5 chiffres clés à connaître à l’occasion de la Journée mondiale de l'enfance

La Journée mondiale de l'enfance est l'occasion de promouvoir et célébrer les droits de l'enfant. En ce jour important, nous passons en revue 5 chiffres clés sur l'état de l'éducation des enfants dans le monde.

20 novembre 2017 par Secrétariat du PME
|
Lecture : 6 minutes
|
Des enfants dessinant dans leur salle de classe au Tadjikistan. Crédit: GPE/ Carine Durand
Des enfants dessinant dans leur salle de classe au Tadjikistan.

Le 20 novembre 1959, l'Assemblée générale des Nations Unies adoptait Déclaration des droits de l'enfant et, 30 ans plus tard, le 20 novembre 1989, la Convention relative aux droits de l'enfant. C'est pourquoi le 20 novembre a été choisi pour célébrer la Journée mondiale de l'enfance. L'article 28 de la Convention reconnaît « le droit de l'enfant à l'éducation sur la base de l'égalité des chances ».

En ce jour important, passons en revue 5 chiffres clés sur l'état de l'éducation des enfants dans le monde.



264 millions



C'est le nombre d'enfants et de jeunes dans le monde qui ne vont pas à l'école. Ils ne portent pas d'uniforme, ne marchent pas ou ne prennent pas le bus pour aller à l'école. Ils ne peuvent pas s'asseoir dans une salle de classe, écouter un enseignant, lire un manuel et prendre des notes. Ils n'ont pas l'opportunité d'apprendre à lire, écrire et faire des maths.

S'il s’agissait de la population d’un pays, il serait aussi grand que le Royaume-Uni, l'Italie, la France et l'Allemagne réunis. Ou aussi grand que les populations du Nigeria et de la République Démocratique du Congo réunies.

Le Partenariat mondial pour l'éducation s'efforce de faire en sorte que TOUS les enfants des pays en développement puissent aller à l'école et y apprendre.



90 %



On estime à 1 milliard le nombre de personnes handicapées dans le monde, et au moins 1 sur 10 est un enfant. La grande majorité (90 %) des enfants handicapés dans le monde en développement ne vont pas à l'école. Ils font face à de multiples obstacles, allant de la stigmatisation et l'ignorance au manque d'infrastructures, de matériel ou d'enseignants qualifiés. Mais, quand l'éducation devient plus inclusive, tout le monde en profite parce que tout le monde peut mettre ses compétences au service de la société.

Le Partenariat mondial pour l'éducation travaille avec ses partenaires pour faire de l'éducation inclusive, une réalité pour TOUS les enfants, y compris les plus marginalisés et les handicapés.



150 millions



Trop d'enfants dans le monde n'ont même pas la chance d'être des enfants. On estime qu'environ 150 millions d'enfants travaillent dans le monde. Très souvent, parce que leurs familles vivent dans la pauvreté, les enfants sont invités à contribuer à la recherche de leurs propres moyens de subsistance. Ils font les tâches ménagères comme le nettoyage, la cuisine et la corvée d'eau, la vente de biens ou ils travaillent dans les usines. Le travail des enfants peut durer de quelques heures par jour à une journée complète. De ce fait, ces enfants n'ont pas toujours le temps d'aller à l'école, et lorsqu’ils y vont, ils sont souvent trop fatigués pour apprendre.



1,25 $



Cela coûte en moyenne 1,25 dollars par jour et par enfant pour assurer un cycle complet d'enseignement, du préscolaire au secondaire (13 ans) dans les pays en développement (revenu faible et moyen inférieur). La plus grande part de ce coût, 88 %, est supportée par les pays en développement eux-mêmes. La communauté internationale doit combler l'écart de seulement 15 centimes par jour par enfant pour s'assurer que chaque enfant puisse aller à l'école d'ici 2030.



870 millions



La Conférence de financement du GPE de février prochain sera l'occasion pour les partenaires de s'engager pour un meilleur financement de l'éducation. Les donateurs sont ainsi invités à contribuer à hauteur de 3,1 milliards de dollars au fonds du GPE ; les pays en développement à augmenter leur part du budget allouée à l'éducation pour atteindre 20 % ; et le secteur privé et les fondations à accroître leurs contributions ciblées à l'éducation. Une reconstitution réussie permettrait au GPE de devenir une organisation à 2 milliards de dollars par an d'ici 2020 et de soutenir jusqu'à 89 pays, abritant 870 millions d'enfants et 78 % de la population non scolarisée dans le monde.

Pour les sources de ces données, et si vous souhaitez connaître d'autres statistiques importantes sur l'éducation, visitez notre page les données sur l'éducation.

Laisser un commentaire ou
Éducation de base

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.