Riposte au COVID-19

Allocation : 15 millions $ US

Années : 2020-2021

Agent partenaire : Banque mondiale

Documents clés :

Le financement COVID-19 de 15 millions de dollars soutient :

  • l'apprentissage des élèves pendant la période de fermeture des écoles grâce à la mise à leur disposition de forfaits d'autoformation à domicile et le recours à la radio et à la télévision pour dispenser des cours à leur intention ;
  • la réouverture des écoles en toute sécurité et le retour des élèves grâce à des subventions et des fonds alloués aux écoles, afin qu'elles mettent à la disposition des élèves des installations de lavage des mains, des points d'eaux, un soutien psychosocial et un environnement sécurisé, et procèdent à la fumigation et la réparation des écoles qui ont été utilisées comme centres d'isolement des personnes infectées par la COVID-19 ;
  • les groupes vulnérables et défavorisés grâce à la mise à leur disposition de documents en gros caractères et en braille (pour les enfants mal-voyants), de cours audio enregistrés sur des cartes mémoire et des cours à la télévision avec des interprètes pour les élèves malentendants ;
  • la mise en œuvre d'un programme de rattrapage pour les filles à risque et d'une campagne de réinscription pour atteindre les filles et les enfants appartenant à des groupes de populations vulnérables ;
  • la mise en œuvre de stratégies pour soutenir l'apprentissage continu des élèves, des enseignants et d'activités pour améliorer la coordination entre les différentes parties prenantes et le renforcement des capacités des systèmes d'éducation à tous les niveaux.

Ces initiatives se basent sur le plan de riposte du ministère de l'éducation.

Fin mars 2020, le bureau de l'UNICEF en Ouganda a également reçu un financement du PME de 70 000 $ US destiné à aider le ministère de l'Éducation à planifier sa riposte à la pandémie de coronavirus (COVID-19).

L'éducation en Ouganda

Le gouvernement ougandais estime que l'éducation est un droit humain fondamental. Œuvrer pour l'éducation est également considéré comme une solution pour réduire la pauvreté. Le gouvernement est déterminé à permettre un accès équitable à une éducation de qualité et accessible pour tous les Ougandais.

Le secteur de l'éducation en Ouganda est confronté à de nombreux défis tels qu'un niveau élevé d’absentéisme des enseignants et des élèves, des structures de gestion scolaire faibles, l'insuffisance de matériels d'apprentissage et des classes en surchargées. Une des questions centrales est également celle de la disponibilité des enseignants dans les zones défavorisées et le manque de logements pour les enseignants des régions rurales et des zones difficiles d’accès.

Le Plan stratégique sectoriel de l'éducation 2010-2015 (PSSE) vise à répondre à trois préoccupations essentielles :

  • l'échec des écoles primaires à alphabétiser, fournir des compétences en calcul et des aptitudes de base à tous les enfants.
  • une préparation inadéquate dans les écoles secondaires à l'enseignement supérieur ou à former la population active.
  • les élèves issus de milieux défavorisés n’ont pas accès à l'enseignement supérieur.

L'objectif global du PSSE actualisé est de parvenir à l'enseignement primaire et secondaire universel, tout en améliorant l'accès équitable à l'enseignement supérieur. Le PSSE définit huit objectifs politiques spécifiques pour parvenir à cet objectif :

  1. Augmenter et améliorer l'accès équitable et les taux d'achèvement dans le primaire et le secondaire, tout en veillant à l'égalité des sexes.
  2. Améliorer la qualité et la pertinence de l'enseignement primaire et secondaire.
  3. Améliorer l'accès équitable à la formation, à l’enseignement supérieur, ainsi qu’à la formation commerciale, technique et professionnelle.
  4. Améliorer la pertinence et la qualité de la formation, de l’enseignement supérieur, ainsi que de la formation commerciale, technique et professionnelle.
  5. Améliorer l'efficacité et l'efficience de la prestation des services d'éducation à tous les niveaux.
  6. Améliorer l'accès et la qualité de l'éducation après le primaire.
  7. Améliorer l'accès équitable à l'enseignement supérieur/tertiaire.
  8. Renforcer la capacité à planifier, gérer et surveiller la performance du secteur de l'éducation dans son ensemble.

Le PSSE comprend également des objectifs axés sur des questions transversales telles que VIH/SIDA, la santé reproductive et le genre et notamment :

  • d'accroître la participation, la performance, et le progrès des femmes et des filles dans le système éducatif.
  • de réduire la vulnérabilité de tout le personnel de l'éducation et des apprenants face au VIH et au SIDA.

Les stratégies pour atteindre les objectifs impliquent des programmes de soutien ciblant les enfants et les jeunes défavorisés, développant et améliorant les installations scolaires, améliorant les processus d'enseignement menant à la réussite des élèves et le renforcement du corps enseignant.

Infos et derniers blogs

Dernier financement

Deux élèves en classe à l'école primaire Makamba. Ouganda. novembre 2017.

Deux élèves en classe à l'école primaire Makamba. Ouganda. novembre 2017.

CREDIT: GPE/Livia Barton
Objectif de développement: soutenir le gouvernement pour améliorer l'efficacité des enseignants et des écoles dans le secteur éducatif primaire public.
Allocations: 100 000 000 $US
Années: 2014-2020
Agent partenaire: WB
Décaissements: 98 470 076 $US

Le premier financement du GPE de 100 millions de dollars en faveur de l'Ouganda est axé sur l'amélioration de l'efficacité des enseignants et de l'école dans le système d'éducation publique.

Les trois composantes du financement sont :

  • le renforcement de la compétence des enseignants, des ressources, de la motivation et de la responsabilisation.
  • la mise en place d’un environnement favorable au renforcement de la compétence des enseignants.
  • le conseil en gestion financière et technique ainsi que le renforcement des capacités pour la mise en œuvre de projet, la gestion des données, le suivi et l'évaluation, l'amélioration du salaire des enseignants et la préparation du prochain plan sectoriel de l'éducation.

Le ministère de l'Éducation et des Sports dirige le programme avec la Banque mondiale comme agent partenaire et UNICEF comme agence de coordination.

Financements

Tous les montants sont en dollars américains.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire  
COVID-19 2020 15 000 000 0 WB  
Mise en œuvre d'un programme 2014-2020 100 000 000 98 470 076 WB Rapport d'avancement
Préparation d'un plan sectoriel 2018-2020 500 000 0 UNICEF  
2013-2014 249 717 249 717 WB  
Préparation d'un programme 2013-2014 299 949 299 949 WB  
  Total 116 049 666 99 019 742    
Dernière mise à jour : 02 décembre 2020

Le GPE a également octroyé au Forum des ONG du secteur de l'éducation en Ouganda (FENU), un financement dans le cadre du Fonds de la société civile pour l’éducation, afin de soutenir son engagement dans le dialogue sur les politiques, notamment en termes de qualité, d’équité, de financement et de réforme dans le secteur de l’éducation.

Évolution du secteur éducatif

Les graphiques ci-dessous montrent les progrès globaux réalisés dans le secteur de l'éducation en Ouganda et les données du PME montrent les progrès réalisés par le pays pour 16 des indicateurs suivis dans le cadre de résultats du PME.

Taux d’achèvement du primaire

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire

Taux d’enfants non scolarisés en âge du primaire

Taux d’adolescents non scolarisés en âge du 1er cycle du secondaire

Taux brut d’inscription au préscolaire

Indice de parité entre les sexes pour le taux de non-scolarisation

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB

Ratio élèves/enseignants formés

Enseignants formés

Source: Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Dernière mise à jour 29 juin 2020