L'apprentissage social et émotionnel doit être une priorité pour transformer l’éducation de la petite enfance

À l’instar de compétences telles que le langage et la cognition qui commencent à se développer avant que les enfants n'aillent à l'école, les compétences sociales et émotionnelles doivent être enseignées et comprises car, elles peuvent avoir un impact positif les unes sur les autres et, ensemble, promouvoir l'apprentissage tout au long de la vie et des sociétés pacifiques.

10 novembre 2022 par Brandon Darr, UNESCO Asia and Pacific Regional Bureau for Education
|
Lecture : 4 minutes
Chhay Kim Hak interagit avec ses élèves de première année à l'école primaire de Chambak Haer, dans le district de Puok à Siem Reap au Cambodge. Crédit : GPE/Roun Ry
Chhay Kim Hak interagit avec ses élèves de première année à l'école primaire de Chambak Haer, dans le district de Puok à Siem Reap au Cambodge.
Credit: GPE/Roun Ry

L'attention croissante portée à l'éducation et la protection de la petite enfance (EPPE) revêt une nouvelle forme d’urgence à la suite du Sommet sur la Transformation de l'éducation (TES) des Nations Unies de septembre dernier, dont les appels à l'action ont un lien clair avec l'éducation des jeunes enfants.

La profession enseignante sera une force motrice essentielle dans la mise en œuvre de ces appels à l'action. Un important soutien et le développement de compétences uniques seront nécessaires pour permettre un tel changement, d'autant plus que l’apprentissage et le développement des jeunes enfants se fait plutôt rapidement.

Alors que les enseignants du préprimaire consolident leur expertise en rapport avec les stratégies d'enseignement et d'apprentissage du 21e siècle, l'apprentissage social et émotionnel peut s'avérer une compétence transversale pour enrichir leurs méthodes pédagogiques et constituer une bonne base pour une éducation de la petite enfance plus résiliente.

Avantages de l'apprentissage social et émotionnel des jeunes enfants pour une bonne reprise post COVID-19

Les compétences sociales et émotionnelles font partie de la vie quotidienne et commencent à se développer dès la naissance. Le développement social et émotionnel des enfants consiste souvent en l’établissement de rapports étroits et sûrs avec les autres et en la compréhension de ses propres émotions ainsi que celles des autres au sein de son foyer, de sa culture et de sa société.

Comme d'autres compétences telles que le langage et la cognition, que les enfants commencent à acquérir avant d’entrer à l'école, les compétences sociales et émotionnelles doivent être enseignées et comprises car, elles peuvent avoir un impact positif les unes sur les autres et, mises ensemble, promouvoir l'apprentissage tout au long de la vie et des sociétés pacifiques.

L'apprentissage social et émotionnel met l'accent sur le processus de développement de l'apprentissage et l'usage des connaissances, des compétences et des attitudes pour nouer des relations, prendre des décisions, faire preuve d'empathie, atteindre des objectifs et réguler leurs émotions.

Il a été constaté que des programmes d'apprentissage socio-émotionnel bien conçus rapportent en moyenne 11 dollars US pour chaque dollar dépensé et améliorent les résultats d’apprentissage des élèves, notamment leurs compétences sociales et émotionnelles, leurs résultats scolaires, leur comportement et leurs manières de se conduire en société.

L'apprentissage social et émotionnel est essentiel pour les éducateurs de la petite enfance en vue de soutenir les jeunes enfants lorsqu'ils viennent à l'école pour la première fois, en particulier après la pandémie de COVID-19.

La pandémie a supprimé des opportunités cruciales pour développer les compétences cognitives, sociales, linguistiques et émotionnelles des jeunes enfants, exacerbant simultanément les inégalités préexistantes et ayant un impact négatif sur tous les apprenants, en particulier ceux issus de milieux vulnérables et marginalisés.

La fermeture des écoles durant la pandémie a empêché au moins 7 millions d'enfants en Asie et dans le Pacifique d'accéder à l'enseignement préscolaire. Les enfants y ont également perdu d'importantes opportunités d'interactions sociales et ont, par conséquent, présenté des niveaux de stress accrus dus à divers facteurs, notamment l'isolement, l'incertitude et la peur de l'avenir. Tout ceci a eu un impact négatif sur leur résilience et leurs aptitudes cognitives.

