Le Partenariat mondial pour l'éducation dépassera un demi milliard de dollars en nouveaux financements en 2019 afin d’améliorer l'éducation des enfants dans les pays les plus pauvres
|
Grade 6 students listening to their teacher in Collège moderne de N'Guyakro, Côte d'Ivoire. Credit: GPE/Carine Durand

Washington, D.C., le 10 décembre 2019 - Le Partenariat mondial pour l'éducation a approuvé des financements totalisant près de 110 millions de dollars pour soutenir les efforts du Bhoutan, du Burkina Faso, de Cabo Verde, de la Côte d'Ivoire, du Kenya, de la Somalie (Puntland et Somaliland), de la Tanzanie et du Zimbabwe dans le but de renforcer leurs systèmes éducatifs et de faire en sorte qu’un plus grand nombre d’enfants aient accès à une éducation de qualité.

Avec ces nouveaux financements, le PME, qui travaille en partenariat avec près de 70 pays en développement à travers le monde, a approuvé plus de 312 millions de dollars de financement en 2019. De plus, de nouvelles requêtes de financement pour un montant total de 220 millions de dollars ont été reçues au cours du dernier cycle trimestriel de requêtes cette année, démontrant une nette accélération des fonds alloués par le PME au cours de cette troisième période de reconstitution s'étalant de 2018 à 2020.

« Alors que les pays partenaires du PME continuent d'investir davantage de leurs ressources nationales dans l'éducation, le financement extérieur est également essentiel à leur réussite », a déclaré Julia Gillard, présidente du Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation. « Ces nouveaux financements permettront de réaliser des progrès réels et importants, notamment en permettant à davantage d'enfants d’aller à l’école - en particulier les filles et les enfants des communautés défavorisées - et en veillant à ce que la qualité de l’éducation dont ils bénéficient leur donne ce dont ils ont besoin pour apprendre et grandir ».

« Nous sommes ravis d'approfondir les relations du PME avec le Bhoutan, le Burkina Faso, Cabo Verde, la Côte d'Ivoire, le Kenya, le Puntland, le Somaliland, la Tanzanie et le Zimbabwe, des partenaires qui sont engagés dans la lourde tâche de renforcer leurs systèmes éducatifs », a déclaré Alice Albright, directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation. « Nous travaillons d’arrache-pied pour accélérer notre processus de financement afin de garantir que nos pays partenaires obtiennent les ressources dont ils ont besoin. Avec l’aide du PME, ils recrutent et forment plus d’enseignants, permettant à un plus grand nombre de filles et d’enfants handicapés d’être scolarisés, développant de meilleurs matériels d’apprentissage et bien plus encore ».

Le PME a approuvé 700 000 dollars pour le Bhoutan, en supplément à un financement précédemment alloué de 1,8 million de dollars. Le financement est axé sur l'augmentation de la scolarisation dans l'enseignement préscolaire et sur l'élaboration d'un nouveau cadre d'évaluation des apprentissages. Save the Children U.S. agit en qualité d’agent partenaire supervisant le financement sur trois ans et cinq mois.

Le Burkina Faso, partenaire du PME depuis 2002, bénéficiera d’un financement de 21 millions de dollars sur quatre ans. C’est un financement supplémentaire aux 33,8 millions de dollars approuvés en 2017. La part fixe de 14,84 millions de dollars fournira un soutien continu par le biais d’un fonds commun multi-donateurs pour la stratégie du pays de 2017-2030, qui vise à augmenter le nombre d'enfants ayant accès à l'éducation, investir davantage dans les infrastructures éducatives et la formation des enseignants, renforcer l'apprentissage grâce à du matériel pédagogique amélioré et renforcer la gestion gouvernementale du système éducatif. La partie du financement de 6,36 millions de dollars basée sur les résultats vise à promouvoir l'augmentation de la scolarisation en primaire dans six régions, des dépenses opérationnelles plus efficaces au sein du système éducatif et une meilleure performance en lecture et en calcul dans les petites classes. L’Agence française de développement agit en qualité d’agent partenaire du PME au Burkina Faso.

Au cours des trois prochaines années, Cabo Verde recevra 1,1 million de dollars en supplément d’un financement de 1,4 million de dollars approuvé précédemment. Ces fonds soutiendront l'inclusion et l'équité dans l'éducation, en mettant l'accent sur les enfants ayant des besoins spéciaux. Il complètera et renforcera également le financement actuel du PME en soutenant davantage les améliorations dans la gestion du système éducatif, la formation des enseignants, l'évaluation des apprentissages ainsi que la collecte et l'analyse des données de l'éducation. L'UNICEF agit en qualité d'agent partenaire au Cabo Verde, qui est devenu partenaire du PME en 2018.

