Portraits de jeunes africains qui se mobilisent en faveur de l'éducation
À l'occasion de la Journée de la jeunesse africaine, nous souhaitons souligner les efforts des défenseurs de la jeunesse et des activistes africains pour la promotion d'une éducation de qualité pour tous. Nous leur sommes reconnaissants pour leur activisme qui vise à maintenir l'éducation au premier rang des priorités de développement aux niveaux national, régional et mondial.
1 novembre 2018 par Secrétariat du GPE|
|
Membres de l'auditoire lors d'un spectacle présenté par le projet de théâtre pour jeunes au Mali.
CREDIT: UN Photo/Marco Dormino

Edith Esinam Asamani

Edith Esinam Asamani
Edith Esinam Asamani

Edith est passionnée par le bénévolat et la défense des droits des jeunes et des femmes. Fondatrice de KNITWEB, un réseau de soutien aux filles et d’autonomisation des jeunes, elle est fermement convaincue qu'elle peut contribuer à changer le monde avec et pour les jeunes.

L’enfance d’Edith dans les bidonvilles du Ghana n’a pas été facile. Elle a pu constater à quel point le non-accès à l’éducation de base peut avoir un effet particulièrement négatif sur la vie des jeunes. Aujourd’hui, elle continue de plaider en faveur de l’autonomisation des jeunes, notamment par le biais de l’éducation à la sexualité et à la santé, des éléments essentiels à l’autonomisation des adolescents et jeunes adultes d’aujourd’hui.

Quelques blogs rédigés par Edith :

Abonnez-vous aux alertes de notre blog

Salimatou Fatty

Salimatou Fatty
Salimatou Fatty

Fondatrice de la Salimatou Foundation for Education (SaFE), une organisation qui milite en faveur d’une éducation de qualité et l'égalité des sexes pour tous, Salimatou est également une éducatrice de la paix formée, mondialement connue comme défenseuse de l'éducation et de l'égalité des sexes.

Née en Gambie, elle a dû faire face à plusieurs obstacles pour suivre ses études mais, grâce à ses efforts et à sa persévérance, elle est désormais sur le point d'obtenir un diplôme en droit.

Salimatou est convaincue que l'éducation est le seul moyen de parvenir à l'égalité des sexes et au développement durable. Elle croit au pouvoir des jeunes d’influencer les politiques et de veiller à l’application et au respect des lois en faveur de la défense des droits des filles et des femmes en vigueur dans leurs différents pays.

Quelques blogs rédigés par Salimatou :

Mohamed Sidibay

Mohamed Sidibay
Mohamed Sidibay
CREDIT: GPE

Ancien enfant soldat devenu orphelin à 5 ans pendant la brutale guerre civile en Sierra Leone, Mohamed Sidibay est un exemple vivant du pouvoir transformateur de l’éducation dans une vie.

Face aux affres de la vie auxquels il a été confronté, l'éducation lui a donné espoir et permis de surmonter les horreurs du conflit.

Aujourd’hui, il utilise sa voix pour plaider en faveur d'investissements supplémentaires dans l'éducation, afin de permettre aux jeunes d'acquérir les compétences dont ils ont besoin pour entrer sur le marché du travail et avoir une chance de réussir dans la vie.

Quelques blogs et une tribune rédigés par Mohamed :

Vous pouvez découvrir d'autres jeunes africains, activistes et défenseurs du droit à l'éducation ayant collaboré avec le GPE. Ces jeunes font leur part pour influencer les décideurs politiques, afin de renforcer la volonté politique et le financement de l'éducation, ainsi qu’insuffler le changement de politique et encourager la responsabilité en matière d'éducation. Il s’agit notamment des jeunes tels que : Gideon Olanrewaju, Kenneth Gyamerah, Vivian Adhiambo Onano, Aline Nizigama, Wadi Ben-Hirki, Victoria Ibiwoye, Monique Guenoune, Jacopo Bencini and  Nondumiso Hlophe, Amina Yusuf, Brian Mutebi et Peace Ayo Adegbola.

Découvrez ici, la Déclaration de solidarité des jeunes, rédigée par plus de 40 jeunes d'Afrique et d'ailleurs à l'issue de la Conférence sur le financement du GPE à Dakar.

Laisser un commentaireou
Jeunes

Derniers blogs

Tous les blogs
des enfants levant la main pour répondre à la question de l’enseignante au Malawi. Crédit: GPE/Tara O'Connell
En ce début d’année 2019, nous partageons certaines des résolutions prises pour cette nouvelle année pour faire en sorte que plus d’enfants soient scolarisés et apprennent.
Une jeune fille écrivant au tableau dans une école au Burkina Faso. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Le 8 mars dernier, le monde célébrait la Journée internationale des femmes, une occasion d'inspirer le changement pour les filles et les femmes et de transformer cet élan en action. L’occasion de...
Dans cette classe, certains étudiants handicapés reçoivent une attention particulière. École primaire de Kisiwandui en Tanzanie. Avril 2017. Crédit: GPE/Chantal Rigaud
Dans un rapport, le GPE a analysé la manière dont le handicap et l'éducation inclusive sont traités dans les plans sectoriels de l'éducation et dans les programmes financés par le GPE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis