Le Partenariat mondial pour l’éducation et le Groupe de coordination arabe lancent SmartEd, une Initiative de financement intelligent de l’éducation
|
Nasiba Alhassan, 12 ans, élève en classe de CM1 à l'école primaire centrale de Miga, dans l'État de Jigawa, au Nigéria. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Nasiba Alhassan, 12 ans, élève en classe de CM1 à l'école primaire centrale de Miga, dans l'État de Jigawa, au Nigéria.
Credit:
GPE/Kelley Lynch

DUBAÏ, le 14 décembre 2021 – Aujourd'hui, au Sommet RewirEd - organisé par Dubai Cares - S.E. Dr Jakaya Kikwete, président du Conseil d'administration du Partenariat mondial pour l'éducation (GPE) et ancien président de la République unie de Tanzanie et M. Amer Bukvic, Directeur général de la Banque islamique de développement (BID) ont lancé l'Initiative de financement intelligent de l'éducation (SmartEd) qui permettra de générer un demi-milliard de dollars de financement en faveur de l'éducation.

L'initiative, conçue par le GPE et le Groupe de coordination arabe (ACG) - un regroupement d'institutions financières arabes de développement - est un mécanisme de financement innovant qui, pour chaque dollars mobilisé dans le cadre du fonds à effet multiplicateur du GPE, met à disposition 4 dollars supplémentaires - jusqu'à un plafond de 400 millions de dollars.

Mis ensemble, les fonds mobilisés par le ACG et le GPE s’élèveront à un total de 500 millions de dollars, un montant destinés à soutenir l’éducation dans les 37 pays de l'Organisation de la coopération islamique, où 28 millions d'enfants au total ne sont pas scolarisés.

« Le financement généré par cette initiative aidera les gouvernements à faire face aux futures crises de l'apprentissage, en mettant à leur disposition un financement supplémentaire sur la base de meilleures conditions et, en veillant à ce que ces ressources soient investies dans des programmes d'éducation efficaces et durables » a déclaré S.E. le Président Jakaya Kikwete, président du Conseil d'administration du GPE. « Le monde continue de faire face à une profonde crise de l'éducation qui affecte plus de 250 millions d'enfants parmi les plus vulnérables. Nous avons besoin d'un financement de l'éducation plus important et de meilleure qualité grâce à des mécanismes innovants, un financement national accru et le soutien des bailleurs internationaux. »

« L'éducation est une obligation sociale et l'environnement d'apprentissage joue un rôle essentiel dans son succès. Dans leurs efforts pour améliorer et renforcer la résilience des systèmes éducatifs, les pays doivent être soutenus par des mécanismes financiers permettant de compléter leurs ressources nationales. À travers cette initiative de financement intelligent de l'éducation du ACG, la BID et ses partenaires de développement arabes intensifient leur engagement en faveur de l'éducation dans le monde en renforçant son financement pour le développement » a déclaré M. Amer Bukvic, Directeur général de la BID en charge du développement des produits et les partenariats.

De même, durant le Sommet RewirEd, S.E. le président Kikwete et S.E. le président Uhuru Kenyatta du Kenya ont félicité leurs homologues signataires de l'Appel à l'action des chefs d'État sur le financement de l'éducation, à travers lequel chefs d’États et de gouvernements partenaires du GPE s’engagent à consacrer au moins 20 pour cent de leurs budgets nationaux à l'éducation. Ceci s'appuie sur les promesses faites au Sommet mondial sur l'éducation en juillet dernier, au cours duquel 19 chefs d'État et de gouvernement ont approuvé la déclaration – portant ainsi le niveau des engagements à un montant équivalant à 200 milliards de dollars de financement de l'éducation au cours des cinq prochaines années.

Le GPE s'efforce de mobiliser des financements nationaux plus importants et de meilleure qualité en faveur de l'éducation - la source de financement la plus importante et la plus durable - en aidant les gouvernements à augmenter le volume, l'efficacité et l'équité de leurs budgets nationaux d'éducation.

Organisé dans le cadre de l'Exposition universelle 2020 qui se tient à Dubaï et en étroite collaboration avec le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale des Émirats arabes unis, le Sommet RewirEd rassemble des acteurs de premier plan des sphères politiques, des agences multilatérales, des donateurs, des OSC, des fondations, des personnalités du monde des affaires et des universitaires autour d'un objectif commun : replacer l'éducation au cœur des priorités pour un avenir prospère.

Le Sommet représente également une occasion pour les Émirats arabes unis de rappeler le rôle de leader qu’ils jouent tant au niveau régional que mondial à un moment critique pour l'éducation dans le monde.

La COVID-19 continue de perturber comme jamais auparavant l'éducation. Dans le même temps, le changement climatique, les conflits prolongés et les pressions démographiques aggravent la crise mondiale préexistante de l'éducation et empêchent des millions de personnes – notamment les filles et autres enfants vulnérables - d'aller à l'école.

Un financement supplémentaire de l'éducation est plus que jamais nécessaire pour protéger les gains durement acquis en matière de fréquentation scolaire et de scolarisation des filles, maintenir des millions d'enfants à l'école et en apprentissage réel, et transformer l'éducation pour l’adapter aux réalités du 21e siècle.

###

Pour les photos de l'événement, cliquez ici.

 

À propos du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE)

Le GPE est un engagement commun à mettre fin à la crise mondiale de l'apprentissage. C’est le seul partenariat et fonds mondial entièrement dédié à assurer aux enfants des pays à faible revenu de recevoir une éducation de qualité, afin de libérer leur potentiel et leur donner les moyens de contribuer à la construction d'un monde meilleur.

Depuis près de 20 ans, le GPE mobilise des partenaires et des fonds pour aider les pays partenaires à renforcer leurs systèmes éducatifs, à améliorer l'apprentissage et assurer la scolarisation de 160 millions de filles et de garçons supplémentaires dans 76 pays.

Aujourd'hui, le GPE s'efforce d'aider les gouvernements à transformer leurs systèmes éducatifs pour garantir la scolarisation des enfants les plus marginalisés, améliorer l'enseignement et l'apprentissage, et construire des systèmes éducatifs résilients, capables de résister aux chocs et de s'adapter aux nouveaux défis. Entre 2020 et 2025, le GPE soutiendra la mise en œuvre d’un changement transformateur dans jusqu'à 90 pays et territoires qui abritent plus d'un milliard d'enfants au total.

 

Contact médias

Nasiba Alhassan, 12 ans, élève en classe de CM1 à l'école primaire centrale de Miga, dans l'État de Jigawa, au Nigéria. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Nasiba Alhassan, 12 ans, élève en classe de CM1 à l'école primaire centrale de Miga, dans l'État de Jigawa, au Nigéria.
Credit:
GPE/Kelley Lynch
Financement

Dernières actualités