L'éducation au Burkina Faso

À la suite d'un diagnostic mené en 2016, le gouvernement du Burkina Faso a décidé d'examiner son plan sectoriel de l'éducation (Programme sectoriel de l’education et de la formation - PSEF) et en a développé un de nouveau pour la période 2017-2030.

Le nouveau plan sectoriel de l'éducation vise à (i) assurer un développement harmonieux, équitable et inclusif de la petite enfance, (ii) assurer l'achèvement universel du cycle primaire et établir une éducation de base équitable et de qualité pour tous, (iii) faire face au manque de formateurs dans les établissements secondaires d'enseignement technique et professionnelle, (iv) étendre la formation technique et professionnelle et l'éducation, et l'adapter aux besoins de l'économie, (v) adapter l'enseignement supérieur aux besoins de l'économie, (vi) favoriser la gouvernance dans la gestion du secteur de l'éducation pour une conversion efficace des ressources en résultats.

Le pays envisage un système éducatif démocratisé, performant et inclusif, également ouvert au monde et à même de développer les compétences et l'expertise nécessaires pour répondre aux besoins du développement socio-économique du Burkina Faso.

Pour atteindre cette vision, le PSEF s'articule autour de trois programmes stratégiques qui visent à :

  1. Accroître l'accès à l'éducation et à la formation en investissant dans l'infrastructure, en recrutant des enseignants et des formateurs et en réduisant les inégalités dans l'accès à l'éducation et à la formation à tous les niveaux,
  2. Améliorer la qualité de l'apprentissage en améliorant l'enseignement et l'apprentissage dans les écoles et les universités, ainsi que dans les formations techniques et professionnelles,
  3. Favoriser la gouvernance dans la gestion du secteur de l'éducation et de la formation.

Blogs et actualités

Des élèves de 3e année à l'école primaire Sandogo B, Ouagadougou, Burkina Faso. Crédit: GPE/Kelley Lynch
15 mars 2018
D’environ 16,5 milliards de Francs CFA, ce financement permettra d’assurer à tous les jeunes burkinabè, un accès à l’éducation jusqu’à l’âge de 16 ans, de réduire les inégalités de genre, d’améliorer...
Des enseignants de l'école publique Wayalghin à Ouagadougou au Burkina Faso. Mars 2014. Crédit: GPE/Olivier Badoh
07 mars 2018
« Mobiliser les citoyens afin qu’ils demandent des comptes à leurs gouvernements au sujet de leurs engagements à satisfaire le droit à une éducation gratuite, de qualité, équitable et inclusive »,...
#FinancerLeducation #BatirLavenir
17 février 2018
Dans le cadre de la Journée du Partenariat de la Conférence de financement du GPE le 1er février 2018 à Dakar, l'Équipe de travail sur le renforcement des systèmes éducatifs du Groupe régional de...

Dernier financement

Une élève écrit au tableau à l'école primaire Sandogo B, Ouagadougou. Novembre 2017

CREDIT: GPE/Kelley Lynch
Objectif de développement: augmenter la part du budget allouée aux services déconcentrés, augmenter le taux de scolarisation à l'école primaire et augmenter le ratio de manuels essentiels par élève.
Allocation:33 800 000 $US
Années:2018 - 2022
Agent partenaire:AFD
Décaissements:7 878 667 $US

En décembre 2017, le Conseil du GPE a approuvé un financement de 33,8 millions de dollars en faveur du Burkina Faso, mis en œuvre à travers un fonds commun d'appui de la mise en œuvre du plan sectoriel de l'éducation du pays. Le financement est mis en œuvre sur quatre ans, de 2018 à 2022. Une partie des fonds est consacrée au renforcement des capacités.

En ce qui concerne la partie variable du nouveau financement (30 %, soit 10,14 millions $ US), le Burkina Faso s'est engagé à atteindre les résultats suivants :

  • Efficacité : augmenter la part du budget allouée aux services déconcentrés
  • Equité : augmenter le taux d'inscription dans le primaire dans les 2 provinces prioritaires de Soum et Oudalan dans la région du Sahel
  • Résultats d'apprentissage : augmenter le ratio des manuels essentiels par élève de première et deuxième années.

L'Agence française de développement agit en qualité d’agent partenaire, et l'UNICEF en qualité d’agence de coordination.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en oeuvre d'un programme 2018-2021 33 800 000 7 878 667 AFD
2013-2017 78 200 000 78 200 000 AFD Rapport de fin d'exécution
2009-2012 102 000 000 102 000 000 BIRD Rapport de fin d'exécution
Préparation d'un plan sectoriel 2016 208 041 207 175 UNICEF
Préparation d'un programme 2012 44 885 44 885 AFD
  TOTAL 214 252 926 188 330 727    

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent l'évolution générale dans le secteur de l'éducation du pays. Pour les résultats plus détaillés de l'appui du GPE, veuillez consultez les rapports d'avancement dans la section sur les financements.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 14 novembre 2018