Riposte à la COVID-19

Allocation : 7 millions $ US

Années : 2020-2021

Agent partenaire : Banque mondiale

Documents clés :

Le financement COVID-19 de 7 millions de dollars soutient :

  • la continuité de l'apprentissage à travers la mise en œuvre de programmes d'enseignement à distance et en fournissant un soutien aux enseignants, aux parents et aux tuteurs (à travers la diffusion de contenus pédagogiques via la télévision et la radio, les plateformes numériques ; la formation des enseignants ; l'impression et la distribution de documents ; la mise en œuvre de campagnes de communication à l'intention des parents afin de soutenir l'apprentissage des enfants à la maison et de les sensibiliser sur les questions liées au genre) ;
  • la réouverture des écoles en toute sécurité grâce à la mise à disposition de matériel d'hygiène de base pour les élèves et les enseignants (dispositifs de lavage des mains ; masques) et la mise en œuvre de certaines mesures d'hygiène (désinfection des écoles ; instauration d'un code de conduite pour la prévention des maladies ; organisation de campagnes de prévention des maladies par la radio) ;
  • le versement d'indemnités aux enseignants bénévoles ;
  • la mise en œuvre de programmes de remise à niveau pour les élèves à risque et d'une campagne de sensibilisation sur l'importance du retour à l'école (via la radio, la télévision et d'autres supports de communication) ;
  • la mise en œuvre d'une approche d'apprentissage à distance qui convienne aux élèves handicapés, afin que les leçons diffusées à la télévision soient interprétées en langue des signes et que des documents imprimés en braille soient distribués aux élèves malvoyants ;
  • l'apprentissage des filles à travers des campagnes de sensibilisation sur le retour à l'école ciblées, diffusant entre autres des messages de sensibilisation sur le mariage précoce, les violences sexistes, les grossesses précoces et l'importance de poursuivre leur scolarisation.

Fin mars 2020, le bureau de l'UNICEF au Togo a également reçu un financement du GPE de 70 000 $ US destiné à aider le ministère de l'Éducation à planifier sa riposte à la pandémie. Le financement a notamment servi à :

  • fournir des ordinateurs et d'autres équipements à l'équipe de gestion de la crise au niveau du ministère ;
  • effectuer une analyse rapide des risques ;
  • soutenir la conception et la diffusion de contenus d'apprentissage à distance alignés sur le programme national.

L'éducation au Togo

Bien que des crises au Togo aient entravé les progrès en matière d'éducation, le gouvernement a continué à montrer son engagement à travers l'élaboration de stratégies d'éducation efficaces.

Les progrès du système éducatif du Togo dépendent de plusieurs défis à relever, dont un accès et une équité faibles dans les zones défavorisées et rurales, des taux d'achèvement du secondaire bas et une couverture du programme d'alphabétisation limitée.

La stratégie gouvernementale en matière d’éducation pour la période 2014-2025 se focalise sur quatre éléments clés à savoir : (i) développer une éducation de base de qualité pour parvenir à l'éducation primaire universelle d'ici 2022, (ii) étendre la couverture préscolaire dans les milieux ruraux et pauvres, (iii) développer un cycle secondaire de qualité avec des cours techniques, professionnels et d'enseignement supérieur et, (iv) réduire le taux d'analphabétisme.

Le plan définit quatre objectifs qui permettront d’atteindre ces buts :

  1. Corriger les disparités nationales en parvenant à l'éducation primaire universelle, augmenter les taux d'achèvement au niveau du primaire et du premier cycle du secondaire et élaborer des programmes d'enseignement pour le second cycle, une formation technique et professionnelle ainsi qu’un enseignement supérieur alignés aux besoins du marché.
  2. Renforcer l'efficacité et la qualité des services d'éducation en améliorant l'efficacité interne.
  3. Développer des partenariats efficaces en ouvrant un dialogue avec la société civile, en impliquant les syndicats et les communautés dans le processus de prise de décision et en augmentant la participation des parents dans la gestion de l'école.
  4. Améliorer la gestion et la gouvernance du système éducatif par la mise en œuvre d'un système d'information fiable, la décentralisant de la gestion et l'augmentation de la responsabilisation et la transparence.

Le plan sectoriel de l'éducation du Togo définit plusieurs principes directeurs soulignant les actions choisies. Ceux-ci comprennent la réduction des disparités et des inégalités, la stimulation de la demande, la libéralisation de l'offre éducative et la promotion d'une culture de l'excellence.

Infos et derniers blogs

Dernier financement

Des élèves dans une salle de classe au Togo

Des élèves dans une salle de classe au Togo

CREDIT: ADEC Togo
Objectif de développement: Améliorer la qualité et l'équité en matière d'accès à l'éducation de base dans les régions défavorisées, notamment pour les filles ; et renforcer la gestion globale du système éducatif.
Allocations: 15 600 000 $US
Années: 2021
Agent partenaire: WB
Utilisation: 0 $US

Cette allocation de 15,6 millions de dollars cofinance le Projet d'amélioration de la qualité et de l'équité de l'éducation de base au Togo (IQUEBE). Le financement du GPE complète celui de la Banque mondiale et est constitué d'une part fixe de 10,92 millions de dollars et d'une part variable de 4,68 millions de dollars (basée sur les résultats).

