L’accélérateur de l’éducation des filles

Le GPE s'est engagé à assurer à chaque fille une éducation de qualité et à aider les pays partenaires à atteindre l'égalité des genres, en mettant à leur disposition un financement dédié.

En décembre 2020, le GPE a créé l’Accélérateur de l’éducation des filles, un nouveau mécanisme de financement doté d’un montant de 250 millions de dollars. Son but est de soutenir les initiatives visant à offrir aux filles la possibilité d’aller à l’école et d’apprendre, des actions susceptibles de mener à un changement transformateur.

L’Accélérateur de l’éducation des filles met ainsi à disposition des ressources destinées à soutenir l’égalité des genres dans les pays et les régions où l’éducation des filles a été identifiée comme un défi majeur.

Fonctionnement

L’engagement du GPE dans les pays partenaires se fonde sur un Pacte de partenariat que les autorités nationales préparent avec le soutien des partenaires. Ledit pacte définit les domaines d'intervention susceptibles d’apporter des améliorations transformatrices et durables au secteur de l'éducation. Tout soutien externe - y compris du GPE - devrait s'aligner sur ces domaines d'intervention.

Les pays éligibles ayant identifié l’égalité des genres comme domaine d’action dans leur Pacte de partenariat peuvent inclure une demande de l’Accélérateur de l’éducation des filles dans leur requête de financements pour la transformation du système ou de financements du fonds à effet multiplicateur.

Les activités soutenues par l’Accélérateur de l’éducation des filles devront être alignées sur celles prévues dans le cadre de ces demandes de financements en complétant et en élargissant leur portée en termes d’égalité des genres.

L’Accélérateur de l’éducation des filles n’est pas conçu pour financer des programmes autonomes ou des composantes distinctes de programmes plus larges. C’est la totalité des activités prévues dans le cadre du financement du GPE auquel un pays accède qui devrait soutenir des programmes qui vise à combler les écarts de résultats entre les garçons et les filles.

Critères d’éligibilité et soumission des candidatures

30 pays où les filles sont les plus en retard par rapport aux garçons peuvent accéder à ce financement :

  • Afghanistan
  • Angola
  • Bénin
  • Cameroun
  • République centrafricaine
  • Comores
  • Congo, Rép. Dém.
  • Côte d'Ivoire
  • El Salvador
  • Érythrée
  • Éthiopie
  • Guinée
  • Honduras
  • Lao, RDP
  • Malawi
  • Mali
  • Îles Marshall
  • Mozambique
  • Niger
  • Nigéria
  • Pakistan
  • Papouasie Nouvelle Guinée
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du sud
  • Tchad
  • Togo
  • Yémen
  • Zimbabwe
  • Les pays éligibles peuvent obtenir un soutien sur demande (il n’existe pas de calendrier spécifique pour les demandes).
  • Pour les pays éligibles aux financements pour la transformation du système, les allocations de l’Accélérateur de l’éducation des filles sont fixées à 50 % de l’allocation indicative d’un pays, jusqu’à un maximum de 25 millions de dollars.
  • Les pays qui sont uniquement éligibles aux financements du fonds à effet multiplicateur et de l’Accélérateur de l’éducation des filles, mais pas aux financements pour la transformation du système, peuvent bénéficier des financements de l’Accélérateur aux mêmes conditions et en fonction du niveau de financement du fonds à effet multiplicateur qu’ils mobilisent.
  • Les pays sont encouragés à postuler pour les différents financements du GPE en même temps afin de maximiser leur impact et leur alignement.
  • L’accès à l’Accélérateur de l’éducation des filles n’ajoute pas de nouvelles étapes au processus de préparation des financements et ne rallonge pas non plus le processus. Le financement collectif suit le même processus d'assurance qualité que toute autre financement du GPE.