Des élèves lèvent la main à l'école publique d'Anosisoa. Madagascar 2016. Crédit : GPE/Carine Durand

Partenaire depuis :

Financements reçus : 291 961 916 $US

Éligibilité aux financements :

  • Multiplicateur
  • Renforcement des capacités du système
  • Transformation du système

Pacte de partenariat

Priorité : une transformation systémique et durable des enseignements et des conditions d’apprentissage vers une éducation de qualité et résiliente à Madagascar.

Autres documents clés

Agence de coordination : UNESCO, USAID

Responsable au GPE : Blandine Ledoux

Transformer l’éducation en Madagascar

Le plan sectoriel de l'éducation 2018-2022 couvre tout le secteur et se base sur une vision nationale. Il définit la vision globale du pays en matière d’éducation conformément aux objectifs du Plan National de Développement (2015-2019) et aux objectifs internationaux de développement de l’éducation, notamment l’Objectif de Développement Durable N°4 (ODD 4).

Ce plan est le premier du pays à répartir les objectifs de développement à moyen et à long terme de l'ensemble du système éducatif entre les trois ministères en charge de l'éducation, et consolide des plans d'action sous-sectoriels cohérents avec un cadre financier commun.

Le plan propose une stratégie visant notamment à réduire les taux de redoublement en fixant l’éducation fondamentale (primaire et collège) à 9 ans (5 ans au primaire, 4 ans au collège) selon trois sous-cycles.

Elaboré après la crise politique, le plan met l’accent sur le renforcement de la gestion et de la gouvernance du système éducatif, tout en proposant des solutions pour corriger les disparités en termes d’accès par la construction d’écoles par les communautés et le renforcement de l’accueil des enfants présentant des déficiences légères ou moyennes dans le système formel (objectif de 15 % en 2022), et des enfants ayant des déficiences sévères dans des établissements spécialisés (15 % en 2022).

Afin d’assurer un suivi accru du plan sectoriel de l’éducation, le groupe local des partenaires de l'éducation a décidé de la mise en place de la Plateforme nationale pour le pilotage du secteur de l'éducation (PNPSE), qui vise avant tout l’accompagnement de la mise en œuvre sectorielle du plan et l’établissement d’un instrument de concertation et de dialogue politique recherchant un meilleur alignement ainsi qu’une plus grande reddition de compte vis-à-vis des bénéficiaires du secteur de l’éducation.

Madagascar a l’habitude d’organiser chaque année des revues sectorielles conjointes (aux niveaux national et régional).

Parcours de réussite

Échanges entre pays partenaires pour améliorer les revues sectorielles conjointes

Les représentants des ministères de l’éducation de quatre pays membres du PME se sont réunis à l’occasion de la revue sectorielle conjointe sur l’éducation à Madagascar. Ensemble, ils se sont penchés sur la question suivante : comment améliorer les revues sectorielles conjointes ou les organiser pour la première fois afin de promouvoir un meilleur suivi de la mise en œuvre des plans sectoriels ?

Financements

(dernière mise à jour le 13 avril 2024)

 
  • Type : Renforcement des capacités du système

    Années : 2022 - 2026

    Allocation : 220 000 $US

    Utilisation : 66 563 $US

    Agent partenaire : UNICEF

  • Type : Mise en œuvre d'un programme

    Années : 2018 - 2025

    Allocation : 66 400 000 $US

    Utilisation : 43 543 093 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

Soutien à la société civile

Dans le cadre de son investissement dans les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale de la société civile, L'Éducation à voix haute du GPE soutient :

  • La Coalition Nationale (CONAMEPT) pour la période 2020-2023. Ce soutien s’inscrit dans la continuité d’un appui antérieur du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE) ;
  • Le Service d'information multisectoriel - Tohana sy Ainga ho an'ny Tambazotran'ny Olompirenena (MSIS-TATAO) pour la période 2021-2023.

En savoir plus

Infos et derniers blog