Le Conseil du PME a approuvé un financement supplémentaire de 28 millions de dollars au profit de la Côte d’Ivoire. La part fixe de 19,6 millions de dollars, disponible sur près de quatre ans, sera consacrée à l'éducation préscolaire dans les zones rurales, à la construction de nouveaux bâtiments d'école primaire dans ces zones et à des « classes passerelles »  pour les enfants plus âgés qui n’ont pas été scolarisés en primaire. La partie du financement de 8,4 millions de dollars basée sur les résultats est axée sur l’augmentation de la scolarisation dans le préscolaire, le nombre d’heures des enseignants du premier cycle du secondaire et les résultats des élèves aux tests de lecture et de mathématiques des troisième et quatrième années. La Banque mondiale gère le financement de la Côte d’Ivoire, partenaire du PME depuis 2010.

Le Kenya, qui a réalisé des progrès notables vers la réalisation de l'égalité des sexes dans ses écoles et de l'augmentation des taux d'achèvement du primaire, est un partenaire du PME depuis 2005. Ce dernier financement du PME de 9,7 millions de dollars sur deux ans complète les efforts existants visant à améliorer les compétences en mathématiques dans les petites classes, et renforcer la gestion de l'éducation, la responsabilisation et la réforme des systèmes de gestion des données de l'éducation. La partie du financement basée sur les résultats, d'une valeur de 3 millions de dollars, est essentielle pour obtenir des résultats dans l'éducation préscolaire, étendre les opportunités éducatives aux apprenants ayant des besoins spéciaux et des handicaps, et élargir la conformité des écoles aux nouvelles directives administratives visant à renforcer l'efficacité. La Banque mondiale agit en qualité d’agent partenaire de ce financement.

En Somalie, le Puntland bénéficiera d’un financement de 8,83 millions de dollars sur quatre ans pour soutenir des activités visant à améliorer la qualité de l'enseignement et, par conséquent, les résultats d'apprentissage des enfants. Le Puntland affectera les fonds à la réhabilitation d'un collège d'enseignants et à d'autres ressources visant au développement professionnel, ainsi qu'à la création et à la mise en œuvre d'un test pour la profession d'enseignant, et au suivi et à la vérification de la qualité des résultats de l'enseignement et des apprentissages. Le financement se concentre également sur la scolarisation et le maintien à l'école des enfants les plus exclus de l'État. Le nouveau financement est un financement supplémentaire en plus d'un financement précédent du PME. L'UNICEF agit en qualité d’ agent partenaire.

Le PME a aussi approuvé un financement de plus de 12 millions de dollars sur trois ans au Somaliland, également un État semi-autonome de Somalie, afin d’augmenter le taux de scolarisation dans le primaire, en particulier chez les filles, améliorer la qualité de l'enseignement pour obtenir des résultats d'apprentissage plus élevés, promouvoir des environnements d'apprentissage sûrs et sensibles au genre, améliorer l'administration et la gestion des données et renforcer la préparation aux catastrophes naturelles et aux situations d'urgence. Le PME accélérera également la disponibilité de plus de 3 millions de dollars pour soutenir les interventions d'urgence dans les écoles du Somaliland qui sont touchées par la sécheresse et pour accroître la proportion de filles scolarisées. Save the Children - US agit en qualité d’agent partenaire pour le PME au Somaliland.

La Tanzanie, partenaire du PME depuis 2013, bénéficiera de 22,5 millions de dollars en financement supplémentaire sur une période de trois ans et demi. Ces fonds permettront d'étendre les éléments d'un financment approuvé au début de cette année visant à améliorer la qualité de l'éducation préscolaire, primaire et non formelle en renforçant la formation des enseignants et le développement professionnel, en distribuant plus de matériel d'enseignement et d'apprentissage de qualité dans les zones mal desservies et en améliorant la planification et la gestion. La part du financement basée sur les résultats est liée à l'atteinte des objectifs fixés par le pays, tels que la distribution en temps opportun de subventions aux écoles, l'augmentation du nombre de filles qui passent du primaire au secondaire et l'accroissement des taux de rétention et de lecture des élèves. L'Agence suédoise de coopération internationale au développement (SIDA) supervisera le financement du PME en Tanzanie.

Un financement supplémentaire de 2,8 millions de dollars permettra au Zimbabwe, partenaire du PME depuis 2013, d'élargir l'accès aux subventions pour l'amélioration des écoles et d'aider le pays à réaliser une évaluation pour informer la préparation d'un nouveau plan d'éducation à long terme. L’UNICEF est l’agent partenaire du PME au Zimbabwe.

---------------------------------

À propos du Partenariat mondial pour l'éducation

Le Partenariat mondial pour l'éducation (PME) soutient près de 70 pays en développement afin de veiller à ce que chaque enfant bénéficie d’une éducation de base de qualité, en donnant la priorité aux plus pauvres, aux plus vulnérables et à ceux qui vivent dans des pays touchés par la fragilité ou les conflits. Le PME mobilise des fonds pour l'éducation et aide les pays en développement à mettre en place des systèmes éducatifs efficaces fondés sur une planification et des politiques qui reposent sur des données probantes.


Contact : Breanna Ridsdel, bridsdel@globalpartnership.org

---------------------------------

Contenu connexe :

Grade 6 students listening to their teacher in Collège moderne de N'Guyakro, Côte d'Ivoire. Credit: GPE/Carine Durand
Financement
Donateurs: France | Suède | États-Unis

Dernières actualités