Les enseignements tirés de l'examen de 30 programmes financés par le PME

Que savons-nous de l'efficacité des financements du PME pour la mise en œuvre de programmes et comment utiliser ces informations pour les améliorer ? Une étude, portant sur les programmes financés par le PME et exécutés entre 2016 et 2018, apporte quelques réponses.

30 mars 2020 par Anne Guison Dowdy , Global Partnership for Education Secretariat et Nidhi Khattri, Global Partnership for Education
|
Lecture : 5 minutes
|
Des élèves s'amusant dans la cour de leur école au Kenya pendant la récréation. Crédit : PME/Kelley Lynch
Des élèves s'amusant dans la cour de leur école au Kenya pendant la récréation.
PME/Kelley Lynch

Les principaux résultats de 30 programmes bénéficiant de financements du PME pour leur mise en œuvre entre 2016 et 2018, ont récemment fait l’objet d’une étude (en anglais). Cette dernière est fondée sur une analyse des rapports de fin d'exécution des programmes et d’examens indépendants y afférents.

Bien que ces programmes aient été conçus et mis en œuvre avant l'adoption de la stratégie du PME en vigueur à l’heure actuelle, cette étude fournit des éléments pouvant être intégrés dans notre prochaine stratégie, actuellement en cours d'élaboration.

Cette étude reflète la diversité des programmes, qui est à l'image du PME : elle couvre l'enseignement préprimaire, primaire et secondaire, ainsi que l’action des différents agents partenaires (Banque mondiale, UNICEF, DFID et autres). Les deux tiers des programmes ont été mis en œuvre dans des pays à faible revenu et plus de la moitié dans des pays classés comme étant « fragiles ».

Quels sont les résultats obtenus par ces programmes ?

Les objectifs et les interventions étaient pour la plupart conformes aux grandes thématiques du PME, à savoir la qualité des apprentissages, l'équité et l'efficience des systèmes. Dans l'ensemble, les programmes ont atteint les objectifs visés, tels que mesurés par les indicateurs clés de performance définis dans leurs cadres de résultats.

  • Améliorer la qualité de l'éducation

Parmi les 22 programmes visant à améliorer la qualité de l’éducation, 19 ont atteint les résultats escomptés. La qualité de l’éducation s'est améliorée. Par ailleurs, les indicateurs retenus varient considérablement d'un programme à l'autre. Certains ont par exemple porté sur l'amélioration de la qualité des apprentissages des élèves - un objectif spécifique du plan stratégique du PME à l’horizon 2020 - tandis que la plupart des autres visaient à améliorer l'environnement d’apprentissage.

Les activités les plus courantes portaient sur la formation des enseignants et l'amélioration des méthodes, des programmes et du matériel pédagogique. Au Viet Nam, par exemple, le programme visait à améliorer systématiquement le processus d'enseignement et d'apprentissage en classe, en mettant les élèves au centre du processus d'apprentissage et en privilégiant les méthodes actives d’apprentissage et de collaboration.

  • Accroître l'accès à l'éducation

Dix-sept programmes ont permis d’accroître l’accès à l’éducation dans les pays partenaires. Quatorze de ces programmes ont atteint les résultats escomptés, notamment l’augmentation en valeur absolue du nombre d'élèves inscrits et des taux bruts et nets de scolarisation. La principale intervention a porté sur l’amélioration des structures éducatives, telles que la construction ou la réhabilitation de salles de classe, ainsi que sur les équipements connexes tels que les latrines, les points d'eau et les bureaux administratifs.

En Côte d'Ivoire, les infrastructures se sont gravement détériorées pendant la longue période de conflit civil. Leur réhabilitation et la construction de salles de classe supplémentaires ont constitué une activité primordiale. La moitié des programmes ont également appuyé des activités visant à améliorer le bien-être des élèves, en finançant pour la plupart les cantines scolaires. Au Mali, la gestion des cantines scolaires a été déléguée aux comités locaux de gestion des écoles, notamment pour l'achat de produits alimentaires locaux au meilleur prix et pour la formation des mères aux activités relatives à la santé scolaire.

  • Améliorer l'équité dans le secteur de l'éducation

Parmi les quatorze programmes, 8 ont atteint en totalité ou en partie leur objectif visant à améliorer l'équité. La plupart des financements axés sur l'équité ont abordé les difficultés d'accès à l’éducation des filles (il s’agit pour la plupart, d’obstacles liés à la demande de scolarisation des filles). Moins de la moitié des programmes ont permis de soutenir des enfants handicapés ou ayant d'autres besoins particuliers.

