Bangladesh

Bangladesh

  • Partenaire du GPE depuis : 2015
  • Agence de coordination: USAID
  • Responsable pays au GPE: Daisuke Kanazawa

Zoom sur...

Bilqis, 10 ans, a marché pendant 6 jours avec sa maman pour fuir la violence. Aujourd'hui, elle fréquente un espace « ami des enfants » au Bangladesh, mais elle veut pouvoir aller à l'école et...
Alice Albright, Directrice générale du Partenariat mondial pour l'éducation, exprime ses condoléances aux pays affectés par les récentes catastrophes naturelles qui ont touchés des milliers de...
Photo de la semaine : les organisations de la société civile, souvent soutenues par le Fonds de la société civile pour l’éducation (FSCE) du GPE, jouent un rôle clé pour faire en sorte que les...

L'éducation au Bangladesh

Le système d'éducation du Bangladesh est l'un des plus grands au monde avec 21,9 millions d'enfants en écoles maternelles et primaires. Les dépenses en faveur de l’éducation représentent 14,4 % du budget national, ce qui correspond à 2 % du PIB.

Le gouvernement du Bangladesh a élaboré plusieurs documents d'orientation, qui décrivent les principes directeurs du pays et les orientations en matière d'éducation.

Le Troisième Programme de développement de l'enseignement primaire (PEDP3) en est un et met en avant quatre domaines prioritaires qui visent spécifiquement à :

  1. Mettre en place un système scolaire intégré englobant les niveaux préscolaires jusqu’aux niveaux secondaires supérieurs dans un cadre qui rassemble les prestataires publics, privés et les ONG.
  2. Assurer l’amélioration de la qualité grâce à une taille des classes réduite et le renforcement des pratiques d'enseignement.
  3. Décentraliser l'administration et la gestion de l'enseignement primaire.
  4. Développer des partenariats avec les ONG et le secteur privé.

Le PEDP-3 est un programme sectoriel de six ans, couvrant les classes de la 1ère à la 5ème année du primaire et une année de l'enseignement pré-primaire. L'objectif est d'établir un système d’enseignement primaire efficace, inclusif et équitable offrant un apprentissage de qualité et pertinent, adapté à tous les enfants du Bangladesh, allant du pré-primaire à la 5ème année du primaire.

Le PEDP-3 souligne six domaines de résultats :

  1. Résultats d'apprentissage
  2. Participation
  3. Réduction des disparités
  4. Décentralisation de la planification au niveau de l'école
  5. Utilisation efficace des allocations budgétaires
  6. Planification et gestion du programme.

Les résultats dans ces domaines sont atteints grâce à des activités dans 29 sous-éléments. La plupart des activités touchent toutes les écoles primaires au Bangladesh. Certaines activités s’étendent à tous les enfants en âge de fréquenter l’école primaire, qu’ils suivent une éducation formelle ou non-formelle.

Les résultats attendus du PEDP-3 devraient tenir compte du fait que :

  • Tous les enfants acquièrent les résultats d'apprentissage attendus en termes de niveaux, de matières ou de compétences dans la salle de classe
  • Tous les enfants bénéficient de l'enseignement pré-primaire et primaire dans tous types d'écoles
  • Les disparités régionales et autres seront réduites en termes de participation, d'achèvement et résultats d'apprentissage.

Financements

Tous les montants sont exprimés en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2016-2018 100 000 000 57 500 000 BIRD
Préparation d'un programme 2015 100 000 0 BIRD
  TOTAL 100 100 000 57 500 000  

Données

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut des statistiques de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) à partir des réponses officielles aux enquêtes et des rapports fournis par les autorités éducatives de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE au Bangladesh

Trois filles sur le chemin de l'école au Bangladesh. Crédit : Banque mondiale/ Scott Wallace

Le PEDP3 est un programme de 9,8 milliards de dollars financé par le gouvernement et les partenaires de développement. Le financement du GPE de 100 millions de dollars est une aide budgétaire qui contribue à la mise en œuvre de l'ensemble du programme. La Banque mondiale agit en qualité d’agent partenaire. Le financement est versé en fonction d’une évaluation périodique de neuf indicateurs liés au décaissement qui sont :

  1. La production et la distribution de manuels scolaires
  2. Les enseignants du primaire ayant un diplôme
  3. Le renforcement de l’examen final à la 5ème année du primaire
  4. Le recrutement et déploiement des enseignants
  5. L'éducation pré-primaire
  6. Le développement des infrastructures en fonction des besoins
  7. La gestion et gouvernance de l'école décentralisée
  8. Le secteur financier
  9. Le recensement annuel des écoles primaires

(Voir à partir de la page 28 du document de programme pour consulter la liste complète des indicateurs avec les objectifs annuels)

Le ministère en charge de l’éducation préside les Groupes consultatifs locaux sur l’Éducation, qui jouent un rôle de premier plan dans la mobilisation des citoyens et des communautés.

Source : Document de programme de la Banque mondiale. 2014

Résultats

Le financement du GPE a contribué aux résultats suivants :

  • 97,96 % des enfants sont inscrits dans le primaire en 2017, contre à 84,70 % en 2010,
  • Le taux d'achèvement du primaire a évolué, passant de 54,85 % en 2010 à 80,80 % en 2017,
  • Le taux d'achèvement du primaire est passé de 54,85 % en 2010 à 79,60 % en 2016,
  • Un système d'évaluation de l'apprentissage au niveau du primaire est opérationnel,
  • 90 % des écoles ont rédigé des plans d'amélioration des écoles et reçu des financements en 2016, contre 27 % en 2010,
  • 99 % des écoles ont reçu des manuels scolaires durant le premier mois de chaque année scolaire,
  • Le pourcentage d'écoles répondant aux normes de qualité minimales selon les indicateurs de niveau de qualité des écoles primaires est passé de 17 % en 2010 à 32,80 % en 2017,
  • 24 005 salles de classe supplémentaires ont été construites ou réhabilitées au niveau du primaire,
  • 51 % des Upazilas ont préparé des plans d'éducation et reçu des financements en 2017 contre 25 % en 2016,
  • 2 032 enseignants du primaire qualifiés supplémentaires ont été recrutés ou formés.

Source : World Bank Implementation Status and Results Report. June 2017

Dernière mise à jour 29 décembre 2017