Italie

Italie

  • Partenaire du GPE depuis : 2005
  • Responsable au Secrétariat : David Bridges
Annonce pour la reconstitution des ressources 2018-2020:
12 000 000 EUR
Part du total des annonces pour 2018-2020:
0,64 %
Contributions totales au GPE:
52 018 898 $US
Part du total des contributions:
0,92 %

L’aide à l’éducation

En Italie, la Direction générale de la coopération au développement (DGCS), basée au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI), est chargée de planifier la stratégie de coopération au développement.

En 2016, une nouvelle Agence italienne pour la coopération au développement (AICS) - axée sur la mise en œuvre a été créée. La loi instituant l'AICS définit la coopération au développement en tant que partie intégrante et qualificative de la politique étrangère italienne.

La majeure partie de l'aide à l'éducation de base provenant de l'Italie est consacrée aux pays à revenu intermédiaire.

Luca Mastripieri, Directeur général adjoint à la coopération au développement, ministère italien des Affaires étrangères. Crédit photo : GPE/Boubou Sow
L'Italie est fermement convaincue que l'éducation favorise vraiment le développement durable pour toutes les sociétés et tous les secteurs. L'Italie est plus que jamais engagée à faire sa part. Le GPE est une organisation qualitativement importante pour notre stratégie et notre investissement.
Luca Mastripieri
Directeur général adjoint à la coopération au développement, ministère des Affaires étrangères, Italie

L’Italie et le GPE

L'Italie fait partie du groupe constitutif 5 au Conseil d’administration du GPE, avec la Commission européenne, l'Allemagne et l'Espagne. Elle siège également au Comité des stratégies et de l'impact.

L'Italie a plus que doublé sa contribution pour 2016 au Partenariat mondial pour l’éducation passant de 1,5 million à 4 millions d'euros.

Selon les Lignes directrices 2013-2015 pour la coopération italienne dans le domaine de l'éducation, l'Italie envisage de soutenir les efforts du GPE et d'améliorer les synergies entre les programmes multilatéraux et bilatéraux dans les pays prioritaires ayant une pertinence particulière pour les objectifs stratégiques du GPE.

Sous la direction de la présidence italienne du G7 en 2017, le groupe de travail sur la responsabilité du G7 a lancé le rapport d'étape du G7 de Taormina intitulé : Investir dans l'éducation pour la prospérité, la paix et le développement. Dans ce rapport, le G7 réfléchit au rôle historique qu'il a joué dans l'éducation depuis le lancement du Partenariat mondial pour l'éducation, et appelle les membres du G7 à soutenir davantage le GPE.

Dernière mise à jour 27 mai 2019