Soutenir l'analyse complète des systèmes nationaux d'évaluation de l'apprentissage
Le GPE expérimente une nouvelle approche pour aider les pays partenaires à renforcer leur système d'évaluation de l'apprentissage. Et tout commence par un bon diagnostic.
18 février 2019 par Ramya Vivekanandan, Global Partnership for Education Secretariat, et Ursula Schwantner, Australian Council for Educational Research (ACER)
|
Lecture : 5 minutes
|
Un élève prenant des notes pendant une leçon à l'école d'Hidassi à Addis-Abéba en Ethiopie. Crédit: GPE/Midastouch
Un élève prenant des notes pendant une leçon à l'école d'Hidassi à Addis-Abéba en Ethiopie

La finalité de l’objectif de développement durable pour l’éducation (ODD 4) d’« assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et [de] promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » d’ici 2030 a renforcé l’accent mis sur la qualité dans les systèmes éducatifs à travers le monde.

Pour créer, effectuer le suivi et améliorer la qualité de l’éducation, les données sur les résultats de l’apprentissage sont essentielles. Au niveau mondial, ces données nous permettent d’étudier les tendances et de révéler les sujets pertinents au niveau international.

Depuis plusieurs années déjà, la communauté internationale signale l’existence d’une profonde « crise de l’apprentissage », signalement étayé par les chiffres publiés par l’Institut de la Statistique de l’UNESCO (ISU) en 2017, qui montrent que plus de 617 millions d’enfants et d’adolescents dans le monde sont incapables de lire une phrase simple ou de faire un calcul mathématique de base. Les données montrent également que cette situation alarmante existe, alors que plus des deux-tiers de ces enfants et adolescents sont scolarisés.

L’attention s’est donc ainsi portée sur la nécessité d’évaluer les apprentissages au niveau mondial, régional, national et local, afin de recueillir des données pertinentes sur ce qu’apprennent réellement les élèves. Ces données pourront être utilisées ensuite pour éclairer des prises de décision relatives aux politiques éducatives sur la base de données probantes et améliorer les pratiques d’enseignement et d’apprentissage.

Qu’est-ce qu’un système d’évaluation ?

L’évaluation des acquis scolaires, sous ses multiples formes, est devenue un outil essentiel pour les décideurs politiques et les professionnels, car elle permet d’obtenir des données sur l’apprentissage des élèves.

Par essence, l’évaluation des acquis scolaires est tout simplement le processus de collecte et d’évaluation des informations sur ce que connaît, comprend, et est capable de faire l’élève, ainsi que les progrès qu’il accomplit, tout ceci dans le but de prendre des décisions éclairées sur les prochaines étapes du processus pédagogique.

Les systèmes d’évaluation des acquis scolaires comprennent plusieurs modalités d’évaluations, des évaluations à grande échelle au niveau national, régional ou international, aux examens publics et à l’évaluation en classe.

Chacun a un but précis, idéalement inscrit dans un objectif global qui consiste à fournir des données pertinentes et de grande qualité dans des domaines d’apprentissage essentiels au cours des principales étapes de la scolarité et pour des niveaux donnés pertinents dans le système éducatif.

Les systèmes d’évaluation sont également le produit des politiques et structures au sein du système éducatif et fournissent le contexte des programmes d’évaluation à développer et mettre en œuvre, ainsi que les données à utiliser pour informer des prises de décision sur la base de données probantes en matière de politique et de pratique éducative.

Couverture de la boîte à outils de l'ANLAS

Le GPE investit dans l’évaluation de l’apprentissage

Pour le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), le renforcement des systèmes d’évaluation des acquis scolaires est une priorité stratégique, à la fois par sa pertinence pour l’amélioration des résultats de l’apprentissage et pour garantir des systèmes d’éducation efficaces et efficients, deux des principaux buts du plan stratégique du GPE pour la période 2016 - 2020 (GPE 2020).

Les travaux sur l’évaluation des acquis scolaires font partie à la fois des financements pour la mise en œuvre des programmes dans les pays partenaires, dont plus de 70 % comprennent des composantes axées sur différents aspects des systèmes d’évaluation des acquis scolaires, et de l’initiative d’évaluation au service des apprentissages du GPE (A4L) au niveau mondial, qui vise à renforcer les systèmes d’évaluation des acquis scolaires et à promouvoir un système complet de mesure de l’apprentissage.

