Riposte à la pandémie de COVID-19 (coronavirus)

Le GPE aide les pays en développement à atténuer les effets des fermetures d'écoles sur les enfants les plus vulnérables et à renforcer la résilience des systèmes éducatifs.

La pandémie de COVID-19 a déclenché une urgence éducative d'une ampleur sans précédent. Fin mars 2021, près de la moitié des élèves à travers le monde n'étaient pas scolarisés en raison des fermetures partielles ou complètes des écoles liées à la pandémie de coronavirus.

Le GPE a rapidement mobilisé plus de 500 millions de dollars pour soutenir les pays partenaires dans la planification et la mise en œuvre de leur réponse à la pandémie.

Le GPE s'est engagé à travailler avec l'ensemble des partenaires pour promouvoir des réponses coordonnées impulsées par les pays, alignées sur les priorités des gouvernements, et pour partager informations et expériences.

Résultats des financements COVID-19

Découvrez comment le soutien rapide du GPE à 66 pays partenaires fait une différence et permet à des millions d'enfants d'apprendre et de retourner à l'école en toute sécurité.

Soraya, 10 ans, assise dans sa salle de classe après la réouverture de son école dans le respect des mesures de sécurité sanitaire. Soraya fait partie des milliers d'enfants qui, au Niger, peuvent continuer à apprendre pendant la pandémie de COVID-19 grâce au financement du GPE.

Lire le blog

Credit: UNICEF/Niger

Les mamans d’élèves ont sillonné tous les quartiers pour s’assurer que tous les élèves retrouvent le chemin de l'école.

« Djibouti ne peut transformer son système éducatif sans prendre en compte la vision des parents. Accorder la priorité aux parents et aux associations de parents d’élèves est l’un des défis lancés par le ministre de l’Éducation et de la Formation Professionnelle, Moustapha Mohamed Mahamoud » a déclaré Abdi Dirir Guirreh, directeur de l’enseignement général au MENFOP.

Lire le blog

Credit: Abdi Dirir/Ministère de l'éducation, Djibouti

Un garçon lisant sous le regard de sa grand-mère. Le livre fait partie d'une série de documents audiovisuels et de matériels produits par le ministère de l'Éducation du Timor-Leste et l'UNICEF, grâce à un financement du GPE de 3,5 millions de dollars US, pour aider les enfants à continuer à apprendre pendant la période de fermetures des écoles.

Lire le blog

Credit: UNICEF/UNI320756/Soares

« Le financement du GPE en faveur du Pakistan est essentiel pour assurer la sécurité des enfants, en particulier les plus vulnérables, et la continuité de l'apprentissage pendant la pandémie. Il s’agit également de la première partie d’un ensemble de propositions des partenaires au développement visant à aider le Pakistan à réagir, récupérer et reconstruire un meilleur système éducatif. » Illango Patchamuthu, Responsable pays, Banque mondiale, Pakistan.

Lire le blog

Credit: UNICEF/Adil Nodezai, responsable du district de Gwadar au Balouchistan

« Je suis très heureux que la Papouasie-Nouvelle-Guinée, par le biais du Département national de l'éducation, soit parmi les dix premiers pays au monde à avoir obtenu des fonds du GPE pour lutter contre l'impact du COVID-19 sur notre système éducatif. Il est impératif que nos élèves retournent en classe maintenant que nos écoles ont rouvert et que ces écoles soient des lieux sûrs pour l'enseignement et l'apprentissage pour tous les enfants et leurs enseignants. »
Hon. Joseph Yopyyopy, Ministre de l'éducation, Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Lire le blog

Credit: Kateholtphoto

Pumla Dlamini est élève au niveau 6 à l'école d'Usutu Forest dans la région de Hhohho.

Elle y suit actuellement les cours virtuellement grâce aux Google class. Elle débute sa journée de classe à 8h par un 30 min. d’interaction avec l'enseignant, puis effectue son travail qui est publié et noté sur cette plateforme virtuelle. Les enseignants communiquent constamment avec les parents et les tuteurs pour les informer du travail donné aux apprenants et de la manière dont ils peuvent soutenir les apprenants. Pumla est l'une des rares élèves ayant la chance d’accéder à des cours à distance sur le web.

Lire le blog

Credit: Kingsley Gwebu/UNICEF

Une bibliothécaire formant les parents sur la façon d’apprendre à lire à leurs enfants à la maison en République dominicaine.

Un financement de 3 millions de dollars alloué par le GPE à ses États membres que sont la Dominique, la Grenade, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les-Grenadines soutiendra la mise en œuvre du plan de réponse régional qui vise à garantir des opportunités d'apprentissage pour chaque enfant.

Lire le blog

Credit: Commission de l'OECO

Chanda Fwalo, 13 ans, élève au CM2 (à gauche) et Cleopatra Mulenga, 16 ans (à droite) suivant toutes deux une leçon via la radio depuis leurs maisons. Le programme du GPE reconnaît que tous les élèves n'ont pas les mêmes possibilités d'accès aux plates-formes d'apprentissage à distance. Par conséquent, les élèves vulnérables, notamment les filles et ceux issus des ménages à faible revenu, recevront des radios solaires et des cartes SD contenant des leçons préenregistrées, pour leur garantir l'accès à ces contenus d'apprentissage à distance, même dans les zones où la couverture des fréquences radiophoniques est faible ou carrément inexistante.

