Cinq événements importants que vous avez peut-être ratés en octobre
En cette fin octobre, voici cinq événements que vous avez peut-être ratés – de l’épidémie d’Ebola au Prix Nobel de la paix.
04 novembre 2014 par Livia Barton, Global Partnership for Education
|
Lecture : 8 minutes

1. Nous sommes à l’œuvre dans les trois pays les plus touchés par Ebola

A man fighting Ebola in West Africa. Credit:EC/ECHO/Jean-Louis Mosser

Aux dernières nouvelles communiquées par l’Organisation mondiale de la santé le 25 octobre 2014, l’épidémie d’Ebola touche un total de 10 141 cas et a fait 4 922 morts. La Guinée, le Libéria et la Sierra Leone sont les pays les plus durement touchés, avec 99,7 % du total des cas signalés à l’intérieur de leurs frontières. Dans ces trois pays, les écoles sont fermées jusqu’à nouvel ordre par mesure de précaution pour contenir l’épidémie.

Au Libéria, les écoles sont fermées mais les partenaires du Partenariat mondial soutiennent l’apprentissage à domicile, notamment par des cours diffusés à la radio. Ces émissions de radio sont en partie financées et organisées par USAID et l’UNICEF, qui œuvrent au développement de contenus appropriés aux différents groupes d’âge. Le Ministère de l’Éducation a également entrepris la formation d’enseignants et de membres de la communauté pour assurer la diffusion d’informations exactes sur le virus Ebola, notamment les moyens de prévenir la propagation de la maladie. Le Libéria, pays en développement partenaire du PME depuis 2007, a reçu un don de 40 millions $US en 2010. Nous travaillons actuellement avec le Ministère pour financer des plans en vue de la réouverture des écoles.

En Sierra Leone, le Ministère de l’Éducation propose également des cours au moyen d’émissions de radio, avec le soutien de World Vision et de l’UNICEF. Le pays est devenu partenaire du PME en 2007 et a depuis reçu deux dons pour un total de 29,6 millions $US. Nous travaillons aux côtés du Ministère afin de réaffecter les fonds pour répondre à la crise d’Ebola.

En Guinée, le Ministère de l’Éducation a développé une stratégie d'urgence tant que les écoles demeurent fermées et a établi un Comité national d’urgence en matière de santé au sein du secteur éducatif. Ce plan prévoit la formation d’enseignants et d’élèves en matière de prévention de la maladie d’Ebola. La Guinée est membre du PME depuis 2002 et a reçu au total 64 millions $US de dons. Nous travaillons avec nos partenaires pour garantir la reprise des activités financées par le don en cours lorsque la crise d'Ebola sera terminée.

2. Les nouveaux lauréats du Prix Nobel de la paix sont des ambassadeurs du PME

Malala Yousafzai and Kailash Satyarthi

Le 10 octobre, Malala Yousafzai et Kailash Satyarthi ont tous deux reçu le Prix Nobel de la paix en récompense de leur lutte contre l’oppression des enfants et des jeunes et pour le droit à une éducation de qualité pour tous les enfants.

Malala est une ambassadrice de la deuxième campagne de reconstitution des ressources du Partenariat mondial pour l’éducation, et le Fonds Malala a généreusement sponsorisé la participation d’un groupe de jeunes militants de l'éducation à la conférence de reconstitution des ressources. Grâce à des vidéos, des messages sur les réseaux sociaux et d'autres activités, Malala est une ambassadrice non seulement du Partenariat mondial, mais également de l’éducation pour tous dans le monde entier.

Kailash Satyarthi joue un rôle clé dans le mouvement de l’Éducation pour tous depuis plus d’une décennie. En 1999, il a cofondé la Campagne mondiale pour l’éducation (CME) et en 2000, a contribué à la création des ambitieux objectifs de l’Éducation pour tous et des Objectifs du Millénaire pour le développement. Kailash a ensuite joué un important rôle dans le développement de l'Initiative pour la mise en œuvre accélérée du programme Éducation pour tous (devenu par la suite le Partenariat mondial pour l’éducation) et a été membre de notre Conseil d’administration.

3. La présidente du Conseil d’administration du Partenariat mondial souligne l'importance de l’éducation dans son nouveau livre

Cover of My Story by Julia Gillard

Julia Gillard, ancien Premier Ministre d’Australie, vient de publier son dernier livre. Dans My Story, elle raconte son passage comme première femme leader d’Australie et ses efforts pour bâtir une économie solide et un système éducatif australien de niveau international. Tout au long de sa vie, elle s'est montrée une ambassadrice passionnée de l'éducation. « J'ai compris que l’éducation changeait la vie, et la seule justice pour chaque enfant est de pouvoir bénéficier d’une excellente éducation » a-t-elle déclaré.

4. L’éducation des filles dans les pays en développement partenaires du PME progresse régulièrement

An Ethiopian school girl. Credit: GPE/Midastouch

Le 11 octobre était la journée internationale de la fille, l’occasion de sensibiliser la communauté internationale aux questions liées aux inégalités garçons-filles dans le monde. Nous travaillons dur aux côtés de nos partenaires afin de garantir pour les filles des pays en développement partenaires du PME l’accès à une éducation de qualité, l’achèvement du cycle primaire et l’intégration dans l'enseignement secondaire. Nous sommes ravis de déclarer que dans les pays en développement où nous sommes présents, 69 % des filles achèvent désormais le cycle primaire, comparé à 54 % en 2000. De plus, 81 % des filles poursuivent à présent leurs études dans le secondaire, et 89 filles pour 100 garçons achèvent le cycle primaire. Ce sont là des progrès encourageants.

5. Le nombre d’enseignants formés est plus important que jamais

Graph of percentage of teachers trained in GPE countries

La Journée mondiale des enseignants a été célébrée le 5 octobre en honneur aux individus qui ont l’impact le plus grand sur l’apprentissage des enfants. Un de nos objectifs stratégiques est d'améliorer l'efficacité des enseignants par leur formation, leur recrutement et leur fidélisation. Grâce à des investissements plus importants et un plus grand nombre de programmes de formation, nous faisons de grandes avancées dans les pays en développement partenaires du PME. En 2012, 81 % des enseignants de primaire des pays en développement partenaires avaient reçu une formation formelle, comparé à 77,5 % en 2008. Par ailleurs, en 2102, 77 % des enseignants du premier cycle de l’enseignement secondaire des pays en développement partenaires étaient formés, comparé à 72,5 % en 2008.

Désireux d’en savoir davantage ? Voir le Partenariat en 10 points

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.