L'éducation en Erythrée

L'objectif du plan sectoriel national pour l’éducation 2018-2022 (PSN) est d'assurer une éducation de qualité inclusive et équitable et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous les Érythréens. Cet objectif est conforme aux politiques de développement mises en œuvre au niveau national de l’Érythrée et aux objectifs de développement durable.

Le PSN comprend trois composants :

  • L'accès équitable à l'enseignement général (préprimaire, primaire, intermédiaire et secondaire), à l'éducation des adultes et à l'enseignement technique et professionnel (ETP).
  • L'amélioration de la qualité et de la pertinence de l'éducation à tous les niveaux et sous-secteurs du système éducatif.
  • Le renforcement des capacités institutionnelles.

1. L'accès équitable

La priorité est donnée à la fourniture d'infrastructures devant accueillir le nombre croissant d'élèves dans toutes les régions et à tous les niveaux d'enseignement. Les infrastructures relevant de ce nouveau plan sectoriel comprennent des salles de classe, des installations devant faciliter la formation des enseignants et des bureaux locaux d’éducation. Les besoins en infrastructures dans les zones marginalisées, pour les enfants ayant des besoins spéciaux, les zones avec une plus grande proportion d'enfants non scolarisés et les zones de scolarisation plus élevées seront évalués et hiérarchisés, afin de servir les objectifs d'équité. Des objectifs d'inscription ont été fixés pour mesurer les résultats de la nouvelle infrastructure.

2. Pertinence et qualité

La révision des programmes, le développement professionnel des enseignants, les nouveaux manuels et matériels d’apprentissage dans les langues locales ont été traités en priorité. En outre, le système d'ETP sera révisé pour répondre aux besoins du marché du travail et possibilités d'auto-emploi.

Des stratégies détaillées ont été identifiées pour atteindre ces objectifs. Ceux-ci incluent la mise à niveau des parcours de carrière des enseignants, le déploiement d'enseignants dans des zones isolées, la formation des enseignants au nouveau programme, le développement des langues locales pour la rédaction de manuels et autres supports pédagogiques, de nouveaux équipements pour les laboratoires scientifiques et l'amélioration de l'inspection scolaire.

3. Renforcement des capacités et gestion du système

Cela aidera à atteindre l'objectif global du plan sectoriel et ses objectifs spécifiques. Un nouvel ensemble d’outils et de méthodologies sera mis au point et le personnel de l’administration chargée de l’éducation sera formé à leur utilisation. Le SIGE existant sera restructuré pour inclure les données de l'ETP ; L'analyse et les rapports du SIGE seront régularisés et des politiques seront élaborées sur la base des rapports du SIGE ; des examens annuels du secteur de l’éducation seront effectués pour évaluer les progrès des diverses activités ; la capacité de gestion du personnel sera renforcée grâce à un éventail de formations et à le partage de bonnes pratiques et d’idées.

Le plan sectoriel de l'éducation 2018-2022 a été élaboré par une équipe technique d'experts du ministère de l'Éducation sur la base de l'analyse sectorielle complète (ESA 2017) menée à travers des ateliers de consultation et des réunions avec le groupe local des partenaires de l'éducation, le Comité directeur du ministère de l'Éducation, les responsables régionaux de l’éducation ainsi que des représentants des ministères et de la société civile. Le groupe local des partenaires de l'éducation a finalement approuvé le plan sectoriel en février 2018.

Blogs et actualités

Un manuel d'enseignement en langue maternelle. Centre Mnyimbi TuTu, province du Nord, Zanzibar. Tanzanie, avril 2017. Crédit: GPE/Chantal Rigaud
21 février 2019
La journée internationale de la langue maternelle est l’occasion pour le GPE de rappeler son soutien à l’enseignement en langue maternelle, une composante clé des bases de l’apprentissage. Voici...
des enfants levant la main pour répondre à la question de l’enseignante au Malawi. Crédit: GPE/Tara O'Connell
10 janvier 2019
En ce début d’année 2019, nous partageons certaines des résolutions prises pour cette nouvelle année pour faire en sorte que plus d’enfants soient scolarisés et apprennent.

Dernier financement

Des élèves dans leur salle de classe dans une école à Ghidae en Erythrée en octobre 2017.

CREDIT: GPE/Fazle Rabbani
Objectif de développement: augmenter l'accès et les taux d'inscription et assurer la rétention et l'achèvement au niveau du primaire.
Allocation:25 300 000 $US
Années:2014-2019
Agent partenaire:UNICEF
Décaissements:21 015 057 $US

En 2013, l’Érythrée a bénéficié d’un financement de 25,3 millions de dollars auprès du Partenariat mondial pour l’éducation, afin de mettre en œuvre son programme éducatif, l’UNICEF en étant l’agent partenaire.

Le programme « Renforcer un accès équitable à l'éducation de base pour une justice sociale » vise à permettre aux enfants non-scolarisés des communautés défavorisées du pays de bénéficier d’une éducation de qualité et de réussir à achever un cycle complet d'enseignement de base. Le programme est en parfaite cohérence avec les objectifs stratégiques du plan sectoriel de l'éducation de l'Érythrée, et le Groupe local des partenaires de l’éducation a été impliqué dans la planification de ce programme soutenu par le GPE.

Le programme comporte trois principales composantes :

  • Renforcement d’un accès équitable à l’éducation de base à travers la construction et l'augmentation du nombre d'écoles et de salles de classe, l’amélioration de l’éducation élémentaire complémentaire et la modernisation des installations destinées aux enfants ayant des besoins spécifiques et un handicap auditif.
  • Amélioration de la qualité de l’enseignement et de l'apprentissage dans les établissements du primaire, du premier cycle du secondaire, du développement de la petite enfance et des centres d’alphabétisation pour adultes.
  • Renforcement des capacités du Ministère de l’Éducation en termes de gestion et suivi.

Financements

Tous les montants sont en dollars.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre du programme 2014-2018 25 300 000 21 015 057 UNICEF Rapport d'avancement
Préparation d'un plan sectoriel 2017 500 000 - UNICEF  
2013 115 000 114 985 UNICEF  
Préparation d'un programme 2013 169 250 169 250 UNICEF  
  TOTAL 26 084 250 21 299 292    

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent l'évolution générale dans le secteur de l'éducation du pays. Téléchargez ce PDF pour visualiser les progrès du pays concernant les 16 indicateurs du cadre de résultats suivis par le Secrétariat du GPE.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 14 mai 2019