Lire le blog

Credit: Ministère de l'éducation, Zambie

Une jeune fille montrant à une élève de maternelle comment bien se laver les mains avec de l'eau et du savon. École Ban Jadid à El-Fasher au Nord Darfour. Soudan (2019).

Au Soudan, le programme soutenu par un financement du GPE de 11 millions de dollars US permet de diffuser des leçons à la télévision et à la radio pour garantir aux enfants de continuer à apprendre pendant la pandémie. Alors que les programmes radiophoniques ciblent les enfants des niveaux 1 à 8 dans les 18 États du pays, les cours diffusés via la télévision complètent l'enseignement radiophonique dans la capitale et les zones urbanisées. Le programme soutient également la mise à disposition de points d'eau et d'hygiène pour assurer la réouverture des écoles en toute sécurité.

Lire le blog

Credit: UNICEF/Noorani/UNI233850

« Nous avons développé une solide routine d'étude, quelques semaines après la fermeture des écoles. Voyant que nos enseignants étaient incapables de nous dire avec certitude le jour où nous devions retourner à l’école, nous avions perdu espoir et ne comprenions même pas pourquoi nous étudiions. » Yankho, 15 ans, élève au Malawi.

Yankho, assise devant la porte de sa maison avec sa soeur jumelle Pemphero et sa maman. Sur la chaise derrière elles se trouve une partie de leur matériel d'apprentissage.

Lire le blog

Credit: UNICEF Malawi/2020/Gondwe

Leurs sacs sur le dos, ces filles courent dans les rues de Sao Tomé-et-Principe.

« Chaque jour, je partage un repas avec mes élèves pour susciter chez eux le sentiment d’appartenance à une communauté et, les voir sourire me rend heureux. Je leur raconte comment la nourriture est arrivée dans leurs assiettes et comment les cuisiniers ont préparé leur repas avec les meilleurs ingrédients disponibles. Tout comme l'éducation, la nutrition est un processus social. Elle est essentielle au développement. C’est notre vie. » Paul Jorge, Directeur de l’école de Battepa à Sao Tomé-et-Principe.

Lire le blog

Ketsavan Chalensouk, 18 ans, a pu terminer ses études secondaires après la réouverture des écoles.

« Nous sommes restés trop longtemps à la maison. C'est ma dernière année au lycée et je craignais que nous ne puissions passer les examens officiels. Je suis tellement soulagée d'être de retour à l’école ».

Lire le blog

Credit: UNICEF Laos/2020/AKarki

Des élèves d'une école de Mamou en Guinée portant des masques et respectant la distanciation physique. Pour enrayer la pandémie, la Guinée a élaboré un plan de riposte appelant une réaction coordonnée pour assurer la continuité de l'apprentissage et la réouverture des écoles en toute sécurité. Le GPE soutient le pays avec un financement accéléré COVID-19 de 7 millions de dollars US.

Lire le blog

Credit: Aboubakar Sidiki

Igihozo Kevin, 11 ans, élève au CM1, étudie en écoutant quotidiennement ses cours à la radio depuis la maison à cause des fermetures d'écoles dues à la pandémie de coronavirus.

« Grâce au financement du GPE, les enfants vulnérables seront atteints et pourront poursuivre leur apprentissage pendant la période de fermeture des écoles et retourner à l'école après la réouverture, grâce à des campagnes autour de la rentrée scolaire visant à assurer que TOUS les élèves, notamment les filles, les enfants handicapés et ceux des familles socio-économiques défavorisées ne quittent pas l'école ». Dr. Valentine Uwamariya, Ministre de l'éducation du Rwanda

Lire le blog

Credit: UNICEF

Masques, blouses de protection, gants, gels hydroalcooliques, savons, lavoirs de mains écologiques et thermomètres ont été fournis dans les écoles, afin de garantir l’efficacité des nouvelles mesures sanitaires et permettre aux écoles de rouvrir leurs portes en toute sécurité.

Credit: UNICEF Cabo Verde
01 15

Carte des financements COVID-19

Cliquer sur les pays en bleu pour voir le montant des financements
et sur les pays en vert pour voir les financements et lire des parcours de réussite.

Notre réponse

Entre avril et octobre 2020, le GPE a approuvé 467 millions de dollars en financements accélérés destinés à soutenir les programmes de riposte à la COVID-19 dans 66 pays. À cela s'ajoutent 25 millions de dollars alloués à l'UNESCO, l'UNICEF et la Banque mondiale dans le cadre d'un financement global.

Allocation des financements par catégorie
(en millions de dollars)

Méthodes d'apprentissage à distance
(en millions de dollars)

Les financements accordés aux pays contribuent à garantir que les filles et les enfants des familles les plus pauvres, qui ont été les plus durement touchés par les fermetures d'écoles, ne soient pas laissés de côté.

