Le GPE approuve $580 millions de dollars de financements pour 20 pays
|
Des écoliers en uniforme dans une école au Burundi. Crédit : UNICEF Burundi
Des écoliers en uniforme dans une école au Burundi.
Credit:
UNICEF Burundi

Washington DC, 17 décembre 2021 – Le Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) a approuvé de nouveaux financements d’un montant total de 580 millions de dollars destinés à transformer les systèmes éducatifs dans 20 pays. Ces nouvelles allocations portent ainsi à 740 millions de dollars, le montant total des financements accordés par le GPE en 2021.

Ces nouveaux financements permettront d'améliorer l'accès à l'éducation, de renforcer la formation des enseignants, d’offrir des repas scolaires et de soutenir les analyses des progrès du secteur éducatifs dans des pays tels que le Bangladesh, le Burundi, le Cambodge, la République du Congo, la Dominique, Eswatini, la Grenade, la Guinée-Bissau, Haïti, le Lesotho, le Malawi, le Nigéria, le Pakistan, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, la Syrie, le Togo, le Yémen et la Zambie.

L’impact de la COVID-19 sur l'éducation continue de se faire ressentir à travers le monde. Les fermetures d'écoles et les difficultés économiques dues à la pandémie risquent d'entrainer la déscolarisation définitive de millions d'enfants. Ces nouveaux financements aideront ainsi les pays à renforcer leurs systèmes éducatifs et les rendre plus résilients aux crises futures.

« Ces nouveaux financements fournissent aux pays partenaires du GPE des fonds catalytiques pour les aider à transformer l'éducation à grande échelle », a déclaré Alice Albright, directrice générale du GPE. « Se reconstruire après la pandémie de COVID-19 nécessitera de mettre en œuvre un changement stratégique et de se concentrer sur le renforcement de l'ensemble du système éducatif, afin que tous les enfants puissent recevoir une éducation de qualité et atteindre leur plein potentiel. »

Le Nigéria recevra 125 millions de dollars sur cinq ans pour élargir l'accès à l'éducation des enfants les plus marginalisés. Le financement contribuera à réduire le nombre d'enfants non scolarisés en améliorant l'accès à l'éducation de base, notamment dans les zones rurales, et à augmenter les taux d'alphabétisation en améliorant la qualité de l'enseignement. Pour renforcer le niveau de responsabilisation du pays, le financement permettra également d’améliorer la collecte de données et renforcera les capacités de suivi et d'évaluation des activités du secteur de l'éducation.

En Syrie, le financement du GPE contribuera à favoriser l’accès des enfants - non scolarisés et ceux à risque d'abandon - à des programmes éducatifs en se concentrant sur les plus vulnérables, dont les enfants handicapés. Le financement permettra également aux enseignants d’aider les élèves à faire face aux traumatismes causés par la violence et les conflits.

Dans les Caraïbes, la Dominique, la Grenade, Sainte-Lucie et Saint-Vincent-et-les Grenadines recevront un financement de 10 millions de dollars pour faire progresser la coordination et la résilience au niveau régional. Le financement aidera à rénover les salles de classe dans les communautés mal desservies, à améliorer les services pour les enfants ayant des besoins spéciaux et à renforcer les évaluations de l'apprentissage et la qualité de l'enseignement.

Le Cambodge, Eswatini, le Malawi, la province du Sindh au Pakistan, le Yemen et la Zambie chacun des financements du fonds à effet multiplicateur du GPE. Ce mécanisme innovant permet de mobiliser, pour chaque dollar investi, l’équivalent de près de quatre dollars en financement externe de partenaires de développement, dont les banques de développement régionales et multilatérales, les donateurs bilatéraux et les fondations philanthropiques.

Le Bangladesh, le Burundi, la République du Congo, la Guinée-Bissau, Haïti, le Lesotho, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Togo recevront tous des financements pour la mise en œuvre de leurs plans sectoriels de l'éducation. Ces financements aideront les pays à accroître l'accès à une éducation de qualité, à fournir du matériel d'apprentissage, à améliorer la rétention scolaire, à améliorer la qualité des enseignants, à mettre en œuvre des évaluations de l'apprentissage, à élaborer des politiques d'éducation inclusive et à renforcer leurs capacités institutionnelles.

###

B-roll et photos disponible ici (en anglais).

Notes aux éditeurs

En juillet 2021 à Londres, le Sommet mondial sur l'éducation co-présidé par le Premier ministre britannique Boris Johnson et S.E. Uhuru Kenyatta, le président de la République du Kenya a enregistré un montant record de 4 milliards de dollars de promesses de dons des bailleurs de fonds en faveur du GPE. Ce montant place le GPE sur la bonne voie pour atteindre son objectif de collecter au moins 5 milliards de dollars, afin de permettre à jusqu'à 175 millions d'enfants d'apprendre et d’assurer la scolarisation de 88 millions de filles et de garçons supplémentaires d'ici 2025.

À propos du Partenariat mondial pour l’éducation

Le GPE est un engagement commun à mettre fin à la crise mondiale de l'apprentissage. Nous mobilisons des partenaires et des fonds pour aider 76 pays à faible revenu à transformer leurs systèmes éducatifs afin que chaque enfant puisse recevoir l'éducation de qualité dont il a besoin pour libérer son potentiel et contribuer à la construction d'un monde meilleur.

www.globalpartnership.org/fr

Pour plus d'information, bien vouloir contacter

Des écoliers en uniforme dans une école au Burundi. Crédit : UNICEF Burundi
Des écoliers en uniforme dans une école au Burundi.
Credit:
UNICEF Burundi
Financement

Dernières actualités