Comment nous travaillons

Le GPE aide les gouvernements à transformer leurs systèmes éducatifs en tirant parti de la portée et de la force du partenariat.

Les systèmes éducatifs sont complexes. Ils sont composés de multiples acteurs et composantes qui doivent travailler ensemble pour faciliter l'apprentissage. Les systèmes éducatifs solides sont réactifs et résilients, offrant à toutes les filles et tous les garçons des opportunités d'apprentissage de qualité.

Le GPE s'efforce de transformer les systèmes éducatifs de manière holistique, sur la base d'une compréhension approfondie du contexte et des données probantes sur les pays. Le renforcement des systèmes éducatifs sous le leadership des gouvernements est essentiel au succès de la mise en œuvre du GPE 2025.

Le GPE promeut le dialogue politique pour identifier les priorités clés en matière d'éducation susceptibles de débloquer des changements à l'échelle du système. Le GPE s'efforce également d'aligner le soutien externe sur ces priorités, de faire le suivi, d'apprendre et d'adapter son approche pendant la mise en œuvre, afin de collecter des preuves et de rediriger les programmes en cours si nécessaire.

En tant que partenariat, le GPE réunit des donateurs, des institutions multilatérales, la société civile, des représentants d'enseignants, des fondations philanthropiques et le secteur privé derrière les plans des gouvernements des pays partenaires.

En tant que fonds, le GPE alloue des financements pour impulser des réformes et soutenir l'action et l'engagement des pays.

GPE 2025 Strategic Plan

Notre approche

Le modèle opérationnel du GPE 2025 vise à aider les pays à transformer leurs systèmes. Ses composantes de base permettent de renforcer la responsabilité mutuelle, d'affiner l'orientation du dialogue politique et de mobiliser les efforts collectifs des partenaires pour renforcer les capacités des pays.

Le GPE soutient la responsabilité mutuelle en renforçant les mécanismes de coordination du secteur de l'éducation des pays partenaires (groupes locaux des partenaires de l'éducation). Le GPE veille à ce que ces groupes soient dirigés par le gouvernement de manière efficace et comprennent des représentants de toutes les parties prenantes clés, notamment des organisations de la société civile, des associations d'enseignants, des donateurs, des agences multilatérales ainsi que des partenaires du secteur privé et des fondations.

Le modèle opérationnel du GPE repose sur trois étapes pour aider les pays à passer de l'évaluation et du diagnostic à la hiérarchisation et l'alignement, puis à la mise en œuvre, l'apprentissage et l'adaptation.

  • Étape 1 - Évaluer et diagnostiquer : Les partenaires du groupe local de l'éducation examinent les cadres politiques, la performance du secteur, les besoins, les lacunes et les preuves existantes pour identifier les goulots d'étranglement critiques et les réformes prioritaires qui ont le potentiel de d'inciter la transformation du système. Ce processus conduit à une analyse nuancée et contextuelle du système éducatif. L'analyse comprend également une évaluation de la performance d'un pays dans quatre domaines qui soutiennent la transformation du système :
    • Les données et les preuves
    • La coordination sectorielle
    • La planification sensible au genre
    • Le volume, l'équité et l'efficacité des dépenses publiques nationales d'éducation

En savoir plus sur le financement national

  • Étape 2 - Hiérarchiser et aligner : Le ministère de l'Éducation, avec ses partenaires, prépare un pacte de partenariat pour aligner les partenaires et les ressources sur un domaine de réforme prioritaire. Ce pacte est un nouvel outil stratégique clé pour conduire la transformation des systèmes éducatifs. Il pousse les pays à se concentrer sur les goulots d'étranglement du secteur et les solutions transformatrices pour y remédier. Le pacte permet d'adapter le modèle du GPE au contexte de chaque pays, définit l'engagement du GPE et garantit la complémentarité et l'harmonisation des financements des partenaires.
  • Étape 3 - Agir sur des preuves, apprendre et s'adapter. Le pays et ses partenaires mettent en œuvre les programmes et les réformes convenus, avec présents tout au long du processus les questions de genre, d'amélioration de l'accès aux données et de suivi des résultats convenus. Ceci accroit la responsabilité et permet une correction de cap fondée sur des preuves pendant la mise en œuvre.