  • Les financements soutiennent les programmes de riposte des pays partenaires dans trois domaines :
    • L’équité : programmes d'hygiène et de soutien psychosocial accordant la priorité aux enfants les plus vulnérables, notamment les enfants handicapés.
    • L’apprentissage : initiatives d'apprentissage à distance, fourniture de matériel d'apprentissage, soutien aux enseignants à distance et mise en œuvre de programmes de rattrapage accéléré.
    • La résilience des systèmes éducatifs et la réouverture des écoles : programmes de préparation de la réouverture des écoles qui veillent à ce que les élèves et les enseignants puissent retourner dans des établissements d'enseignement sûrs.
  • 41 % des financements soutiennent des solutions d'apprentissage à distance low tech (via la radio et la télévision) ; 35 % l'impression de documents et 24 % des programmes d'apprentissage en ligne.

Plus de détails sur les allocations COVID-19 par thème

Financements COVID-19

  • 66 pays ont reçu des financements accélérés pour un total de 467 millions de dollars (voir tableau ci-dessous)
  • 87 pays ont reçu des financements pour la planification de leur riposte à la COVID-19 en mars 2020, au début de la pandémie, pour un montant total de 8,8 millions de dollars
  • Un financement mondial de 25 millions de dollars soutient une initiative conjointe de l'UNESCO, l'UNICEF et la Banque mondiale visant à garantir l'efficacité des programmes aux niveaux régional et mondial et le partage des connaissances durant la pandémie.

Cliquez sur chaque pays dans le tableau ci-dessous pour les détails de chaque financement accéléré et les documents s'y rapportant

En savoir plus sur les financements COVID-19

Voir les données sur l'éducation et la COVID-19

Financements approuvés

Pays Montant
(Millions de dollars)
Agent partenaire
Afghanistan 11 UNICEF
Bangladesh 15 Banque mondiale
Bénin 7 Banque mondiale
Bhoutan 0,75 Save the Children
Burkina Faso 7 AFD
Burundi 7 UNICEF
Cabo Verde 0,75 UNICEF
Cambodge 7 UNICEF
Cameroun 11 UNESCO
Comores 0,75 UNICEF
République du Congo 7 UNICEF
RD Congo 15 UNICEF
Côte d'Ivoire 11 UNICEF
Djibouti 3,5 Banque mondiale
Ethiopie 15 Banque mondiale
Gambie 3,5 Banque mondiale
Ghana 15 Banque mondiale
Guinée 7 UNICEF
Guinée-Bissau 3,5 UNICEF
Guyana 3,5 UNICEF
Haïti 7 UNICEF
Kenya 11 Banque mondiale
Kiribati 0,75 UNICEF
Laos 7 UNICEF
Lesotho 3,47 UNICEF
Libéria 7 UNICEF
Madagascar 15 Banque mondiale
Malawi 10 UNICEF
Maldives 0,75 UNICEF
Mali 7 Banque mondiale
Iles Marshall 0,75 UNICEF
Mauritanie 3,5 BID
Micronésie (États fédérés) 0,75 UNICEF
Mozambique 15 UNICEF
Myanmar 11 UNICEF
Népal 11 Banque mondiale
Nicaragua 7 Banque mondiale
Niger 11 AFD/UNICEF
Nigéria 15 UNICEF
OECS (Dominique, Grenade, Ste Lucie, St. Vincent et les Grenadines) 3 OECS
Ouganda 15 Banque mondiale
Pakistan 20 Banque mondiale
Papouasie-Nouvelle-Guinée 9,44 UNICEF
République centrafricaine 7 UNICEF
Rwanda 10 Banque mondiale
Iles Salomon 0,75 UNICEF
Samoa 0,75 UNICEF
Sao Tomé-et-Principe 0,75 UNICEF
Sénégal 7 AFD
Sierra Leone 7 Banque mondiale
Somalie (Gouvernement fédéral) 5,4 Save the Children
Somalie (Puntland) 1,3 UNICEF
Somalie (Somaliland) 2,2 Save the Children
Soudan 11 Banque mondiale
Soudan du sud 7 UNICEF
Tanzanie 15,16 SIDA
Tanzanie (Zanzibar) 1,5 UNICEF
Tchad 7 Banque mondiale
Timor-Leste 3,5 UNICEF
Togo 7 Banque mondiale
Tonga 0,75 Save the Children
Tuvalu 0,75 UNICEF
Vanuatu 0,75 Save the Children
Yémen 11 BID
Zambie 10 UNICEF
Zimbabwe 7 UNICEF
TOTAL 467,22  

Dernière mise à jour : 2 novembre 2020

Infos et derniers blogs

11 mai 2021
Cabo Verde : un retour à l’école en sécurité
Grâce au financement du GPE et au soutien d’autres partenaires, le Cabo Verde a veillé à ce que l’apprentissage des enfants ne soit pas interrompu pendant la pandémie de COVID-19 et à ce que les élèves...