L'éducation au Mozambique

Depuis son indépendance, le pays considère l'éducation comme un droit fondamental de tous les citoyens et un élément essentiel pour la réduction de la pauvreté et le développement du pays.

Le gouvernement a donné la priorité à la création et au développement des possibilités de garantir à tous les enfants l'accès à une éducation de base de qualité durant sept années, tout en créant les conditions d'un développement durable d'une éducation post-primaire de qualité.

Les trois objectifs principaux du plan sectoriel de l'éducation pour 2012-2016 (prolongé jusqu'en 2019) sont :

  1. Assurer l'inclusion et l'équité en matière d'accès à l'éducation ainsi que la rétention en :
    • améliorant l'efficacité interne des institutions, qui conduira à une augmentation du nombre de diplômés, une diversification des modalités d'enseignement et une expansion des ressources de l'éducation par le secteur privé.
    • mettant en œuvre des programmes de soutien social tels que l'alimentation scolaire et une aide matérielle pour les enfants les plus vulnérables.
    • intégrant des interventions spécifiques ciblant des domaines intersectoriels, incluant, sans s'y restreindre, le VIH et le SIDA, l'équité de genre, les besoins spécifiques d'éducation et l'éducation inclusive, la construction de milieux scolaires sains et sûrs ainsi que les sports scolaires.
  2. Améliorer l'apprentissage des élèves en :
    • augmentant de l'accès aux ressources financières, matérielles et humaines qui profitent directement aux écoles.
    • faisant en sorte que les enseignants soient mieux préparés et soutenus en investissant dans leur formation, dans des évaluations continues de l'apprentissage des élèves, et des mesures incitatives pour encourager de meilleures performances.
    • améliorant de la gestion scolaire grâce à une plus grande attention à la sélection, l'affectation et le renforcement des capacités des gestionnaires d'écoles ; le suivi et la supervision scolaires et le renforcement des capacités des conseils scolaires, entre autres.
  3. S'assurer d'une bonne gouvernance du système en :
    • améliorant les contrôles internes dans la mise en œuvre des programmes du secteur et dans la gestion de ses ressources.
    • renforçant la supervision et de l'inspection, d'un engagement accru des conseils d'école, afin de garantir la nécessité de rendre des comptes ainsi que la conformité avec les normes et critères d'éducation.

Même si le Mozambique a fait des progrès significatifs, il est toujours confronté à de nombreux défis tels que la faible rétention, un environnement d'apprentissage sous-optimal et une mauvaise gestion au niveau des écoles.

Les interventions pour les prochaines années se concentrent sur la promotion :

  1. d'une gouvernance locale de l'école par (i) l'appropriation de l'école au niveau local, (ii) la supervision au niveau du district, axée sur l'apprentissage des élèves et (iii) le renforcement des capacités des directeurs d'école ;
  2. d'une nouvelle dynamique dans la classe, principalement par des enseignants plus efficaces dans le premier cycle de l'enseignement primaire ;
  3. d'une meilleure utilisation des ressources existantes, en assurant leur disponibilité au niveau de l'école au début de l'année scolaire et en priorisant l'amélioration des conditions scolaires de base.

Source : Operational Plan 2015-2018

Blogs et actualités

Des participants à un atelier de 3 jours en Tanzanie sur l’élaboration de plans sectoriels de l'éducation sensibles au genre. Crédit: GPE/Chantal Rigaud
31 mars 2017
Des éducateurs du Malawi, du Mozambique, de la Tanzanie continentale, de l'Ouganda, de la Zambie et de Zanzibar se sont rassemblés à Dar Es Salaam, en Tanzanie cette semaine, afin d’évaluer les...

Dernier financement

Des élèves attentifs pendant une leçon dans une école au Mozambique.

CREDIT: GPE/Arnaldo Langa
Objectif de développement: améliorer l'accès, la qualité et l'équité dans le secteur de l'éducation.
Allocation:57 900 000 $US
Années:2015-2019
Agent partenaire:BIRD
Décaissements:50 000 000 $US

En 2015, le programme de soutien au secteur de l'éducation du Mozambique a été restructuré et a bénéficié d’un financement supplémentaire provenant de différents fonds : un financement de 57,9 millions de dollars du GPE et un financement de 50 millions de dollars de l’IDA, qui soutiennent la mise en œuvre de son plan sectoriel de l'éducation à travers le fonds commun, FASE, soutenu par 10 bailleurs de fonds.

Le financement du GPE de 57,9 millions de dollars vise à améliorer la lecture précoce, l'écriture et les compétences numériques. Le financement permettra également d'améliorer l'environnement d'apprentissage et de renforcer la prestation des services grâce à la gestion scolaire, la gouvernance locale et la nécessité de rendre des comptes.

Les trois composantes du FASE sont :

  1. L'amélioration de la qualité de l'éducation en :
    • soutenant les activités de formation des enseignants du primaire, tant la formation initiale que continue.
    • soutenant la production de manuels d'école primaire révisés et de matériel didactique, afin d’appuyer la réforme du programme.
    • soutenant la réforme des programmes en cours pour l'enseignement primaire, le suivi des résultats d'apprentissage et la promotion de la recherche orientée vers l'action.
  2. Le renforcement de la gouvernance locale et de la gestion scolaire en :
    • augmentant la participation et le rôle des conseils scolaires
    • améliorant le suivi et la surveillance au niveau des districts, dont l'examen des rôles et responsabilités des superviseurs de district et la conception d'un manuel pour systématiser et soutenir leur travail au niveau local
  3. Le soutien au développement communautaire de la petite enfance en :
    • fournissant des services de développement communautaire de la petite enfance dans les zones rurales des provinces et districts sélectionnés à travers un ensemble de services de base de développement de la petite enfance
    • renforçant les capacités techniques et institutionnelles.

Au Mozambique, le groupe local des partenaires de l'éducation est dirigé par le Ministère de l'Éducation (MINED) et inclut des partenaires de développement et la société civile. Les agences de coordination actuelles sont le ministère de l'Éducation et l'Irlande.

Source : World Bank Project Appraisal Document. July 2015.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
Mise en œuvre du programme 2015-2019 57 900 000 50 000 000 BIRD
2011-2015 90 000 000 90 000 000 BIRD
2008-2010 79 000 000 79 000 000 BIRD
Préparation d'un programme 2014 200 000 199 155 BIRD
  TOTAL 227 100 000 219 199 155    

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent l'évolution générale dans le secteur de l'éducation du pays. Pour les résultats plus détaillés de l'appui du GPE, veuillez consultez les rapports d'avancement dans la section sur les financements.

Accès

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux d’enfants non scolarisés – Primaire et 1er cycle du secondaire

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques (%)

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation

Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 21 novembre 2018