Financer la transformation des systèmes

Pour soutenir le processus tout en assurant une coordination, une planification et un apprentissage meilleurs, les pays partenaires éligibles peuvent bénéficier d'un soutien financier :

Les financements pour le renforcement des capacités du système et du fonds à effet multiplicateur sont disponibles pour tous les pays partenaires éligibles à recevoir un financement, tandis que les financements pour la transformation du système et ceux de l'Accélérateur de l'éducation des filles sont disponibles pour les pays qui remplissent certains critères d'éligibilité. Voir la liste des pays éligibles.

Capacités stratégiques

Le GPE collabore avec des partenaires aux niveaux régional et mondial pour mettre à la disposition des pays partenaires des capacités essentielles à la transformation de leur système éducatif.

  • Stimuler le développement des capacités, le partage des connaissances et l'innovation. Le GPE travaille avec les pays partenaires pour renforcer leur capacité de planification, d'élaboration de politiques et de suivi en fonction de la demande en leur donnant accès à des financements, des conseils techniques et une expertise. Le GPE offre un accès à des solutions régionales et mondiales, y compris des services de conseil où l'expertise des partenaires peut renforcer les capacités. Les pays partenaires bénéficient également de l'échange de connaissances et du financement de l'innovation par le biais du Partage de connaissances et d'innovation du GPE (KIX).
  • Soutenir le plaidoyer et la responsabilité sociale : le GPE travaille avec les leaders mondiaux et leurs citoyens pour qu'ils reconnaissent l'importance de développer des systèmes éducatifs de qualité. Grâce à L'Éducation à voix haute, le GPE renforce les capacités de la société civile à s'engager dans la planification, le dialogue politique et le suivi du secteur de l'éducation au niveau national. Ceci contribue à renforcer l'environnement propice aux efforts de plaidoyer et de transparence de la société civile dans l'éducation aux niveaux mondial et régional.
  • Promouvoir la collaboration intersectorielle : le GPE recherche des opportunités d'investissement et de collaboration intersectorielle pour améliorer les résultats de l'éducation, conscient que le développement n'est pas un phénomène isolé, et que les progrès dans un secteur sont intrinsèquement liés aux avancées dans d'autres. Les actions du GPE se concentrent sur des domaines qui, dans chaque pays partenaire, ont un impact sur l'accès des enfants à l'éducation et leur capacité à apprendre. Cela peut inclure le soutien aux pays pour développer des collaborations axées, par exemple, sur l'eau, l'assainissement et l'hygiène, la nutrition, la santé, la violence sexiste et le climat.

Soutien à l'éducation en situation de crise

Dans les situations de crise, les pays partenaires peuvent accéder à des fonds pour renforcer la résilience et atténuer l'impact des crises sur le système éducatif.

Le GPE soutient les pays touchés par la fragilité ou les conflits à travers :

  • Le soutien aux plans de transition de l'éducation : le GPE fournit un soutien financier et technique pour aider les pays à élaborer des plans ou cadres de transition de l'éducation, en vue de jeter les bases d'une approche coordonnée du leur remise sur pied en identifiant les actions prioritaires à moyen terme.
  • L'adoption de principes de fonctionnement dans les situations d'urgence complexes : ces principes fournissent des orientations sur l'engagement du GPE dans des situations d'effondrement total ou considérable de l'autorité nationale résultant d'un conflit, y compris sur les principes de coordination que le GPE doit suivre.

L'inclusion des réfugiés : le GPE encourage l'inclusion des réfugiés et des populations déplacées dans les plans et politiques sectoriels de l'éducation, et renforce le partenariat en faisant appel à des acteurs clés tels que le HCR pour répondre aux besoins des enfants déplacés et réfugiés touchés par les conflits et les crises.

Infos et derniers blogs

09 octobre 2020
Kenya : investir dans l'éducation pour un avenir meilleur
Le soutien du GPE au Kenya a été inestimable pour garantir au pays d’atteindre l'objectif d’un enseignement primaire universel. Avec l'aide du GPE, le gouvernement du Kenya a entrepris une réforme globale de son système...