Les fondations philanthropiques peuvent contribuer à résoudre la crise de l'apprentissage
Depuis 2014, les fondations sont non seulement devenues des bailleurs du Partenariat mondial pour l’éducation et obtenu un siège à son Conseil d’administration, mais elles contribuent également activement à la recherche de solutions aux problèmes les plus difficiles en matière d’éducation.
21 février 2018 par Jessica Hjarrand|
|
Des élèves dans une des salles de classe du "Collège moderne de N'Guyakro", nouvellement construit en Côte d'Ivoire.
CREDIT: GPE/Carine Durand

La Conférence de financement du GPE à Dakar marque de bien des façons un moment historique et un événement majeur auquel j’ai modestement eu la chance, après une carrière presque entièrement consacrée à l’éducation, de participer.

Pour les membres de la communauté des philanthropes engagés dans le soutien au programme mondial en faveur de l’éducation de base, l’événement représentait un moment important pour parler de motivation et des formes d’implication auprès du GPE.

Un engagement renforcé entre le GPE et les fondations

Au cours des événements de la Journée du Partenariat le 1er février, Randa Grob-Zakhary, représentante du groupe constitutif des fondations privées au Conseil d’administration du GPE, a parlé de la tendance actuelle, parmi les philanthropes, en faveur d’un renforcement des systèmes afin que les fondations puissent s'impliquer, outre dans la programmation et la recherche centrées sur les systèmes, dans des activités davantage axées sur la politique et le plaidoyer.

C’est le signe d’un nouveau type de relation entre la philanthropie et le GPE et l’émergence d’un élan issu du groupe constitutif, qui a passé l’année précédente au codéveloppement d’une Stratégie d’engagement auprès du Partenariat.

Suivant cette tendance, les fondations jouent un rôle renforcé de soutien à la gouvernance du GPE. Randa préside le Comité des Stratégies et de l’Impact du Conseil d’administration du GPE, tandis que Maniza Ntekim, d’Open Society Foundations, et Sabrina Hervey, de Education Above All (EAA), représentent le groupe constitutif au Comité des Financements et Performance (CFP), l’organe chargé d’évaluer les requêtes de financement provenant des pays en développement partenaires – le véritable cœur de métier du GPE.

Au cours de la présentation d’un panel de la conférence, des représentants de six fondations – Porticus, Dubaï Cares, Wellspring Philanthropic Fund, Open Society Foundations, la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Jacob – ont parlé de leur engagement auprès du GPE et de la façon dont cet engagement les aidait à avoir l'impact recherché sur l’éducation.

Mêmes problèmes, mêmes objectifs

Les fondations Dubaï Cares et Wellspring Philanthropic Fund ont évoqué toutes deux la valeur partagée placée par de nombreuses fondations dans le lien entre données probantes et politiques, dans le but d’entraîner une plus grande équité et une meilleure responsabilité au sein des systèmes nationaux. « Dubaï Cares croit à la galvanisation des partenariats susceptibles d'apporter les changements désirés pour l’éducation », a déclaré Annina Mattsson, Directrice des Programmes pour Dubai Cares, première fondation à avoir financé le GPE dès 2014, qui a également promis un million de dollars supplémentaire au cours de cette reconstitution des ressources.

Michael Gibbons, Directeur des Programmes pour Wellspring, a parlé de leur « engagement dans des collaborations pluriannuelles » avec le GPE grâce aux nouveaux mécanismes d’Échange de connaissances et d’innovations (KIX) et d’Activités de plaidoyer et de responsabilité sociale (ASA) qui cherchent à créer des liens renforcés entre les données probantes, les politiques et les pratiques pour renforcer les systèmes nationaux.

Ces nouveaux mécanismes constituent des plateformes convaincantes pour que fondations et GPE collaborent sur des thèmes qui s’avèrent essentiels aux deux parties : le renforcement des systèmes de données, l'évaluation des apprentissages, la protection et l’éducation de la petite enfance (PEPE), la sensibilisation au genre et l'équité.

Avec ces nouvelles plateformes et partenariats, il est espéré que les défis complexes auxquels est confronté le secteur de l’éducation – une planification réactive capable de répondre à une évolution sociale rapide, le développement des opportunités pour les plus vulnérables, la solution au coût de l’approche de l’éducation pour tous, qui nécessite des décisions difficiles par rapport à d’autres priorités nationales – bénéficieront de l’innovation et de la tolérance au risque, atouts de nombreuses fondations.

Girindre Beharry de la Bill et Melinda Gates Foundation a évoqué la nécessité d'investir dans les biens publics qui nous informent sur ce qui fonctionne et pourquoi, ainsi que sur ce qui n'a pas fonctionné et les enseignements qu'on peut en tirer. Il nous faut « une approche axée sur les problèmes qui soit informée au niveau mondial et appliquée au niveau local ».

La collaboration et l’innovation sont essentielles

Sandro Giuliani, Directeur exécutif de la Jacob’s Foundationa parlé de la force observée dans les partenariats public-privé et de la façon dont leur initiative TRECC (Transforming Education in Cocoa Communities) renforce les liens entre les différents ensembles d’acteurs en Côte d’Ivoire.

Jacob co-préside le Groupe local des partenaires de l’éducation (GLPE) dans le pays, l'organe qui dirige l'élaboration du plan sectoriel de l'éducation, et est la première fondation à occuper ce rôle dans le monde. Ils ont intégré le groupe en partie pour contribuer à sa diversification, mais aussi pour aider à développer la compréhension de la nature d’une fondation par rapport aux autres acteurs du secteur, question qui a été soulevée lorsqu’ils ont été sollicités, en tant qu’unique fondation active en Côte d’Ivoire, pour intégrer le GLPE.

« Notre spécificité par rapport aux autres bailleurs du GLPE, est que nous sommes prêts à prendre davantage de risques pour piloter des solutions innovantes et relever les défis du secteur, ce qui est grandement apprécié par l'État et le personnel du Ministère » a expliqué Giuliani.

Ce partenariat a entraîné l’inclusion d’indicateurs de qualité dans le plan sectoriel de l’éducation de l’État sur dix ans, actuellement soumis à l’approbation du Conseil du GPE, et à l’instauration d’un solide système de suivi et évaluation pour suivre les progrès.

Un partenariat souple pour réaliser l’ODD 4

Dans sa conclusion auprès du panel des fondations lors de la Journée du Partenariat, Randa a déclaré que les fondations et les philanthropes qui contribuaient au GPE conservaient une taille plus petite que les bailleurs traditionnels, mais que cela était compensé par l’offre d’un partenariat aux initiatives souples, catalytiques, collaboratives et innovantes – des qualités constamment reconnues comme essentielles pour réaliser à la fois le Plan stratégique GPE 2020 et l'ODD 4.

Ces qualités peuvent contribuer à l’optimisation par le GPE du partenariat au cœur de son modèle.

Rihanna, Ambassadrice mondiale du GPE et elle-même philanthrope, est l’une des personnalités ambassadrices présentes à Dakar. Suite au séisme dévastateur de 2010 en Haïti, elle a participé à l’enregistrement d’un album en aide aux victimes, dont la chanson Stranded comprend les paroles suivantes : « Alors soyons à leur côté, main dans la main avec eux ; soutenons-les jusqu’à ce qu’ils se relèvent. ».

Au cœur de cette chanson, comme de l’intérêt des philanthropes engagés auprès du GPE, se trouve le cœur du GPE lui-même, le partenariat. Nous espérons que les mois et années à venir verront un nombre croissant de philanthropes s'efforcer de plus en plus à illustrer cet esprit au profit de millions d’enfants dans le monde, qui ont bien besoin des bénéfices que ceux-ci pourront leur apporter.

Laisser un commentaireou

Derniers blogs

Tous les blogs
Des élèves d'une classe de collège à l'Institut pour aveugles de la Gombe, à Kinshasa. République démocratique du Congo.
L’égalité des sexes et l’éducation des filles ont progressé dans de nombreux pays, mais des difficultés subsistent. Nous vous proposons 6 graphiques qui présentent un état des lieux de la parité des...
Ballaaf Ould Salem Vall est enseignant et chef d’établissement. Il officie notamment en tant qu’enseignant d’études religieuses et d’instruction civique au College Riyad 5, Tarhil, Nouakchott, Mauritanie. Crédit: GPE/Kelley Lynch
En savoir plus sur les indicateurs 4.a.1, 4.b.1 et 4.c.1 des données de l’ODD 4
Des élèves de niveau 3 de l'école Sandogo B à Ouagadougou au Burkina Faso. Crédit: GPE/Kelley Lynch
Le rapport annuel sur les résultats du Partenariat mondial pour l'éducation met en évidence les progrès réalisés par le partenariat dans la mise en œuvre de sa stratégie quinquennale et les domaines...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis