Manifeste de Freetown pour le leadership transformateur de genre dans l’éducation
|
Aichetou Mint Mohamed Ali, 14 ans prenant des notes en classe. Nouakchott, Mauritanie. Crédit : GPE/Kelley Lynch
Aichetou Mint Mohamed Ali, 14 ans prenant des notes en classe. Nouakchott, Mauritanie.
Credit:
GPE/Kelley Lynch

Nous, Ministres en charge de l'Education, œuvrant pour une éducation de qualité pour chaque enfant, réaffirmons notre ferme conviction de l'égalité de toute l'humanité et du rôle catalyseur de l'autonomisation des filles et des femmes dans un développement humain équitable et égal.

En signant ce Manifeste, élaboré à Freetown, Sierra Leone, du 18 au 20 mai 2022, et conformément à la vision du Secrétaire général des Nations Unies de transformer l'éducation pour atteindre tous les Objectifs de Développement Durable, nous décidons collectivement de concentrer notre leadership sur l'autonomisation des filles par l'éducation tout en cherchant à atteindre l'égalité de genre dans et par l'éducation.

Cela signifie que nous poursuivrons notre travail sur l'accès à une éducation de qualité pour les enfants les plus marginalisés tout en accélérant notre soutien aux systèmes et aux acteurs de l'éducation pour qu'ils deviennent égalitaires. À cette fin, nous nous engageons à transformer nos systèmes, nos pédagogies, nos institutions et même nos propres mentalités afin de mettre fin aux normes et aux stéréotypes sexistes nuisibles et d'aider chaque enfant à obtenir la liberté dont il a besoin pour rêver et grandir sans obstacles.

Nous engageons donc nos efforts de leadership pour ce qui suit :

  1. Dans les plans sectoriels de l'éducation, inclure et augmenter des budgets, des stratégies et des engagements clairement définis en faveur de l'égalité de genre dans et par l'éducation, avec des engagements distincts pour lutter contre les normes de genre nuisibles dans la pédagogie, le renforcement des capacités en matière de genre pour le personnel du secteur de l'éducation et d'autres priorités sélectionnées.
  2. Collecte participative et citoyenne auprès des ménages de données sur les enfants non scolarisés et déscolarisés, avec le soutien d'experts en matière de genre et de droits de l'enfant, afin d'accorder une attention particulière à la manière dont les normes et les attentes intersectionnelles liées au genre (par exemple, le handicap, le statut de minorité) ont conduit à la non-scolarisation.
  3. Fournir à toutes les écoles rouvertes dans les zones touchées par les crises sécuritaires et les urgences des enseignants volontaires et d'autres alternatives d'apprentissage et fournir des espaces d'apprentissage temporaires sûrs à toutes les filles touchées par les crises.
  4. Entreprendre des efforts multisectoriels avec les ministères nationaux pertinents et les agences mondiales œuvrant pour l'emploi, le développement économique et l'autonomisation des femmes afin de créer des liens efficaces entre l'éducation et l'emploi dans le secteur formel, en mettant l'accent sur les filles et les jeunes femmes.

Nous prenons ces engagements parce que nous croyons que c'est seulement par l'éducation que nous pouvons transformer nos nations et notre monde. En prenant ces engagements, nous tenons à souligner que nous ne pourrons les réaliser qu'en partenariat avec les Ministères, les leaders religieux et culturels, le secteur privé et les organisations de la société civile qui servent les enfants les plus vulnérables sur le terrain, ainsi que les jeunes militants qui défendent leurs besoins et ceux de leurs communautés et de leurs écoles.

Nous promettons de donner la priorité à ces engagements dans tous les processus et budgets de l'éducation, en reconnaissant que ce dont les enfants les plus marginalisés ont besoin, ce ne sont pas de nouvelles promesses mais d'actions sur le terrain qui transformeront leur vie.

Signataires

  • Burkina Faso, Hon. Wendkouni Joël Lionel Bilgo, Ministre de l'éducation nationale
  • Cameroun, Hon. Laurent Serge Etoundi Ngoa, Ministre de l'éducation de base
  • Gambie, Hon. Claudiana A. Cole, Ministre de l'éducation de base et des enseignements secondaires
  • Libéria, Hon. D. Ansu Sonii, Ministre de l'éducation
  • Mali, Hon. Sidibe Dédeou Ousmane, Ministre de l'éducation nationale
  • Mauritanie, Hon. Mohamed Mélainine Eyih, Ministre de l'éducation nationale
  • Mozambique, Hon. Carmelita Rita Namashulua, Ministre de l'éducation et du développement humain
  • Niger, Hon. Ibrahim Natatou, Ministre de l'éducation nationale
  • Nigéria, Hon. Adamu Adamu, Ministre fédéral de l'éducation
  • Ouganda, Hon. Janet Kataaha Museveni, Ministre de l'éducation et des Sports
  • Sierra Leone, Hon. David Moinina Sengeh, Ministre de l'éducation de base et des enseignements secondaires
  • Soudan du sud, Hon. Awut Deng Acuil, Ministre de l'Enseignement général et de l'Instruction
  • Tanzanie, Hon. Adolf Mkenda, Ministre de l'Éducation nationale, de la Science, de la Technologie et de la Formation professionnelle
  • Tchad, Hon. Mog-Nan Djimounta, Ministre de l'éducation nationale et de la promotion civique

Soutiens

  • Charles North, Directeur général par intérim, Partenariat mondial pour l'éducation (GPE)
  • Robert Jenkins, Chef, Éducation et Directeur associé, Division des programmes, UNICEF
  • Antara Ganguli, Directrice, Secrétariat UNGEI
  • Karen Mundy, Directrice de l'IIPE-UNESCO
  • Kevin Frey, Directeur exécutif, Generation Unlimited
  • Pauline Rose, Directrice, REAL Centre, Université de Cambridge
  • Elaine Unterhalter, Professeur d'éducation et de développement international, University College London (UCL)
  • Martha Muhwezi, Directrice exécutive, Forum des éducatrices africaines (FAWE)
  • Susan McIsaac, Présidente et directrice exécituve, Right to Play
  • Geetha Murali, Directrice exécutive, Room to Read
  • Anne-Birgitte Albrectsen, Directrice exécutive, Lego Foundation
  • Yasmine Sherif, Directrice, L'Education sans délai
  • Solange Akpo, Coordinatrice régionale, ANCEFA
  • Stephen Omollo, Directeur exécutif, Plan International
  • Safeena Husain, Fondatrice, Educate Girls
  • Lucy Lake, Directrice exécutive, CAMFED International
  • Jennifer Rigg, Directrice exécutive, Global Campaign for Education-US

Praticiens et militants

  • Night Stella Candiru, Spécialiste de l'éducation, UNICEF
  • Anu Bazarragchaa, Facilitatrice régionale, FRIDA
  • Landy Rasamoeliniaina, Spécialiste de l'éducation et du genre, Banque mondiale
  • Moyomade Aladesuyi, Conseillère, FRIDA
  • Harika Srinivasan, Travailleuse sociale, Marasiyal
  • Ashlee Burnett, Fondatrice, Feminitt Caribbean
  • Sapphire Alexander, Facilitatrice régionale, FRIDA
  • Anna Murru, Conseillère Partenariats stratégiques mondiaux, VVOB
  • Tom Dannatt, Directeur exécutif, Street Child
  • Brenda Bih Chi, Co-fondatrice, My African Womanhood
  • Anke Adams, Responsable de la Communication, Camfed International
  • Penina Mwajanji, Directrice exécutive, Girls Action For Change
  • Alfred TM Navo, Responsable des programmes et des partenariats, Restless Development Sierra Leone
  • Isa Abubakar, Chef de projet, RHI Nigeria
Aichetou Mint Mohamed Ali, 14 ans prenant des notes en classe. Nouakchott, Mauritanie. Crédit : GPE/Kelley Lynch
Aichetou Mint Mohamed Ali, 14 ans prenant des notes en classe. Nouakchott, Mauritanie.
Credit:
GPE/Kelley Lynch
Égalité des genres

Dernières actualités