboré à une période relativement pacifique, il a été mis en œuvre dans un contexte extrêmement difficile caractérisé par le déclenchement de la guerre civile et le conflit prolongé qui a suivi.

Pendant cette période complexe, le PME était considéré comme l'un des partenaires les plus stables et organisés du pays. Alors que la plupart des bailleurs de fonds se sont convertis au financement humanitaire, le PME a continué de soutenir des activités de développement alignées sur le plan d'éducation - offrant ainsi au ministère de l'Éducation, la stabilité et la prévisibilité dont il avait besoin.

La zone désarmée a permis la réouverture d'une école communautaire hors du site de protection de Juba au Soudan du sud
La zone désarmée a permis la réouverture d'une école communautaire hors du site de protection de Juba au Soudan du sud
MINUSS/Amanda Voisard

Le programme du PME a jeté des bases importantes pour l'amélioration future de la qualité de l'éducation dans le pays. Celles-ci comprenaient l'élaboration d'un programme d'études national sensible au genre pour toutes les matières, de la petite enfance à l'enseignement secondaire, ainsi que des matériels d'enseignement et d'apprentissage alignés sur le nouveau programme.

Tous les chefs d'établissement du pays ont suivi une série de formations sur le nouveau programme et les nouveaux manuels. Plus de 21 000 enseignants à travers le pays ont reçu une formation d'orientation de deux jours sur le nouveau programme d'études.

En outre, le PME a soutenu une étude sur les enfants non scolarisés, qui a aidé à les identifier, tout en éliminant les principaux obstacles entravant la participation scolaire et en cartographiant les stratégies existantes pour résoudre les problèmes.

25 écoles primaires - pouvant accueillir 10 000 élèves - ont été construites et une stratégie d’éducation des filles a été conçue pour améliorer l’égalité des sexes.

En outre, le PME a octroyé au pays 6 millions de dollars au titre du mécanisme de financement accéléré pour les pays confrontés à des besoins urgents de financement, afin de poursuivre les fonctions essentielles du secteur de l'éducation en collaboration avec d'autres partenaires de développement et humanitaires.

Entre 2011 et 2018, le pourcentage d'enfants d’âge scolaire non scolarisés a légèrement diminué, passant de 64 % à 60 %.

Pour renforcer les systèmes d'évaluation, le PME a contribué à l'élaboration de la stratégie, de la méthodologie et des outils nationaux d'évaluation des apprentissages.

Transformer le système éducatif du Soudan du Sud

Le PME a alloué un financement de 35,7 millions de dollars pour la mise en œuvre du plan sectoriel de l’éducation pour la période 2019-2023, afin de capitaliser sur les réussites du précédent financement. Ce nouveau financement devrait perpétuer les succès des financements précédents en facilitant la scolarisation de plus de 330 000 enfants et en réhabilitant plus de 2 000 espaces d'apprentissage.

Ces interventions ciblent les enfants déplacés et vulnérables et visent à améliorer la qualité de l'éducation grâce au perfectionnement professionnel des enseignants, à la fourniture de matériels d'apprentissage des langues locales pertinents et au renforcement des systèmes de gestion de l'éducation, entre autres activités.

Pour le Soudan du Sud, le chemin pour parvenir à une éducation de qualité pour tous les enfants est encore long. Le PME est fier d’accompagner le pays vers une paix durable et l’universalisation de l’accès à l'éducation dans le pays.

Laisser un commentaire ou

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.