Au Cambodge, des bourses ont été accordées à plus de 142 000 élèves pauvres scolarisés au deuxième cycle du primaire et au premier cycle du secondaire. Cela a entrainé une augmentation du taux de scolarisation au premier cycle du secondaire de 35 % à 42 %, bien au-delà de l’objectif initial qui était de 37 %. De plus, le taux d'abandon scolaire parmi les élèves boursiers a diminué, tombant à 2 %, alors qu’il était de 9,4 % au niveau national.

Renforcer les capacités

Les 14 programmes visant à renforcer les capacités institutionnelles ont tous atteint leurs objectifs en totalité ou en partie. Ils ont généralement ciblé le renforcement des capacités au niveau central, notamment en matière de gestion des programmes, de fonctions fiduciaires, de transferts financiers, de suivi et évaluation et de communication. Deux tiers des programmes ont également ciblé le renforcement des capacités aux niveaux décentralisés, principalement par le biais de la création de comités de gestion des écoles. La moitié de ces 14 programmes a contribué à renforcer les systèmes d'information sur la gestion de l'éducation.

Au Pakistan par exemple, le manque de données exactes et à jour sur les principaux indicateurs au niveau des écoles a été considéré comme un facteur majeur pour comprendre la faiblesse des performances des écoles. Pour y remédier, le programme a financé la mise en place d'un système de suivi des écoles et d'un système d'information sur la gestion des ressources humaines, ainsi que des activités visant à assurer la diffusion et l'utilisation des informations fournies par ces nouveaux systèmes.

Si les risques liés à la réalisation des résultats escomptés de ces programmes ont été, dans l'ensemble, évalués comme étant faibles, des inquiétudes subsistent, principalement en ce qui concerne la capacité budgétaire du gouvernement central à maintenir, et encore plus à étendre, les activités qui ont été lancées dans le cadre de ces programmes.

Quels sont les domaines à améliorer ?

Le rapport fournit des suggestions pour améliorer l'efficacité des programmes du PME, notamment :

  • Évaluer les effets des interventions axées sur l’offre : les programmes visent généralement les interventions axées sur l’offre (formation des enseignants, construction de salles de classe, etc.). Dans de tels cas, les programmes pourraient être conçus de manière à fournir des informations sur les effets de ces interventions sur les bénéficiaires visés ainsi que sur leur utilisation (une amélioration de la qualité de l'enseignement par exemple). Ces éléments pourraient compléter les informations relatives aux résultats obtenus, par exemple le nombre d'enseignants formés.
  • Clarifier le niveau d'ambition escompté en termes de résultats : les objectifs des programmes en matière d'équité et de qualité sont souvent multiformes, vastes et variés dans leur niveau de détail ou d'ambition. Dans de tels cas, les objectifs et les cadres de résultats des programmes pourraient préciser quels aspects de ces objectifs sont principalement visés en vue d’en maximiser l'impact. De plus, les principaux indicateurs pourraient être plus ambitieux et axés sur les résultats.
  • Mettre l'accent sur la nécessité de disposer de données fiables : les données relatives au secteur de l'éducation sont des éléments indispensables à la prise de décision. Par conséquent, l’actualisation et la fiabilité de l’ensemble de ces données, recueillies auprès des établissements scolaires et au-delà, sont essentielles pour assurer le succès des programmes. L'appui du PME au suivi et à l'évaluation pourrait inclure une communication renforcée et une meilleure justification de l'importance du rôle des données, ainsi que le renforcement des capacités des entités décentralisées en gestion de données.
  • Établir des liens plus larges entre les programmes du PME et les processus du secteur de l'éducation : les rapports de fin d'exécution des programmes ont largement porté sur les réalisations des programmes en tant que tels, ce qui a permis d’en tirer de précieux enseignements. Les deux tiers des rapports reconnaissent également les liens entre les programmes et les plans sectoriels des pays et la moitié font référence au rôle crucial des groupes locaux des partenaires de l'éducation et des revues sectorielles conjointes dans leur mise en œuvre. À l’avenir, les évaluations de programmes pourraient inclure des analyses plus approfondies sur ces aspects fondamentaux du modèle du PME, afin de mieux comprendre la manière dont ils s'inscrivent dans le cadre plus large des réformes (par exemple, analyse de la contribution du programme aux résultats du plan sectoriel, de la manière dont le suivi et l'évaluation du programme s'intègrent dans la concertation sectorielle et avec les mécanismes de suivi, etc.).

Ces conclusions et observations sont pris en compte dans le développement de la nouvelle stratégie du PME, qui accorde la priorité à l’amélioration du suivi et de l’évaluation et aux enseignements tirés de l’expérience.

Laisser un commentaire ou
Suivi et évaluation

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.