Plaidoyer et responsabilité sociale

L'Éducation à voix haute est le fonds du GPE destiné à soutenir les activités de la société civile et à influencer l’élaboration de politiques éducatives afin de mieux répondre aux besoins des communautés, en particulier ceux des populations vulnérables et marginalisées.

En finançant des activités qui renforcent la transparence, la responsabilité et la participation de la société civile à la prise de décision, L'Éducation à voix haute soutient un engagement civique plus fort pour transformer les systèmes éducatifs dans les pays partenaires du GPE.

Types d'activités soutenues

L'Éducation à voix haute finance des activités dans cinq domaines clés à savoir :

  • le dialogue sur les politiques éducatives : participation de la société civile à la planification de l'éducation, au dialogue politique et aux processus de suivi ;
  • l'engagement publique : mobilisation sociale, communications et campagnes de soutien à l'éducation ;
  • les données et la transparence : développement d'outils de responsabilisation et de suivi des budgets de l'éducation publique et de la mise en œuvre des programmes ;
  • L'analyse : recherche sur les défis du secteur de l'éducation et de la mise en œuvre des politiques ;
  • Le renforcement des capacités civiques : développement des capacités et apprentissage par les pairs.

Composantes et financements

Géré par Oxfam IBIS et financé par le GPE, L'éducation à voix haute est le plus grand fonds au monde dédié au financement des activités de plaidoyer en matière d'éducation, doté d'un budget de 55,5 millions de dollars.

À travers trois composantes opérationnelles et un programme d'apprentissage, le fonds a déjà alloué plus de 70 financements à des organisations réparties dans 60 pays.

Composante 1 : renforcer l'engagement des coalitions nationales pour l'éducation dans le dialogue politique

Montant du financement : de 100 000 à 300 000 $US sur une période de 2 ans.

Cette composante s'appuie sur le Fonds de la société civile pour l’éducation pour soutenir 52 coalitions nationales pour l'éducation. Les financements alloués ici visent à renforcer l'engagement de la société civile dans le processus de planification de l'éducation, le dialogue politique et le suivi au niveau national.

Composante 2 : accroître la responsabilité sociale et la transparence au niveau national

Montant du financement : de 450 000 à 1,2 million $US sur une période de 2 à 3 ans.

Cette composante aide les organisations nationales à entreprendre des initiatives de responsabilité sociale et de transparence. Ces financements visent à renforcer le rôle de la société civile dans la promotion de la transparence et de la responsabilité de la politique sectorielle de l'éducation et de sa mise en œuvre au niveau national.

Composante 3 : mobiliser des alliances de plaidoyer transnationales

Montant du financement : de 450 000 à 1,2 million $US sur une période de 2 à 3 ans.

Cette composante soutient les alliances de plaidoyer œuvrant au niveau mondial, régional ou transnational, en collaboration avec les acteurs nationaux de la société civile dans les pays partenaires du GPE. Elle cherche à créer un environnement transnational plus fort, afin de renforcer la portée des efforts de plaidoyer et de transparence des organisations de la société civile au niveau de chaque pays.

------

L'Éducation à voix haute a conclu quatre appels à propositions qui ont été lancés en 2019 et 2020. À la fin de ce processus, le fonds avait reçu un nombre record de propositions de très bonne qualité d'organisations de la société civile du monde entier, mais ne pourra soutenir que 42 % des propositions reçues.

L'Éducation à voix haute s'engage avec des partenaires à travers des collaborations stratégiques, notamment pour cofinancer les efforts de responsabilisation en matière d'éducation dans les pays partenaires du GPE.

Programme d'apprentissage

L'Éducation à voix haute met l'accent sur l'apprentissage et le renforcement des capacités de ses bénéficiaires en consacrant 15 % de son financement total à les aider à améliorer leur efficacité sur le plan institutionnel et en matière de plaidoyer, à travers des mécanismes d'apprentissage collaboratif, en finançant la durabilité, la gestion adaptative, le suivi et l'évaluation.

Année zéro : un processus de préparation de 3 à 6 mois, au cours duquel les candidats présélectionnés analysent leur contexte, développent des compétences et élaborent des stratégies de suivi, d'évaluation et d'apprentissage avant le début de la mise en œuvre. Pendant cette phase, les organisations de la société civile élaborent une proposition de mise en œuvre complète avec le soutien des équipes régionales de l'Éducation à voix haute. 67 candidats ont participé ou participent à cette année zéro.

Soutien à l'apprentissage continu : les organisations bénéficiaires sélectionnées pour la mise en œuvre de leur programme bénéficient d'opportunités d'apprentissage continu par le biais de webinaires et d'une communauté de pratique. Chaque bénéficiaire a un plan d'apprentissage pour guider le soutien des capacités et les opportunités d'apprentissage pendant la durée du financement. Les objectifs d'apprentissage sont définis par les bénéficiaires eux-mêmes au début du financement et sont soutenus par des partenaires d'apprentissage aux niveaux régionaux et mondial (des organisations dotées d'une expertise, d'approches de formation et de compétences en mentorat).

Pour plus d'information sur L'Éducation à voix haute, bien vouloir contacter : info@educationoutloud.org, visiter le site educationoutloud.org/fr ou vous abonner à la lettre d'information dédiée.

Le Fonds de la société civile pour l'éducation

De 2009 à 2019, le GPE a soutenu les activités de plaidoyer des coalitions nationales et régionales de la société civile pour l'éducation dans les pays à faible revenu par le biais du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE), géré par la Campagne mondiale pour l'éducation (CME), l'UNESCO et la Banque mondiale.

Ces dernières années, le FSCE a accordé des financements à des coalitions dans 62 pays, représentant un investissement total de 75,4 millions de dollars. Les financements ont soutenu des activités de renforcement des capacités, d’apprentissage et de réseautage transnationaux, parallèlement aux activités de plaidoyer des coalitions.

L'expérience du FSCE et les retours des partenaires ont joué un rôle déterminant dans la conception et la création de l'Éducation à voix haute.

Pour en savoir plus

Infos et derniers blogs