Une jeune fille en classe à l'école Tim Hines de Tegucigalpa, au Honduras. Août 2017. Crédit : GPE/Carolina Valenzuela

Partenaire depuis :

Financements reçus : 11 149 476 $US

Éligibilité aux financements :

  • Multiplicateur
  • Multiplicateur et Accélérateur de l'éducation des filles
  • Renforcement des capacités du système

Plan sectoriel de l'éducation

Objectifs : accroître l'accès à une éducation de qualité ; veiller à ce que les élèves terminent leurs études ; élargir l'accès aux enfants et aux jeunes non scolarisés, en offrant une éducation pertinente, pertinente et efficace.

Autres documents clés

Agence de coordination : UNICEF

Responsable au GPE : Katherina Hruskovec Gonzalez

L’éducation au Honduras

Le système éducatif au Honduras est composé de quatre niveaux : le préprimaire (pre-básica), le primaire et le premier cycle du secondaire (básica), le second cycle du secondaire (media) et l’enseignement supérieur (media superior).

L’enseignement obligatoire dure 13 ans. Il concerne la dernière année de maternelle, les neuf années du primaire et du premier cycle du secondaire et trois années du second cycle du secondaire.

Bien que le pays ait fait des progrès significatifs pour élargir l’accès à l’enseignement primaire, le taux de scolarisation dans les autres niveaux continue de stagner. Les principaux défis sont le faible accès à l'enseignement maternel et secondaire ainsi que les faibles résultats d'apprentissage (qui concernent tout le système éducatif), le nombre limité d'enseignants qualifiés et l'insuffisance du matériel d'apprentissage.

Le plan sectoriel de l'éducation du pays couvre la période 2018-2030 et donne une idée des transformations qui doivent être apportées au système éducatif national d'ici 2030.

Le Honduras a amélioré la planification et le suivi sectoriel, mais la coordination entre les institutions gouvernementales en charge de l'éducation doit être renforcée.

Les organisations de la société civile (associations de parents, d'élèves ou autres groupes de communautés locales) tentent de s'engager dans un dialogue sectoriel. Cependant, leurs capacités limitées et l’absence de lignes claires de dialogue avec le gouvernement limitent leurs aptitudes à faire des contributions significatives à la politique sectorielle.

Il existe un groupe de partenaires de développement (Mesa Redonda de Cooperantes Externos en Educación) bien établis certes, mais de nombreux donateurs préfèrent travailler directement avec le gouvernement.

Parcours de réussite

Combattre la violence par l'éducation au Honduras

Le Honduras enregistre l'un des taux de criminalité les plus élevés au monde. Pour briser le cycle de la violence, le plan d'éducation du pays pour la période 2018-2030 appelle à promouvoir une éducation de qualité, inclusive et équitable en vue d'atteindre cet objectif important.

Financements

(dernière mise à jour le 03 mars 2024)

 
  • Type : Préparation d'un plan sectoriel

    Années : 2021 - 2024

    Allocation : 449 991 $US

    Utilisation : 151 204 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

  • Type : Multiplicateur

    Années : 2020 - 2025

    Allocation : 10 000 000 $US

    Utilisation : 827 113 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

Soutien à la société civile

Dans le cadre de son investissement dans les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale de la société civile, L'Éducation à voix haute du GPE soutient le Foro Dakar Honduras pour la période 2020-2023. Ce soutien se base sur un appui antérieur du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE).

En savoir plus

Infos et derniers blogs