Le GPE accueille sept nouveaux pays partenaires de la région du Pacifique
|
Des enfants jouant dans une cour. Îles Salomon. Credit: East Asia and Pacific Photo Library / World Bank
Des enfants jouant dans une cour. Îles Salomon
Crédit : East Asia and Pacific Photo Library / World Bank

Sept nouveaux pays de la région du Pacifique ont rejoint le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) suite à l'approbation de leurs plans sectoriels de l'éducation par les partenaires de développement. Cela porte à 76 le nombre de pays partenaires du GPE.

Six de ces pays (les Kiribati, la République des Îles Marshall, les Îles Salomon, les Samoa, Tonga et Tuvalu) rejoignent le GPE dans le cadre d'un programme d’éducation à l’échelle régionale baptisé Cadre régional pour l'éducation du Pacifique (PacREF) 2018-2030 : vers l'éducation 2030. Elaboré grâce au soutien financier du GPE, le PacREF est un programme qui se veut transformateur et aligné sur les objectifs de développement durable (ODD).

Ce programme de 12 ans promeut l'accès équitable à une éducation de qualité pour tous les Etats insulaires du Pacifique, afin de permettre à ces pays de faire face, de manière efficace, aux défis auxquels la région est confrontée en matière de développement. Il encourage également la mise en œuvre d’approches inclusives et des opportunités égales d'accès à l'éducation et à la formation.

Le plan sectoriel de l'éducation des États fédérés de Micronésie (EFM) par exemple, couvre la période 2020-2024. Il a également été développé avec le soutien du GPE et s’aligne sur les objectifs du PacREF. Il reconnaît l'importance pour le pays de travailler en coopération avec les Etats de la région du Pacifique tout en s’arrimant aux standards internationaux, afin d’assurer une éducation de qualité et de parvenir à des résultats d'apprentissage de meilleure qualité. Le plan vise à améliorer la qualité de l'apprentissage, notamment de la lecture et du calcul, à travers la création d’environnements d'apprentissage sûrs et résilients face aux aléas climatiques.

Déjà avant de rejoindre officiellement le GPE en tant que pays partenaires, ces sept États insulaires ont bénéficié du programme soutien d'urgence COVID-19 mis en place par le GPE. Chaque gouvernement a ainsi reçu la somme de 70 000 $US en avril 2020 pour l’aider à planifier sa riposte du secteur de l’éducation à la pandémie, avec le soutien de l'UNICEF. De plus, Kiribati, les îles Marshall, les EFM, les îles Salomon, les Tonga et Tuvalu ont également reçu chacun un financement accéléré de 0,75 million de dollars destiné à les aider à mettre en œuvre leur riposte face aux éventuelles perturbations et autres influences négatives de la COVID-19 sur leurs systèmes éducatifs.

Chaque pays utilisera les financements pour concevoir du matériel permettant de faciliter l'apprentissage à distance via diverses plateformes (radio, vidéo, Internet, support papier) ; former les enseignants aux meilleures pratiques d'enseignement à distance ; fournir un soutien psychosocial aux élèves et veiller à l’effectivité des pratiques sanitaires saines dans les écoles lorsqu’elles rouvriront.

Dans l’ensemble, le soutien financier du GPE à ces sept pays s’élève à plus de 7,8 millions de dollars, à ce jour.

En ce qui concerne les agences de coordination du secteur de l'éducation dans ces pays, la Nouvelle-Zélande assurera ce rôle dans les Samoa et les Îles Salomon ; l’Australie aux Kiribati, Tonga et Tuvalu ; le Pacific Resources for Education and Learning dans les EFM et l'UNICEF dans les Îles Marshall.

Détails des financements du GPE dans ces pays à ce jour

Pays Type de financement Année Allocation Agent partenaire
Kiribati Financement accéléré COVID-19 2020 750 000 $ UNICEF
Planification d'urgence COVID-19 2020 70 000 $ UNICEF
Préparation d’un plan sectoriel 2019 499 768 $ UNICEF
Préparation d’un plan sectoriel 2015 200 000 $ UNICEF
Îles Marshall Financement accéléré COVID-19 2020 750 000 $ UNICEF
Planification d'urgence COVID-19 2020 70 000 $ UNICEF
Préparation d’un plan sectoriel 2018 235 076 $ Banque asiatique de développement
Préparation d’un plan sectoriel 2016 204 814 $ Banque asiatique de développement
États fédérés de Micronésie Financement accéléré COVID-19 2020 750 000 $ UNICEF
Planification d'urgence COVID-19 2020 70 000 $ UNICEF
Préparation d’un programme 2020 297 213 $ UNICEF
Préparation d’un plan sectoriel 2018 250 000 $ Banque asiatique de développement
Préparation d’un plan sectoriel 2015 231 988 $ Banque asiatique de développement
Région du Pacifique (incluant les Kiribati, les îles Marshall, les îles Samoa, les îles Salomon, les Tonga et les Tuvalu) Préparation d’un programme 2020 389 875 $ Banque asiatique de développement
Préparation d’un plan sectoriel 2017 200 000 $ Banque asiatique de développement
Îles Samoa Financement accéléré COVID-19 2020 750 000 $ UNICEF
Planification d'urgence COVID-19 2020 70 000 $ UNICEF
Îles Salomon Financement accéléré COVID-19 2020 750 000 $ UNICEF
Planification d'urgence COVID-19 2020 70 000 $ UNICEF
Préparation d’un plan sectoriel 2020 358 374 $ UNICEF
Tonga Financement accéléré COVID-19 2020 750 000 $ Save the Children
Planification d'urgence COVID-19 2020 70 000 $ UNICEF
Tuvalu Financement accéléré COVID-19 2020 750 000 $ UNICEF
Planification d'urgence COVID-19 2020 70 000 $ UNICEF
Des enfants jouant dans une cour. Îles Salomon. Credit: East Asia and Pacific Photo Library / World Bank
Des enfants jouant dans une cour. Îles Salomon
Crédit : East Asia and Pacific Photo Library / World Bank
Gouvernance

Dernières actualités