Éducation de la petite enfance

Le GPE aide les pays à faible revenu à rendre l'accès plus équitable et à améliorer la qualité et les résultats d'apprentissage dans les premières années de scolarisation, en fournissant un soutien technique et financier.

Les enfants qui bénéficient d'une éducation de la petite enfance de qualité, équitable et inclusive sont mieux préparés pour l'enseignement primaire et obtiendront de meilleurs résultats scolaires. Une éducation de la petite enfance (EPE) de qualité contribue également à réduire les taux de redoublement et d'abandon scolaire dans le primaire.

Pourtant, l'accès à l'éducation préscolaire reste faible, en particulier pour les enfants les plus défavorisés. À l'échelle mondiale, plus de 175 millions d'enfants ne sont pas scolarisés dans le préscolaire, dont plus de 80 % des enfants dans les pays à faible revenu.

L'éducation de la petite enfance est un des domaines prioritaires du GPE 2025. Le GPE incite les pays à faire en sorte que tous les enfants aient accès à au moins une année d'éducation préscolaire de qualité tout en aidant les pays à intégrer le préscolaire dans les plans sectoriels de l'éducation et à s'assurer qu'elle est financée de manière adéquate.

 

L’éducation de la petite enfance est l’un des meilleurs investissements qu’un pays puisse faire pour préparer les enfants à apprendre et leur donner la chance de s’épanouir.

 

Nos résultats

41 % des enfants
étaient inscrits dans le préscolaire dans les pays partenaires du GPE en 2020, contre 19 % en 2002.
La parité entre les sexes
a été atteinte en matière d'inscriptions dans le préprimaire
en 2020.
270 millions $ investis
dans plus de 35 pays partenaires pour soutenir l'éducation de la petite enfance.

Sources

L'action du GPE

Le Cadre de résultats du GPE propose deux indicateurs qui soulignent l’impact que le GPE voudrait avoir en matière d’éducation de la petite enfance. Le GPE aide les gouvernements à améliorer l’accès à des possibilités d’apprentissage de qualité dès le bas-âge à travers des actions telles que :

Le soutien à la planification et à l’analyse sectorielles : les plans sectoriels de l'éducation devraient inclure une composante relative à l’éducation de la petite enfance dont les partenaires de développement devront tenir compte pour l'approbation des plans.

La mobilisation et l'apport de ressources financières : à travers ses financements, le GPE soutient l'augmentation du financement de l'EPE dans les pays partenaires et encourage les investissements nationaux et internationaux dans l'EPE dans l'ensemble du partenariat. Dans le cadre des financements du GPE, les composantes relatives à l'EPE peuvent atteindre jusqu'à plus de 20 millions de dollars.

L'augmentation du nombre d’enfants scolarisés dans le préscolaire : le GPE soutient les initiatives des pays partenaires visant à adopter de nouvelles lois, de nouvelles politiques ou à lancer des campagnes de sensibilisation du public. Il soutient également des mesures d'incitations financières visant à augmenter le nombre d'enfants scolarisés dans le préscolaire.

La promotion d’un apprentissage préscolaire de qualité : le GPE soutient des programmes d'EPE de qualité et notamment des investissements au niveau du système dans la gestion et la planification ; l'élaboration de lignes directrices et de normes de services ; la formation des enseignants et des facilitateurs dans le préscolaire ; la construction et la réhabilitation de salles de classe ; la mise en place de systèmes d'évaluation de l'apprentissage des enfants en bas-âge ; la distribution de matériel d'apprentissage et le soutien de programmes d'éducation des parents et de programmes d'apprentissage communautaires pour les élèves du préscolaire.

Le soutien de l'EPE dans les pays touchés par la fragilité et les conflits : le GPE a pour priorité d'aider les enfants dont l'apprentissage a été compromis du fait d’une situation de fragilité et de conflits et travaille à garantir la mise en œuvre de solutions d'apprentissage pratiques dans ces contextes.

Le partage de connaissances et d’innovations : le Partage de connaissances et d'innovations du GPE (KIX) finance actuellement deux projets de recherche sur l'EPE :

Initiative pour un meilleur apprentissage des jeunes enfants à grande échelle - BELDS

Le GPE et l’UNICEF ont uni leurs efforts dans le cadre de l’initiative BELDS pour renforcer les capacités des pays à planifier, élaborer et mettre en œuvre efficacement des programmes d’éducation de la petite enfance de qualité. L'initiative BELDS était financée par le GPE, avec le soutien de l'Open Society Foundation, de Comic Relief, de la fondation Hilton et de Dubai Cares.

Une mise à l'échelle des retombées de l'initiative BELDS est actuellement en cours, soutenue par un financement de KIX.

  • 4 pays partenaires ont initié des activités de renforcement des capacités entre 2019 et 2020, à savoir : le Ghana, la République kirghize, le Lesotho et Sao Tomé-et-Principe.
  • Grâce à BELDS, la boîte à outils de l'Accélérateur de l'EPE a été développée et mise en ligne.
  • L'apprentissage et les échanges entre pairs entre pays contribuent à promouvoir les meilleures pratiques, les leçons apprises et la collaboration entre pays.
  • En collaboration avec l'UNESCO, l'UNICEF et l'Institut international de planification de l'éducation (IIPE-UNESCO), le GPE a développé un cours en ligne intitulé : Intégrer l'éducation de la petite enfance dans la planification sectorielle de l'éducation. Le cours et les supports pédagogiques associés proposent une introduction aux concepts, processus et outils dont les pays ont besoin pour s'assurer que l'éducation préscolaire est intégrée avec succès dans leur cycle de planification de l'éducation.

Une évaluation indépendante de l'initiative BELDS a révélé qu'elle avait réussi à doter les responsables des ministères en charge de l'éducation des capacités, des connaissances et des ressources nécessaires pour intégrer l'EPE et donner plus d'importance à l'éducation de la petite enfance dans les plans et politiques sectoriels.

En identifiant d'abord les lacunes en ce qui concerne les capacités, à travers des ateliers de diagnostic initiaux, puis en développant des activités personnalisées de renforcement des capacités, l'initiative BELDS a favorisé plus de flexibilité quant aux réponses à apporter aux besoins et aux opportunités à saisir par les pays en matière d'EPE.

Infos et derniers blogs