A4L est axée sur trois activités clés : le soutien aux réseaux régionaux d’évaluation dédiés à l’évaluation de l’apprentissage et la recherche et le développement d’outils pour promouvoir la mesure des compétences du 21ème siècle.

L’autre activité clé porte sur le développement d’un outil de diagnostic complet des systèmes nationaux d’évaluation des acquis scolaires, dénommé ANLAS (Analysis of National Learning Assessment Systems).

Le principal objectif de l’ANLAS est de renforcer les systèmes nationaux d’évaluation des acquis scolaires dans les pays en développement partenaires du GPE.

L’ANLAS propose un cadre et des outils pour que les pays puissent entreprendre une analyse complète de leurs systèmes nationaux d’évaluation des acquis scolaires en vue d’identifier les domaines à améliorer.

Le résultat escompté de cet outil est la production d’un ensemble de recommandations afin d’informer le développement et la mise en œuvre de stratégies d’amélioration dans le cadre d’un processus plus large de planification sectorielle de l’éducation.

Le développement de l’ANLAS

Suite à un processus formel d’appel d’offres, le Secrétariat du GPE a demandé au Conseil australien de la recherche en éducation (ACER) de développer l’ANLAS sous sa supervision. Le processus de développement de l’ANLAS comprend trois phases :

  1. Développement de la boîte à outils ANLAS (juillet 2018 à janvier 2019) ;
  2. Mise en œuvre de l’essai pilote de l’ANLAS dans trois pays partenaires du GPE (janvier à avril/mai 2019) ;
  3. Revue et perfection de la boîte à outils ANLAS sur la base des observations et des essais pilotes (mai à juin 2019).

La mise en œuvre des essais pilote de l’ANLAS fait partie intégrante du processus de développement consultatif et de la réussite de l’outil. Les essais pilote testeront à la fois le contenu de la boîte à outils ANLAS et le processus d’utilisation de ces ressources pour analyser le système national d’évaluation des acquis scolaires et émettre des recommandations pour l’amélioration des plans sectoriels de l’éducation.

L’approche ANLAS

L’ANLAS est un outil de diagnostic qui permet d’identifier des aspects détaillés et des recommandations en vue d’une amélioration. Avec une mise en œuvre réussie, l’ANLAS permettra le développement et la mise en place de stratégies d’amélioration via le cycle de planification sectorielle de l’éducation.

Des recommandations concrètes issues de l’ANLAS peuvent concerner le développement de politiques efficaces et de structures efficientes conformes aux exigences du système éducatif. La création d’un système d’évaluation peut également comprendre des stratégies telles que la réforme des évaluations des acquis scolaires existants ou le développement de nouveaux programmes d’évaluation, afin de fournir conjointement des données pertinentes de bonne qualité pour informer des prises de décision sur la base de données probantes dans les politiques et pratiques éducatives.

La fonction de diagnostic, la prise en compte des compétences du 21ème siècle et l’intégration de l’analyse et des conclusions dans le processus de planification sectorielle de l’éducation sont les principales caractéristiques de l’ANLAS.

Prônant une perspective systémique, l’ANLAS permet d’examiner et d’évaluer trois domaines clés :

  1. le contexte du système d’évaluation des acquis scolaires,
  2. la cohérence du système d’évaluation par rapport à d’importants domaines du système éducatif et aux différentes évaluations en place, et
  3. la qualité de ces évaluations.

Les compétences du 21ème siècleconstituent un élément important de l’ANLAS et une priorité croissante des pays pour mieux préparer les élèves au monde du travail et à la vie en général.

Ces compétences sont des outils qui peuvent être appliqués de façon universelle pour améliorer la façon de penser, d’apprendre, de travailler et de vivre dans le monde.

Dans la seconde partie de ce blog, nous examinerons les tests de l’ANLAS dans trois pays.

Laisser un commentaire ou
Enseignants et enseignement
Australie

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.