Les compétences sociales et émotionnelles telles que la gestion des émotions, le renforcement de la résilience et la prise en charge des autres joueront un rôle important pour aider les jeunes enfants à retrouver un sentiment de bien-être général et leur capacité à apprendre dans ce monde post-COVID.

Manuel de formation des enseignants d'Asie-Pacifique et modules pour l'apprentissage social et émotionnel à l’intention des enseignants

Les enseignants ont besoin de nouvelles compétences pédagogiques pour soutenir le développement holistique des jeunes enfants pour un apprentissage tout au long de la vie conformes aux réalités du 21e siècle.

Dans le même temps, les compétences socio-émotionnelles peuvent également être bénéfiques aux enseignants eux-mêmes. Ces aptitudes et compétences sont particulièrement importantes pour les enseignants du préprimaire afin de soutenir les bases des jeunes enfants pour l'apprentissage tout au long de la vie.

Les compétences socio-émotionnelles peuvent aider à réduire et à prévenir l'épuisement professionnel des enseignants en les dotant des capacités d'adaptation nécessaires pour gérer leurs salles de classe et les demandes liés à l’enseignement.

Le Bureau de l'éducation de l'UNESCO pour l'Asie et le Pacifique, avec le soutien financier du Fonds-en-dépôt japonais (JFIT), a créé le Manuel de l'enseignant et les modules de formation pour l'apprentissage social et émotionnel de l'EPPE en Asie-Pacifique dans le cadre du Projet de responsabilisation des enseignants de l'EPPE avec une vision transformatrice de l'éducation.

Testé sur le terrain au Cambodge, aux Fidji, au Vanuatu et au Vietnam, le manuelet ses 10 modules sont composés de thèmes clés sur la prise en charge des enseignants, les compétences d'apprentissage social et émotionnel pour les enfants et les adultes, les stratégies et pratiques pour mettre en place une classe pro-sociale pour un environnement sûr et favorable, la compréhension de la diversité et des différences culturelles et, l'évaluation et la mesure.

L'exemple régional de la formation initiale et continue des enseignants renforce les compétences sociales et émotionnelles des enseignants et de leurs élèves, qui peuvent être étendues au profit d'autres personnes responsables de l'EPPE, ainsi que des responsables de l'éducation et des décideurs politiques.

L’apprentissage socio-émotionnel pour transformer les systèmes éducatifs.

Alors qu’on observe un regain d’intérêt pour l'EPPE, l'impact de la pandémie de COVID-19 a montré que l'apprentissage social et émotionnel est tout aussi important que d'autres compétences fondamentales telles que la lecture et le calcul et devrait apparaître tout au long du cycle d'éducation des enfants, dès les premières années.

Il ne s'agit cependant pas d'une solution à court terme dans le processus de reprise de l'apprentissage (post-COVID) car, les enfants partout dans le monde sont confrontés à des défis pour poursuivre leur éducation dans un contexte de conflits, de déplacements, de catastrophes et d'urgences accrus.

Aujourd’hui plus que jamais, les discussions sur la transformation des systèmes éducatifs doivent inclure les besoins pressants des jeunes enfants et du personnel de l'EPPE, tels que les compétences socio-émotionnelles pour un changement à long terme.

L'apprentissage social et émotionnel jouera un rôle plus important dans la transformation des systèmes éducatifs.

Le manuel et les modules évoqués plus haut seront présentés lors d'un événement parallèle à la prochaine Conférence mondiale sur l'EPPE, à Tachkent, en Ouzbékistan, où les États membres se réuniront bientôt avec des parties prenantes multilatérales venues du monde entier pour discuter de l’atteinte de l'objectif de développement durable (ODD) 4.2, veiller à ce que tous les enfants aient accès à l'EPPE pour qu'ils soient prêts pour l'enseignement primaire.

Il est à espérer que les résultats de la Conférence mondiale, ainsi que les efforts en cours des États membres, feront de l'apprentissage social et émotionnel une priorité dans ses engagements et investissements dans une EPPE transformée, résiliente et durable.

Derniers blogs

Commentaires

Intéressant, des sujets pertinents

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.