Ghana

Ghana

Zoom sur...

L'ambassadeur mondial de la jeunesse, Kenneth Gyamerah, rappelle aux dirigeants la nécessité d'accroître les investissements dans l'éducation de base à l'occasion de la réunion des chefs de...
Zoom sur la santé en milieu scolaire Le 7 avril est la Journée mondiale de la santé. Les interventions de santé en milieu scolaire sont très efficaces pour améliorer à la fois la santé des enfants...
Dans le cadre de la Journée du Partenariat de la Conférence de financement du GPE le 1er février 2018 à Dakar, l'Équipe de travail sur le renforcement des systèmes éducatifs du Groupe régional de...

L'éducation au Ghana

Le gouvernement du Ghana est en train de finaliser le nouveau plan stratégique pour l'éducation pour la période 2018-2030, guidé par la volonté du gouvernement de créer un système éducatif inclusif en améliorant l'accès et l'équité, et en offrant des opportunités éducatives de qualité et pertinentes pour tous.

Ce dernier plan stratégique pour l'éducation 2018-2030 est le sixième plan de la série et il se fonde sur les précédents et sur d'autres objectifs stratégiques tels que l'éducation de base universelle gratuite obligatoire et les OMD, et est aligné sur le plus récent Objectif de développement durable (ODD) 4 et le Plan national de développement 2016-2057. Le but ultime du plan est de faire en sorte que l'éducation joue un rôle critique et positif dans le programme national de développement et contribue à intégrer les objectifs de développement internationaux dans ce programme.

Les principales priorités de ce plan comprennent :

  • l'accès et l'équité : Égalité en termes d'accès à l'éducation, à l'apprentissage et à la création d'un environnement propice à l'apprentissage et à la réalisation de résultats d'apprentissage démontrant une évaluation juste et équitable,
  • la qualité : Mise en place de normes de haut niveau et de la réactivité du système à tous les niveaux de l'éducation,
  • la pertinence : Apprentissage, incluant le développement des compétences, qui répond aux besoins de développement individuels, communautaires et nationaux,
  • l'efficience et l'efficacité : Gestion de toutes les ressources qui assurent l'optimisation des ressources pour atteindre les objectifs souhaités,
  • la durabilité : Utilisation judicieuse des ressources humaines, financières et matérielles pour assurer un développement équilibré et continu du système éducatif.

Alors que le pays a fait des progrès considérables au cours des dernières décennies, le secteur de l'éducation est toujours confronté à plusieurs défis, dont attirer les enfants non scolarisés, remédier aux faibles résultats d'apprentissage dans les petites classes, renforcer l'équité en matière d'accès et d'apprentissage, le temps effectif consacré à l’enseignement, et le déploiement des enseignants.

Financements

Tous les montants sont en dollars US.

Type de financement Années Allocations Décaissements Agent partenaire
Mise en oeuvre d'un programme 2012-2016 75 500 000 75 500 000 BIRD
2006-2007 11 000 000 11 000 000 BIRD
2005-2006 8 000 000 8 000 000 BIRD
  TOTAL 94 500 000 94 500 000  

Données

Source : Banque mondiale - Données sur l'éducation
Les données sur l'éducation sont compilées par l'Institut de statistique de l'UNESCO à partir des réponses officielles à des enquêtes et à partir de rapports fournis par les autorités de l'éducation de chaque pays.

Accès

Taux brut de scolarisation au primaire (%)

Taux d’achèvement du primaire (%)

Taux d’achèvement du 1er cycle du secondaire (%)

Taux d’enfants non scolarisés (%)

Financement domestique

Dépenses publiques pour l’éducation en % du PIB (%)

Dépenses publiques pour l’éducation en % des dépenses publiques

Dépenses publiques pour l’éducation primaire en % des dépenses publiques pour l’éducation

Enseignants

Ratio élèves/enseignants formés

Pourcentage d’enseignants formés (%)

Le GPE au Ghana

Une élève écrivant. Ghana. Crédit : GPE/Stephan Bachenheimer

Le programme le plus récent financé par le GPE au Ghana a commencé en novembre 2012 et s'est achevé en août 2016 et portait sur un financement de 75,5 millions de dollars. L'objectif du programme était d'améliorer la planification, le suivi et la prestation des services d'éducation de base dans les quartiers ciblés et défavorisés.

Les trois éléments du financement étaient :

  • L’octroi de financements pour les quartiers défavorisés afin de soutenir les objectifs clés de l'éducation et le perfectionnement des enseignants
  • L’octroi de subventions aux écoles afin de les soutenir dans la fourniture de matériel didactique, de mobilier scolaire, de possibilités de mentorat, d'orientation et de système de conseil pour les filles, ainsi que des équipements ou des outils pour améliorer l'enseignement et l'apprentissage.
  • La gestion de projet et le renforcement institutionnel en soutenant le suivi et l'évaluation, en fournissant du matériel de formation, et en améliorant la supervision des écoles.

Le ministère de l'Éducation dirige le programme en coordination avec la Banque mondiale comme agent partenaire et l'UNICEF comme agence de coordination.

Source : Document d'évaluation du projet de la Banque mondiale. Octobre 2012

Résultats

Le programme du GPE a contribué à des progrès significatifs dans le secteur de l'éducation, en particulier dans les districts défavorisés. Les éléments suivants ont été signalés dans le rapport d'achèvement du programme :

  • 94 827 formations continues d'enseignants ont été dispensées tout au long du projet,
  • 28 056 enseignants ont été formés à l'enseignement et à la formation continue en mathématiques de base,
  • 14 485 enseignants ont été formés à l'éducation et à la formation en dehors de la maternelle,
  • 93 % des écoles dans les quartiers défavorisés ont reçu des bulletins scolaires à jour et les ont affichés sur leur babillard,
  • 5 993 directeurs d'école, 1 094 superviseurs de circuit et 1 568 officiers ont été formés sur le remplissage des bulletins scolaires,
  • 308 agents régionaux et de district ont été formés au reporting, au suivi et à l'évaluation,
  • Les quartiers défavorisés ont exécuté 329 agents régionaux et de district ont été formés aux contrôles internes et à l'audit,
  • 889 agents de district ont été formés à l'orientation et au conseil,
  • 100 % des directeurs régionaux de l'éducation ont soumis des rapports annuels acceptables, incorporant des données de tous les districts de la région,
  • 75 districts ont rédigé, finalisé et mis en œuvre leurs programmes de travail annuels,
  • 100 % des districts défavorisés ont déboursé plus de 75 % de leur financement pour l'éducation comme prévu dans leurs programmes de travail annuels,
  • Les directions de l'éducation au niveau des districts ont collecté des bulletins scolaires de 100 % des écoles de leur district,
  • 100 % des écoles dans les districts défavorisés ont achevé des plans d'amélioration de la performance scolaire approuvés par les comités de gestion des écoles, en utilisant le modèle révisé,
  • En moyenne, les superviseurs de circuit ont visité les écoles 7,8 fois et 100 % des écoles ont été visitées au moins deux fois par an,
  • 6 480 enseignants non qualifiés ont amélioré leurs compétences par le biais du Diplôme des enseignants non formés en éducation de base. En conséquence, les districts défavorisés comblent l'écart entre les taux d'inscriptions et d'achèvement du primaire,
  • 98 % des écoles de base dans les districts défavorisés ont participé à toutes les activités d'éducation et de formation en cours d'emploi;
  • Le taux net de scolarisation primaire dans les districts financés est passé de 81,1 % en 2012 à 93,7 % en 2016,
  • 1 991 030 bénéficiaires ont été touchés par le projet, dont 48 % de femmes.

Source : World Bank Implementation Completion and Results Report. February 2017

Dernière mise à jour 30 mars 2018