Zambie : un retour à l’école en toute sécurité et inclusif

Découvrez comment le GPE et ses partenaires - dont l'UNICEF - aident la Zambie à surmonter la crise éducative créée par la pandémie et à renforcer la résilience des enfants, des parents et des enseignants à faire face aux défis futurs avec confiance.

26 avril 2021 par Secrétariat du GPE
|
Lecture : 3 minutes
|
Sur cette photo, des jeunes zambiens se lavent les mains pour se protéger du coronavirus et remplissent leurs bouteilles d'eau à partir da la pompe à eau d'un forage à l'école de Ndingindi, dans le district de Nakonde, dans la province de Muchinga en Zambie.
Sur cette photo, des jeunes zambiens se lavent les mains pour se protéger du coronavirus et remplissent leurs bouteilles d'eau à partir da la pompe à eau d'un forage à l'école de Ndingindi, dans le district de Nakonde, dans la province de Muchinga en Zambie.
Ici, des élèves à besoins éducatifs spéciaux de l'école de Chinsali, dans le district de Chinsali, leur masque sur le visage, portent leurs sacs à dos remplis de matériel pédagogique alors qu'ils se préparent pour leur journée d'école.
Ici, des élèves à besoins éducatifs spéciaux de l'école de Chinsali, dans le district de Chinsali, leur masque sur le visage, portent leurs sacs à dos remplis de matériel pédagogique alors qu'ils se préparent pour leur journée d'école.
Et ici, les enseignants et le personnel du district de Chinsali apprennent à monter les nouveaux pupitres pour leurs élèves dans le cadre d'une modernisation de l'école visant à améliorer l'apprentissage et à garantir le respect des protocoles de sécurité liés à la COVID-19 à l'école.
Et ici, les enseignants et le personnel du district de Chinsali apprennent à monter les nouveaux pupitres pour leurs élèves dans le cadre d'une modernisation de l'école visant à améliorer l'apprentissage et à garantir le respect des protocoles de sécurité liés à la COVID-19 à l'école.

Toutes ces interventions, et bien plus encore, ont été rendues possible grâce à l’appui du Partenariat mondial pour l'éducation dans le cadre de son fonds d'intervention d'urgence COVID-19 de 500 millions de dollars.

Un appui rapide grâce aux financements d'urgence du GPE

Comme la plupart des pays, la Zambie a fermé ses écoles en mars 2020 pour tenter d'enrayer la propagation de la pandémie, qui a fait des ravages dans le monde, avec la perte de millions de vies humaines, des millions de personnes plongées dans la pauvreté, des économies brisées et une perturbation cataclysmique de l'éducation des enfants.

La fermeture des écoles n'a pas seulement fait des ravages sur l'apprentissage des élèves. Les enfants d'Afrique subsaharienne et d'ailleurs ont été confrontés à une augmentation de la violence sexiste, des grossesses et des mariages précoces, à une mauvaise alimentation et à des pertes de revenus à vie de plusieurs milliers de dollars par enfant.

Le GPE, par le biais d'un financement d'urgence COVID-19 de 10 millions de dollars accordé à la Zambie, a non seulement aidé le système éducatif à préparer la réouverture des écoles, mais a également maintenu l'apprentissage des enfants vulnérables pendant les différentes périodes de confinement initiales (après une réouverture complète en septembre 2020, les écoles ont à nouveau été fermées pendant les deux dernières semaines de janvier), grâce à de multiples interventions.

L'UNICEF supervise la mise en œuvre des activités prévues dans le cadre de ce financement et joue un rôle déterminant pour assurer leur efficacité.

C'est particulièrement important pour les enfants d'un pays comme la Zambie, déjà désavantagés par une qualité de l'apprentissage et de l'enseignement médiocre, la pénurie d'enseignants et le manque de matériel pédagogique.

Maintenir l'apprentissage pendant la fermeture des écoles et après leur réouverture

Lorsque les écoles étaient fermées, le GPE a soutenu le développement de programmes radiophoniques éducatifs, y compris la traduction en cinq langues locales des contenus radiophoniques destinés aux élèves les plus jeunes.

Des campagnes d'information et de sensibilisation ont été diffusées sur des stations de radio communautaires, afin de fournir un soutien psychosocial et de minimiser l'impact négatif de la fermeture des écoles sur les violences sexistes, les mariages d'enfants et les grossesses précoces. Cette campagne radiophonique a touché près d'un million d'enfants et d'adultes.

Le GPE a permis l'achat de 11 000 radios alimentées à l'énergie solaire, qui seront distribuées aux élèves vulnérables vivant dans des zones reculées et n'ayant pas accès aux écoles en raison de la distance à parcourir pour s’y rendre, des mauvaises conditions économiques et des grossesses et mariages précoces.

Le GPE a soutenu le retour en toute sécurité d'environ 1 million d'enfants vulnérables et défavorisés dans près de 2 000 écoles et a accordé des financements aux écoles pour l'achat de matériels tels que des réservoirs d'eau, des stations de lavage des mains, du savon liquide, des désinfectants et des masques pour protéger les élèves et les enseignants de l'impact négatif de la COVID-19.

Ce financement a permis de former et d'encadrer les enseignants sur les manières de rattraper les pertes d'apprentissage liés à la fermeture des écoles et d'accélérer l'apprentissage maintenant qu’elles sont de nouveau ouvertes et fonctionnelles, que les enfants y retournent et que le taux de scolarisation a augmenté dans de nombreux districts.

Le financement a également permis de forer des puits dans 117 écoles, donnant ainsi aux enfants un accès à l'eau potable et à l'assainissement pour la première fois. Il a contribué à la construction et à la distribution de 15 000 pupitres, à la livraison de plus de 11 000 sacs à dos et de fournitures scolaires pour les enfants les plus vulnérables vivant dans les districts éloignés et difficiles à atteindre, et à l'octroi de financements directs aux écoles, qui ont été utilisées en fonction des priorités des écoles pour faire face à la pandémie.

Des supports d'apprentissage destinés à 4,4 millions d'enfants de la maternelle, du primaire et du premier cycle du secondaire, y compris des enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux, ont été élaborés et adaptés pour être utilisés pendant la pandémie et au-delà.

À travers tous ces efforts, le GPE aide la Zambie à surmonter la crise éducative créée par la pandémie et à renforcer la résilience des enfants, des parents et des enseignants, afin de faire face aux défis futurs avec confiance.

Cet article a été rédigé avec le soutien du bureau de l'UNICEF en Zambie.

Laisser un commentaire ou
Afrique sub-saharienne: Zambie

Derniers blogs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas divulguée. Tous les champs sont requis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Texte brut

  • Global and entity tokens are replaced with their values. Explorer les jetons disponibles.
  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.