En accordant une importance particulière à l'amélioration de l'éducation des filles et au renforcement des mesures de riposte aux violences sexistes en milieu scolaire, le projet IQUEBE poursuivra certaines des activités soutenues par le projet précédent (le Projet d'éducation et de renforcement institutionnel 2 – « PERI 2 ») clos en 2019.

Le nouveau programme comporte trois principaux volets :

  1. Améliorer la qualité de l'éducation. Les activités prévues pour ce volet consisteront notamment à :
    • améliorer la qualité des formations initiales et continues des enseignants ;
    • mettre à jour la réforme des programmes et la politique relative aux manuels scolaires ;
    • inciter au suivi et à la supervision des enseignants en leur offrant des incitations financières sur la base de leurs performances aux niveaux des écoles, des régions et des districts.

    Les visites et l'observation en classe ainsi que l'autonomisation de la communauté seront soutenues par des subventions aux écoles supervisées et contrôlées par des comités de gestion d'école.

  2. Soutenir l'atteinte des résultats en matière d'accès et d'équité, un des domaines prioritaires du Plan sectoriel de l'éducation (2020-2030), en mettant en œuvre des interventions visant à :
    • réduire les obstacles à l'éducation des filles
    • élargir l'accès à l'éducation de base
    • soutenir la création d'environnements scolaires compatibles avec les technologies numériques.

    Le programme financera la construction et la réhabilitation de 540 salles de classe du primaire et du premier cycle du secondaire dans les préfectures défavorisées ciblées, notamment là où la demande est forte et non satisfaite.

  3. Consolider les systèmes pour améliorer la gestion et les systèmes et pratiques de leadership et de redevabilité en renforçant les capacités des communautés à travers les comités de gestion des écoles primaires publiques (COGEP) ; et soutenir la gestion, le suivi et l'évaluation des projets.
  4. Cette composante financera également l'assistance technique nécessaire à la réalisation d'études relatives aux indicateurs de prestation de services, à l'évaluation de la santé scolaire et à la place des femmes dans la profession enseignante.

Le programme contribuera à mettre en œuvre un système d'information sur la gestion des ressources humaines, un système national d'évaluation de l'apprentissage pour un meilleur suivi et évaluation des résultats d'apprentissage et à améliorer le système d'information sur la gestion de l'éducation.

Il habilitera également les comités de gestion des écoles à assurer leur suivi efficace des activités au niveau des écoles (construction, subventions, distribution de kits).

Un volet d'intervention d'urgence est inclus pour aider le gouvernement à améliorer son temps d'intervention en cas d'urgence future.

Le programme développe également des activités soutenues par le plan de riposte à la Covid-19 (comme le déploiement de programmes de rattrapage pour les apprenants à risque et le développement d'une plateforme d'apprentissage à distance multimodale).

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Utilisation Agent partenaire  
COVID-19 2020-2021 7 000 000 1 314 072 WB  
Mise en œuvre d'un programme 2021 15 600 000 0 WB  
2015-2019 27 800 000 27 161 496 WB Rapport d’achèvement
2010-2014 44 898 450 44 898 450 WB Rapport d’achèvement
Préparation d'un plan sectoriel 2018-2020 499 825 499 825 UNICEF  
2013-2014 239 004 239 004 UNICEF  
Préparation d'un programme 2020-2021 200 000 116 909 WB  
2013-2014 186 255 186 255 WB  
  Total 96 423 534 74 416 011    
Dernière mise à jour : 08 septembre 2021

Dans le cadre de ses investissements visant à soutenir les efforts de plaidoyer et de responsabilité sociale des organisations de la société civile, l’Éducation à voix haute du GPE soutient :

  • la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education Pour Tous (CNT/EPT) sur la période 2019-2021. Cette aide s'appuie sur les 11 ans de soutien du Fonds de la société civile pour l'éducation (FSCE) aux coalitions nationales de l'éducation, pour leur engagement dans le dialogue sur les politiques sectorielles de l'éducation ;
  • l’ONG Girls Not Bride dans ses efforts pour mobiliser une alliance de plaidoyer dans plusieurs pays partenaires, dont le Togo, sur la période 2021-2023.

Le GPE avait également accordé à la Coalition Nationale Togolaise pour l’Education Pour Tous (CNT/EPT) un financement du FSCE pour soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques sectorielles et renforcer la prise en compte des voix des citoyens dans les programmes de réformes du secteur visant à garantir une éducation de qualité, équitable et mieux financée.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation au Togo et les données du GPE montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du GPE.

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux de non-scolarisation

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 11 septembre 2021