Cabo Verde : un retour à l’école en sécurité

Grâce au financement du GPE et au soutien d’autres partenaires, le Cabo Verde a veillé à ce que l’apprentissage des enfants ne soit pas interrompu pendant la pandémie de COVID-19 et à ce que les élèves puissent retourner à l’école en toute sécurité.

11 mai 2021 par Secrétariat du GPE
|
Lecture : 4 minutes
|
Sécurité sanitaire : contrôle de la température des élèves à l’entrée de l’école de Paiol, Praia. Crédit : UNICEF Cabo Verde
Sécurité sanitaire : contrôle de la température des élèves à l’entrée de l’école de Paiol, Praia.
Crédit : UNICEF Cabo Verde

Au Cabo Verde, masques, blouses de protection, gants, gels hydroalcooliques, savons, lavoirs de mains écologiques et thermomètres ont été fournis dans les écoles afin de garantir l’efficacité des nouvelles mesures sanitaires.

L'acquisition de ces matériels et équipements d'hygiène et de protection individuelle a permis la réouverture des écoles de la région de Praia, la capitale du pays et la plus touchée par la pandémie, le 2 novembre 2020.

La réouverture des autres écoles du pays a pu se faire le 1er octobre 2020 comme prévu, grâce au financement du GPE qui a permis de renforcer les conditions d’hygiène et de respecter les nouvelles normes sanitaires.

Mettre en œuvre de nouvelles mesures d’hygiène

Un enseignant dispense du savon à une élève. École Humberto Duarte Silva – São Vicente. Crédit : UNICEF Cabo Verde.
Un enseignant dispense du savon à une élève. École Humberto Duarte Silva – São Vicente.
UNICEF Cabo Verde

Les 434 écoles publiques ont toutes été soutenues par le financement du GPE et fonctionnent normalement, dans de meilleures conditions et conformément aux normes sanitaires en vigueur.

Le financement d’urgence du GPE de 750 000 dollars, approuvé en juin 2020, a ainsi permis au Ministère de l’éducation de renforcer les conditions de sécurité sanitaire dans les écoles.

Former les enseignants à l’usage des plateformes numériques

Pour maintenir son système éducatif fonctionnel pendant la période de fermeture des écoles, le Cabo Verde a mis en œuvre nombre de mesures pour assurer la continuité de l’apprentissage des élèves. Parmi ces mesures figurait notamment la formation des enseignants à l’usage des outils pouvant leur permettre d’assurer un enseignement à distance.

Sous le regard attentif de l’enseignante, une élève de 4e année utilise le jeu éducatif en ligne sur la prévention de la COVID-19 « Sabãozinho » – École Nova Assembleia, Praia. Crédit : UNICEF Cabo Verde
Sous le regard attentif de l’enseignante, une élève de 4e année utilise le jeu éducatif en ligne sur la prévention de la COVID-19 « Sabãozinho » – École Nova Assembleia, Praia.
UNICEF Cabo Verde

Le financement du GPE a aussi soutenu la formation des enseignants à l'utilisation des plateformes numériques et à la création de contenu adapté à ce type d’enseignement.

Cette formation était une condition préalable au bon fonctionnement de la plateforme d'enseignement à distance du ministère de l’Éducation (E-ME) ainsi que d’autres plateformes choisies (Teams, Google Classroom, etc.). Grâce à un partenariat établi avec des entreprises nationales et multinationales, il a été possible d’assurer la connectivité des enseignants et des familles en réduisant les coûts. Au rang des entreprises partenaires figurent :

  • Nucleo Operacional da Sociedade de Informação (NOSI)dont le soutien technique a été essentiel pour l'utilisation des plateformes d'apprentissage à distance (telles que Moodle) ;
  • TMais et CVTelecom, entreprises de télecommunications qui ont fourni un pack de connexion gratuite aux sites publics e-gov ;
  • Microsoft Office qui a mis à disposition le logiciel Office 365.

Le financement du GPE a ainsi contribué à renforcer les capacités de la plupart des enseignants du primaire et début du secondaire pour utiliser des outils d’enseignement à distance en complément des cours en présentiel.

Grâce à cette approche, 3 445 enseignants (dont 2 294 femmes) ont été formés sur l’usage d’outils d'enseignement à distance.

En outre, avec le financement du GPE et le soutient d’autres partenaires, 32 enseignants ont reçu une formation en production et ont produit des leçons diffusées à la télévision et à la radio nationales, dans une radio éducative et dans des radios communautaires. Ces leçons ont permis d’assurer la continuité de l’apprentissage des enfants entre avril et juillet 2020, période pendant laquelle les écoles étaient fermées.

S'adapter à l’enseignement à distance

Étant donné le contexte de pandémie et la réduction de nombres d’heures d’enseignement en présentiel, le projet a continué à soutenir les enseignants dans la production de cours pour la télé pour l’année scolaire 2020/2021. Ces cours sont un complément des cours en présentiel.

Le projet a également financé la distribution de matériels pédagogique en version papier à 14 195 élèves (dont 7 191 filles) pendant la période de fermeture des écoles.

L’activité visait la fourniture d’imprimantes, de papiers, d’encre, de frais de transports et de protection sanitaire suffisantes pour permettre la mise à disposition des matériels nécessaires aux élèves qui étaient dans des zones non connectées, c’est-à-dire sans signal TV ou radio et ne disposant pas de la connectivité nécessaire pour suivre les programmes en ligne.

Le ministère de l’Éducation a également prévu de lancer une chaine de télévision éducative comme outil d'enseignement à distance, en complément à la plateforme web. Le projet, en phase pilote, a le soutien technique du secteur privé, notamment de Green Studio, entreprise d'audiovisuel qui a fourni un soutien technique pour la transmission des cours à la télé et mis à disposition un canal digital pour la transmission des cours.

Dès fin mai 2020, le bureau de l'UNICEF au Cabo Verde avait également reçu un financement du GPE de 70 000 dollars US destiné à aider le ministère de l'Éducation à préparer un plan de riposte à la pandémie, à la communication de risque de COVID-19 et à la récolte de données sur les effets de la pandémie dans le système éducatif.

Un élève de 4e année de primaire jouant au jeu « Sabãozinho » sur une tablette, un jeu éducatif en ligne sur la prévention de la COVID-19 – École « Nova Assembleia », Praia. Crédit : UNICEF Cabo Verde
Un élève de 4e année de primaire jouant au jeu « Sabãozinho » sur une tablette, un jeu éducatif en ligne sur la prévention de la COVID-19 – École « Nova Assembleia », Praia.
UNICEF Cabo Verde

Cette allocation avait servi à produire une vidéo faisant la promotion de l'enseignement à distance via la radio et la télévision, un jeu éducatif sur la COVID-19, pour les enfants (www.sabaozinho.com), entre autres.

Ce récit a été produit avec l’aide du bureau de l’UNICEF au Cabo Verde.

Laisser un commentaire ou
Afrique sub-saharienne: Cabo Verde

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.