5 raisons d’investir plus de 5 milliards de dollars : entretien avec le Dr. Tariq Al Gurg

Dans cette série d’entretiens, le GPE pose aux acteurs du changement cinq questions sur le pouvoir de l'éducation. La campagne de financement du GPE vise à collecter au moins 5 milliards de dollars pour transformer l'éducation de près d'un milliard d'enfants dans 90 pays et territoires.

17 février 2021 par Secrétariat du GPE
|
Lecture : 6 minutes
|
5 raisons d’investir plus de 5 milliards de dollars : entretien avec le Dr. Tariq Al Gurg

Dr. Tariq Al Gurg est le Directeur général de Dubai Cares.

1. Depuis sa création en 2007, Dubai Cares a pris des risques en investissant dans des plateformes, des outils et des approches innovantes dans le secteur de l'éducation, tels que Pedago, Learning Passport Schools 2030 ou à travers le travail qu’il mène actuellement dans le cadre de l’initiative RewirED. Quel rôle jouent Dubai Cares et les fondations en général dans la réalisation de l'ODD 4 ?

Étant situé dans une région où la culture du don fait partie des traditions, du mode de vie et de la religion, Dubai Cares a été gracieusement soutenu par la population des Émirats arabes unis (EAU) et ses dirigeants. Par conséquent, nous nous sommes vu confier, par une base de donateurs exigeants et avisés du monde des affaires qui nous ont inculqué le sens du devoir, la responsabilité de veiller à ce que chaque décision que nous prenons soit motivée par l’impact qu’elle aura.

Dubai Cares a pris des engagements significatifs pour assurer une éducation inclusive et de qualité pour tous et promouvoir l'apprentissage tout au long de la vie d'ici 2030. Nous le faisons en soutenant des programmes pilotes encore à un stade embryonnaire qui examinent de nouvelles modalités de mise en œuvre et en cofinançant des extensions de programmes à l'échelle nationale, afin de débloquer des financements supplémentaires moins risqués.

Ces engagements supposent de soutenir des programmes dans le secteur de l’éducation au sens large, du développement de la petite enfance à l'enseignement supérieur, en passant par l'accès à un enseignement primaire, secondaire, technique et professionnel de qualité et la formation des jeunes. De plus, Dubai Cares accorde une attention particulière à l’éducation des filles et l’éducation dans les situations d’urgence et de crises prolongées.

Je pense que l'innovation est essentielle au changement dans n'importe quel domaine et les fondations sont particulièrement bien placées pour la soutenir. Chez Dubai Cares, nous recherchons en permanence à concevoir et mettre en œuvre des programmes de manière innovante. Nous mettons en œuvre une réflexion novatrice dans le cadre de laquelle nous nous associons à des partenaires de mise en œuvre non traditionnels tels que Pedago via Miya Miya - une application dédiée à la réintégration des enfants non scolarisés dans l'enseignement secondaire, une étape essentielle pour leur permettre d’accéder à des opportunités d’emploi de base et leur ouvrir des voies vers l'enseignement supérieur.

Nous avons également noué un partenariat avec Futures Lab et Radicle pour développer et co-concevoir des mécanismes d’incitations et une carte des différents systèmes éducatifs dans le monde et leurs principales parties prenantes. L'objectif est d'identifier et de comprendre ensemble la diversité des points de vue et des changements systémiques nécessaires pour co-créer, comme il se doit, une voie meilleure et plus inclusive pour l'éducation et l'apprentissage.

2. Depuis la création des Émirats arabes unis (EAU) il y a près de 50 ans, le pays a fait des progrès en matière d'éducation des filles et des garçons. Comment l'éducation, celle des filles en particulier, a-t-elle contribué aux progrès des EAU ?

Les progrès des EAU n'aurait été possible sans les gros investissements faits par cette jeune nation dans le secteur de l'éducation. Aujourd’hui, le pays continue d’ailleurs d’investir dans l’éducation de la même manière qu’il l'a toujours fait depuis son unification en 1971. Quatre ans plus tard, le taux d'alphabétisation des adultes était de seulement 54 % chez les hommes et 31 % chez les femmes. Aujourd'hui, les taux d'alphabétisation pour les deux sexes sont proches de 95 %.

Sur une base annuelle, le gouvernement des Émirats arabes unis alloue une part importante de son budget fédéral au développement de son système éducatif, afin que ce dernier puisse offrir des services éducatifs de qualité et favoriser la transition vers une économie davantage basée sur la connaissance.

L’engagement des EAU en faveur de l’éducation a aidé le pays à diversifier son économie et à préparer une nouvelle génération de jeunes, compétitifs sur le marché mondial. En 2019, des jeunes interrogés à travers les pays du monde arabe ont identifié les EAU comme le premier pays dans lequel ils aimeraient vivre et dont le modèle devrait être copié par d’autres. Et ce, pour la 8e année consécutive. Cela reflète bien la disponibilité des opportunités offertes par le pays aux jeunes qui entrent sur le marché du travail.

L’accent mis sur l’éducation des filles est l’une des grandes réussites des EAU. Non seulement les femmes représentent plus d’un tiers du gouvernement, mais en plus, elles occupent également un certain nombre de postes importants, qu’il s’agisse de postes politiques ou de postes au sein des directions générales de grandes entreprises. Les femmes représentent par ailleurs près de 46,6 % de la population active, 66 % des travailleurs du secteur public (30 % occupant des postes de direction et 15 % des postes techniques et universitaires).

Près de 75 % des postes dans les secteurs de l'éducation et de la santé sont occupés par des femmes. De plus, 23 000 femmes d'affaires émiraties dirigent des projets d'une valeur de plus de 50 milliards d'AED et occupent 15 % des postes dans les conseils d'administration des chambres de commerce et d'industrie du pays.

3. « Lève la main », l’actuelle campagne de financement du GPE, se concentre sur la transformation des systèmes éducatifs dans 90 pays et territoires à faible revenu. En votre qualité de défenseur de la transformation des systèmes éducatifs, quel rôle envisagez-vous joué, pour Dubai Cares et les Émirats arabes unis, dans le cadre de cette campagne ?

Dubai Cares a été la première entité non gouvernementale et la première fondation au monde à financer le GPE. Par ailleurs, le rôle de pionnier que jouent les EAU en termes de soutien de la mission du GPE remonte à 2018, date à laquelle ils sont devenus le premier pays arabe et de la région du Moyen-Orient à s’engager à contribuer à hauteur de 100 millions de dollars US au fonds du GPE. Les relations de travail étroites entre Dubai Cares et le GPE ont facilité notre travail en intégrant les EAU comme donateur.

Le soutien apporté par Dubai Cares au GPE a permis la création, la diffusion et l'utilisation de preuves et d'outils visant à transformer les systèmes éducatifs dans les pays à faible revenu, en mettant un accent particulier sur les résultats d'apprentissage et les évaluations, le développement de la petite enfance, l’égalité des genres et l'éducation.

Alors que le GPE a revu ses ambitions à la hausse pour sa campagne de financement baptisée « Lève La Main », Dubai Cares s'engage à continuer à jouer son rôle de premier plan dans la transformation des données, des actions et des politiques, éléments essentiels à l'avenir de l'éducation. Dubai Cares tirera parti de sa position de leader mondial, en se mobilisant pour un accès équitable à une éducation de qualité et en aidant le GPE à faciliter la collaboration entre de potentiels alliés en vue de faire avancer sa mission.

4. Le sommet RewirEd de décembre 2021, qui s’inscrit dans le cadre de l’exposition universelle 2020 qui se tiendra à Dubaï (Expo Dubaï 2020), vise à innover et à réinventer l'éducation pour un avenir prospère et durable. Que faudrait-il pour réinventer l'éducation et lutter contre les effets dévastateurs que les fermetures d'écoles continuent d'avoir sur l’éducation des enfants ?

La COVID-19 a créé une crise d'apprentissage sans précédent qui a aggravé celle qui existait déjà. Cependant, je crois que cette crise est aussi une opportunité pour nous - les acteurs de l'éducation dans le monde - de nous réunir autour d'une mission essentielle, unis par la conviction que les systèmes éducatifs du monde entier doivent sortir de la pandémie plus forts et plus résilients que jamais.

Pour y parvenir, nous devons partager et collaborer sur ce que nous avons appris de cette année de crise et l'utiliser désormais pour planifier l'avenir. Nous devons également définir le programme mondial pour rationaliser les efforts de soutien à l'éducation aux niveaux national et mondial. En outre, il est essentiel que les principaux acteurs travaillent ensemble pour garantir aux pays d’avoir une approche plus intégrée du financement de l'éducation.

Mobiliser davantage de ressources et mieux les utiliser est essentiel pour lutter contre la crise de l'apprentissage. L'innovation joue également un rôle important, non seulement pour avoir un impact dans le secteur de l'éducation, mais aussi pour développer des modèles d'éducation qui fonctionneraient comme un système interconnecté, en proposant des types de financement pionniers et des partenariats innovants aux niveaux local, régional et mondial.

C'est dans ce contexte mondial exceptionnel que Dubai Cares, en collaboration avec l’Expo Dubaï 2020 et en étroite coordination avec le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des EAU, a lancé l’initiative RewirEd. Nous sommes fiers de lancer une plateforme mondiale qui espère récupérer le rôle fondamental de l'éducation dans la réalisation des objectifs mondiaux, afin de garantir que notre avenir commun repose sur une équité soutenue par l'innovation et enracinée dans l'humanité.

5. Quels souvenirs gardez-vous de vos années d’école ? Y a-t-il eu des moments ou des enseignants qui vous ont particulièrement marqué ?

Pour moi, l'école était le meilleur endroit pour interagir avec mes amis et mes camarades de classe et recevoir l’éducation de qualité qui a fait de moi l’homme que je suis aujourd'hui. Alors, quand je regarde ma photo de classe, je ressens la nostalgie de tous les petits moments de plaisir et de joie que j'ai connu pendant mes années à l'école.

Bien sûr, il y a des enseignants qui m’ont particulièrement marqué et des camarades de classe avec lesquels je suis toujours en contact aujourd’hui. J'étais très performant en mathématiques et j'avais une excellente relation avec le professeur de cette matière. Il m'a fait aimer les nombres et les équations, ce qui m'a aidé par la suite à rejoindre le secteur bancaire, où j'ai travaillé pendant 12 ans. L'école a également joué un rôle clé dans le façonnement de ma personnalité en matière de leadership. Et aujourd'hui, grâce à ma formation, je suis fier de diriger l'une des organisations philanthropiques mondiales les plus renommées dans le secteur de l'éducation.

Dr. Tariq Al Gurg
Le Dr Tariq Al Gurg lève la main en soutien à la campagne de financement du GPE.
Laisser un commentaire ou
Campagne 2025

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.