EPC Galinha, Muanza, province de Sofala au Mozambique.

Partenaire depuis :

Financements reçus : 411 299 111 $US

Éligibilité aux financements :

  • Multiplicateur
  • Multiplicateur et Accélérateur de l'éducation des filles
  • Renforcement des capacités du système
  • Transformation du système

Plan sectoriel de l'éducation

Objectifs : Assurer l'inclusion et l'équité dans l'accès, la participation et la rétention ; la qualité de l'apprentissage ; et une gouvernance transparente, participative, efficiente et efficace.

Autres documents clés

Transformer l’éducation au Mozambique

Ces dernières années, le Mozambique a réalisé d'énormes progrès en matière d'éducation. La loi sur le système éducatif national a été révisée en décembre 2018, restructurant le secteur du même coup. Elle a fait passer la durée de l'enseignement obligatoire (et gratuit) de sept à neuf ans.

La durée des cycles d'enseignement a également été revue. Celui de l'enseignement primaire est passé de sept à six ans et celui de l'enseignement secondaire, de cinq à six ans. Cette loi reconnaît également, pour la première fois, le préscolaire comme un sous-secteur de l'éducation, bien qu'il ne soit pas obligatoire pour accéder au primaire.

Ce sont ces changements, auxquels s'ajoutent l'augmentation des investissements et un engagement plus accru du gouvernement à maintenir les dépenses de l'éducation à un niveau élevé qui ont mené à ces progrès.

Toutefois, le système éducatif du Mozambique reste marqué par des problèmes d'efficience. On y dénombre encore près de deux millions d'enfants en âge d'aller à l'école primaire qui ne sont pas scolarisés. Plus d'un tiers des élèves abandonnent avant le CE 1 et moins de la moitié achève le primaire. Des chiffres bien en dessous de la moyenne des pays d'Afrique subsaharienne.

Dans le second cycle du primaire, l'écart entre les genres augmente, car davantage de filles abandonnent l'école prématurément. En raison d'autres facteurs tels que les niveaux élevés d'absentéisme des enseignants, les enfants ne fréquentent que pendant 74 des 190 jours d'école prévus dans l'année.

En termes d'accès, seuls 3,5 % des enfants âgés de 3 à 5 ans étaient inscrits à la maternelle en 2019. Cependant, le nombre d'élèves inscrits dans l'enseignement primaire a doublé entre 2004 et 2018.

Aligné sur le programme national de développement et conformément aux engagements internationaux, le plan sectoriel de l'éducation (PSE) 2020-2029 vise à former « des citoyens dotés de connaissances, de compétences, de valeurs morales, civiques et patriotiques capables de contribuer au développement d'une société en parfaite cohésion, qui s'adapte aux spécificités d'un monde en constante évolution ». Ses trois priorités sont :

  1. Assurer l'inclusion et l'équité en matière d'accès, de participation et de rétention en garantissant à tous les enfants, jeunes et adultes l'accès à un cycle complet de la maternelle au premier cycle du secondaire.
  2. Assurer la qualité de l'apprentissage en veillant à ce que les enfants, les jeunes et les adultes acquièrent des compétences de base en lecture, en calcul et en compétences de vie.
  3. Assurer une gouvernance transparente, participative, efficiente et efficace en renforçant les capacités du personnel du ministère de l’éducation pour permettre aux planificateurs et aux gestionnaires du secteur de mettre en œuvre des politiques et des stratégies fondées sur des données factuelles.

Le plan prend également en compte les catastrophes naturelles (qui ont affecté la mise en œuvre du plan précédent) et accorde une plus grande importance au genre dans tous les domaines prioritaires.

Parcours de réussite

Au Mozambique, Candida retourne enfin à l'école après les ravages de deux cyclones

  • Deux cyclones consécutifs - Idai et Kenneth - ont frappé le centre et le nord du Mozambique en 2019, perturbant l'apprentissage des élèves.
  • Ces catastrophes naturelles ont fortement endommagé les infrastructures éducatives et causé la perte de matériel pédagogique et l'interruption du cycle scolaire.
  • Avec le soutien du GPE, le gouvernement du Mozambique veille à ce que les enfants poursuivent leur apprentissage même en cas de catastrophe naturelle.

Financements

(dernière mise à jour le 25 février 2024)

  • Type : Financement accéléré

    Années : 2023 - 2024

    Allocation : 10 000 000 $US

    Utilisation : 180 620 $US

    Agent partenaire : UNICEF

  • Type : Renforcement des capacités du système

    Années : 2023 - 2025

    Allocation : 686 500 $US

    Utilisation : 0

    Agent partenaire : Banque mondiale

  • Type : Mise en œuvre d'un programme et multiplicateur

    Années : 2021 - 2026

    Allocation : 140 000 000 $US

    Utilisation : 31 320 111 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

  • Type : COVID-19

    Années : 2020 - 2021

    Allocation : 14 999 927 $US

    Utilisation : 14 944 442 $US

    Agent partenaire : UNICEF

  • Type : Financement accéléré

    Années : 2020 - 2023

    Allocation : 20 000 000 $US

    Utilisation : 19 830 040 $US

    Agent partenaire : UNICEF

  • Type : Préparation d'un plan sectoriel

    Années : 2019 - 2020

    Allocation : 260 529 $US

    Utilisation : 260 529 $US

    Agent partenaire : UNESCO

  • Type : Préparation d'un programme

    Années : 2019 - 2020

    Allocation : 283 000 $US

    Utilisation : 282 996 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

  • Type : Mise en œuvre d'un programme

    Années : 2015 - 2019

    Allocation : 55 870 000 $US

    Utilisation : 55 870 000 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

  • Type : Préparation d'un programme

    Années : 2014 - 2015

    Allocation : 199 155 $US

    Utilisation : 199 155 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

  • Type : Mise en œuvre d'un programme

    Années : 2011 - 2015

    Allocation : 90 000 000 $US

    Utilisation : 90 000 000 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

  • Type : Mise en œuvre d'un programme

    Années : 2008 - 2010

    Allocation : 79 000 000 $US

    Utilisation : 79 000 000 $US

    Agent partenaire : Banque mondiale

Soutien à la société civile

Dans le cadre de son investissement dans les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale de la société civile, L'Éducation à voix haute du GPE soutient :

  • Le Movimento de Educação Para Todos pour la période 2020-2023. Ce soutien s'inscrit dans la continuité d'un appui antérieur du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE) ;
  • Le Transnational Networks Advocacy Capacity strengthened for improved ECDE legislation, policies and measures in Southern Africa (TRANAC) dirigé par le Zimbabwe Network of Early Childhood Development (ZINECDA) pour la période 2021-2023 ;
  • Addressing the learning crisis through system strengthening dirigé par le Global Integrity pour la période 2021-2024.

En savoir plus

Infos et derniers blogs