Au Sénégal, l’inclusion des enfants handicapés transforme les communautés
Un projet pilote permettant aux enfants aveugles et malvoyants du Sénégal de suivre une scolarité normale a motivé un engagement décisif de la part des pouvoirs publics pour mettre en place l'éducation inclusive dans l’ensemble du pays
Au Sénégal, Sightsavers a piloté un projet permettant aux enfants aveugles et malvoyants d'être inscrits dans les écoles primaires ordinaires de Dakar. Compte tenu du succès du projet, le gouvernement du Sénégal s'est engagé à élargir l'éducation inclusive à travers le pays.
13 octobre 2017 par Maria Fsadni, Sightsavers|
|

Le Sénégal compte plus de 700 000 personnes aveugles et malvoyantes, dont des milliers d’enfants en âge d’être scolarisés. Avant le programme pilote, l’éducation pour les enfants ayant des troubles de la vue et d’autres handicaps se faisait séparément, et avec une seule école publique en activité destinées aux enfants ayant des besoins spécifiques, la plupart de ces enfants étaient laissés pour compte.

L’inclusion, des bénéfices pour tous

En 2011, Sightsavers Sénégal et le Ministère sénégalais de l’Éducation ont initié le processus de scolarisation des enfants aveugles et malvoyants dans les écoles primaires traditionnelles de la ville de Dakar. En 2016, 187 enfants étaient ainsi inscrits dans trois écoles.

La première cohorte d’enfants aveugles et malvoyants du programme a passé les examens de fin du cycle primaire en juillet 2016, la majorité obtenant les résultats exigés pour pouvoir continuer dans le cycle secondaire. Par ailleurs, on note que les enfants voyants des classes intégrées obtiennent de façon constante de meilleurs résultats aux examens que les enfants des classes non inclusives des écoles impliquées dans le programme. Selon les personnels travaillant dans le cadre du programme, cela pourrait être dû à l’impact social du dispositif de binôme, ainsi qu'au temps supplémentaire dédié aux leçons.

Salimata Bocoum, Directrice pays de Sightsavers Sénégal a expliqué : « Le programme a donné au gouvernement la vision claire d’un modèle d’éducation inclusive qui fonctionne. Auparavant, de nombreuses initiatives étaient menées, mais les pouvoirs publics n’avaient pas une bonne compréhension des possibilités d’inclusion des enfants handicapés dans l’enseignement général. Sightsavers Sénégal a su conseiller et créer les conditions pour que cette compréhension soit possible. »

Fort de son succès, le programme est étendu

Les résultats du projet ont été jugés si convaincants que le gouvernement s’est officiellement engagé à appliquer l’éducation inclusive dans tout le pays.

Un budget public en soutien à l’éducation inclusive a été créé, et le Ministère de l’Éducation œuvre actuellement aux côtés de Sightsavers Sénégal et d’autres partenaires de la société civile à l’élaboration d’une politique nationale d'éducation inclusive pour l’enseignement primaire et secondaire, dont la publication est attendue pour la fin de l’année.

Le programme a également été étendu à deux régions supplémentaires du pays, financé par Sightsavers et Irish Aid.

On espère que le pilote serve de modèle pour les autres pays qui cherchent à pallier le manque d’accès à l’éducation pour les enfants handicapés. Les chiffres des Nations unies indiquent que près d’un tiers des 60 millions d’enfants qui ne sont pas scolarisés en primaire dans le monde sont handicapés.

A travers sa campagne Put Us in the Picture, Sightsavers lance un appel pour que les enfants et les adultes handicapés soient inclus dans tous les aspects de l’action pour le développement, notamment l'éducation.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter sightsavers.org/what-is-put-us-in-the-picture

Pour en savoir plus sur ce que fait le GPE pour soutenir les enfants handicapés

Laisser un commentaireou
Enfants handicapés

Derniers blogs

Tous les blogs
Alice Albright échangeant avec des élèves à l'école primaire de Laye au Burkina Faso. Crédit: GPE/Roland Zanre
Zoom sur l'éducation des filles et l'égalité des sexes La directrice générale du GPE, Alice Albright, a rencontré de jeunes militants pour le droit à l'éducation qui appellent le G7 et les dirigeants...
Des élèves de l'école primaire de Mkunazini à Zanzibar en Tanzanie. Crédit: GPE/Chantal Rigaud
Zoom sur l'éducation des filles et l'égalité des sexes Développée par le VVOB et le FAWE, une nouvelle boîte à outils sur une pédagogie prenant en compte les disparités en termes genre pour l'...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis