Le Partenariat mondial pour l'éducation alloue un financement de 61,5 millions de dollars pour améliorer la qualité de l’éducation au Soudan
|
Des élèves de niveau 5 à l'école pour filles d'Asfia Badr à Khartoum au Soudan.
Des élèves de niveau 5 à l'école pour filles d'Asfia Badr à Khartoum au Soudan.
GPE/Kelley Lynch

KHARTOUM, 18 novembre 2020 – Le Conseil d'administration de la Banque mondiale a récemment approuvé un programme d'éducation soutenu par un financement de 61,5 millions de dollars du Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) dans le cadre du Projet d'appui à l'éducation de base au Soudan (BESP, du sigle en anglais). Il s'agit du plus grand projet de financement de l'éducation au Soudan. Il permettra au pays de soutenir et d'améliorer l'éducation des enfants relevant de l’enseignement de base, tout en apportant un appui important aux enseignants, aux écoles et aux communautés. Il contribuera également à renforcer les capacités du gouvernement à formuler des politiques et suivre les progrès au niveau du système.

Le projet renforcera également les progrès du Soudan vers la réalisation des objectifs de développement durable : « Ce projet arrive à un moment opportun car, nous vivons une situation économique très difficile. Cela nous aidera certainement à progresser vers l’atteinte de l’objectif de développement durable lié à l'éducation (ODD 4), qui vise à assurer une éducation de bonne qualité, gratuite, inclusive et équitable. Nous sommes impatients de coopérer avec le Partenariat mondial pour l'éducation, la Banque mondiale et nos partenaires ici, pour nous assurer que la mise en œuvre du projet se déroule aussi bien qu'elle le devrait », a déclaré Mohamed Alamin Altoum, ministre de l'Éducation du Soudan.

Le financement soutiendra les efforts visant à améliorer les inscriptions, la rétention et la maîtrise de la lecture pour les élèves des premières années de l'enseignement primaire. Le projet couvrira toutes les écoles publiques certes, mais accordera la priorité aux écoles des zones défavorisées. Des subventions seront accordées aux écoles publiques de ces zones, afin de réduire le coût des dépenses d’éducation supportées par les parents et diminuer ainsi les risques d’abandon scolaire, notamment en ce qui concerne les filles. Le financement soutiendra également les enseignants bénévoles, qui doivent normalement être payés grâce aux contributions de la communauté qui sont susceptibles de diminuer en raison de la crise économique aggravée par l'impact de la COVID-19.

« La Banque mondiale est bien placée pour soutenir ce projet qui met l'accent sur le financement basé sur les résultats, compte tenu de sa compréhension et de son expérience considérables en termes d'engagement dans le secteur de l'éducation au Soudan où elle agit depuis plus de deux décennies. Ce faisant, elle travaillera efficacement avec le gouvernement pour introduire des réformes dans le secteur de l'éducation. Ces réformes seront alignées sur les objectifs du plan stratégique du secteur de l'éducation du gouvernement et contribueront notamment à améliorer l’offre de services éducatifs », a déclaré Milena Petrova Stefanova, Directrice du Bureau national de la Banque mondiale au Soudan.

Pour améliorer les environnements d’apprentissage des enfants, le financement permettra d’acheter du matériel et des équipements d’apprentissage de base. Selon les estimations, six millions d’élèves recevront des manuels, du matériel de lecture et des programmes d’aide à la lecture. De plus, environ 30 000 filles bénéficieront des améliorations de l’environnement d’apprentissage, notamment la réhabilitation et la construction d’installations sanitaires. Dans le cadre d'un nouveau programme de lecture intensif, environ 4 000 enseignants seront formés pour évaluer les compétences en lecture des élèves, diriger le programme de lecture et suivre les progrès des élèves dans certaines écoles. En se concentrant sur les enfants les plus vulnérables, notamment les filles, les enfants déplacés internes et les réfugiés, le soutien vise à améliorer l'équité dans le secteur de l'éducation.

« Alors que la pandémie de coronavirus continue de perturber l’éducation au Soudan et dans le reste du monde, le soutien du GPE au renforcement des systèmes éducatifs est plus que jamais essentiel », a déclaré Alice Albright, Directrice générale du GPE. « Dans un contexte économique désastreux, les familles sont parfois contraintes de choisir entre envoyer leur enfant à l'école ou acheter de la nourriture. Aucun parent ne devrait avoir à faire face à de tels choix. Le GPE continuera de faire sa part pour que des millions de filles et de garçons, en particulier les plus vulnérables, puissent aller à l'école et apprendre. »

En réponse aux nouveaux défis posés par la crise de la COVID-19, le programme de la Banque mondiale au Soudan a été ajusté. Le BESP complètera les efforts déployés dans le cadre des projets de riposte et de soutien à l'éducation en période de COVID-19, afin d’encourager les inscriptions des élèves et faire face aux pertes d'apprentissage dues à la fermeture des écoles pendant la pandémie. Alors que les opérations d'urgence en cours dans le secteur de l'éducation aideront à réinscrire les élèves dans les écoles dès lors que le système fonctionnera normalement à nouveau et à évaluer les pertes d'apprentissage causées par la pandémie, ce projet contribuera à soutenir davantage les inscriptions, à améliorer la rétention des élèves et leurs compétences en lecture dans les écoles ciblées. Trente pour cent du financement total du GPE se fera sur la base d’un mécanisme de financement axé sur les résultats et selon lequel les décaissements seront effectués lorsque les objectifs et les livrables définis conjointement seront atteints.

Plutôt cette année, le GPE a alloué au Soudan un financement distinct de 11 millions de dollars pour soutenir la riposte du secteur de l’éducation à la pandémie de COVID-19.

##

Contacts :

A Addis Ababa : Gelila Woodeneh, +251 662-7700, gwoodeneh@worldbank.org

Tamara Kummer, Responsable des médias pour le GPE, +33 7 82 26 07 18, tkummer@globalpartnership.org

À propos du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE)

Le GPE est un engagement commun à mettre fin à la crise mondiale de l’apprentissage. Nous mobilisons des partenaires et des fonds pour aider près de 70 pays à faible revenu à transformer leurs systèmes éducatifs, afin que chaque fille et chaque garçon puisse y bénéficier de l'éducation de qualité nécessaire pour libérer son potentiel et lui assurer de contribuer à la construction d’un monde meilleur.

Le GPE a récemment lancé « Lève La Main », une campagne de financement visant à lever plus de 5 milliards de dollars en vue d’aider à transformer les systèmes éducatifs de 87 pays abritant plus d'un milliard d'enfants au total.

Pour en savoir plus sur le GPE, veuillez visiter le site www.globalpartnership.org/fr

Pour plus d’informations sur le travail de la Banque mondiale au Soudan, veuillez visiter : www.worldbank.org/en/country/Sudan

Des élèves de niveau 5 à l'école pour filles d'Asfia Badr à Khartoum au Soudan.
Des élèves de niveau 5 à l'école pour filles d'Asfia Badr à Khartoum au Soudan.
GPE/Kelley Lynch
Financement
Afrique sub-saharienne: Soudan

Dernières actualités